A A A

Un soutien qui favorise l’espoir

16 septembre 2019

Lorsque Bria, sa fille âgée de 12 ans, a commencé à se plaindre de maux de tête, vers la fin du mois d’octobre 2018, April ne s’est pas inquiétée outre mesure. Puis, lorsque sa fille lui a dit qu’elle ne voyait pas très clairement ce qui était écrit sur un tableau blanc, April s’est dit qu’elle avait peut-être besoin de lunettes.

« Je l’ai emmenée chez un optométriste, car cela allait également expliquer les maux de tête qu’elle avait ressentis, a raconté April. Celui-ci m’a dit que sa vue était parfaite, mais qu’elle avait le nerf optique légèrement enflé. Il nous a ensuite envoyées passer un examen d’IRM et consulter le neurochirurgien du Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO). »

À la suite de cet examen, les choses sont allées très vite. April et Bria ont rencontré le neurochirurgien le 2 novembre, et le 7 novembre, Bria subissait une intervention chirurgicale au cerveau. L’IRM avait révélé une tumeur cérébrale inopérable, mais il était malgré tout nécessaire de procéder à une intervention pour effectuer une biopsie et faciliter l’écoulement du liquide céphalorachidien du cerveau vers la moelle épinière.

« Ce fut tout un choc, a confié April. Je croyais qu’elle avait besoin de lunettes, mais il s’est avéré qu’elle avait une tumeur au cerveau inopérable. »

Aujourd’hui, Bria en est presque à la moitié d’un traitement de 70 semaines de séances hebdomadaires de chimiothérapie. Comme sa tumeur est inopérable et qu’elle est localisée tout près du cerveau et de la moelle épinière, le CHEO a suggéré à April et Bria de poursuivre les traitements sur place plutôt que dans un hôpital plus près de chez elles.

April s’efforce de faire en sorte que la vie suive son cours de la façon la plus normale possible. Bria continue ainsi d’aller à l’école du lundi au jeudi, puis, le vendredi, elles se rendent ensemble à Ottawa pour les traitements de chimiothérapie de Bria et les examens de contrôle tels que des IRM qu’elle doit passer. Une infirmière du CHEO a parlé à April du programme de transport Roues de l’espoir offert en Ontario par la Société canadienne du cancer (SCC), qui permet d’obtenir le remboursement des frais d’essence pour se rendre aux séances de traitement hebdomadaires et autres rendez-vous médicaux liés au cancer.

« Il est tout à fait possible de vivre normalement même lorsqu’on doit recevoir des traitements contre le cancer, et c’est exactement ce que nous faisons, a expliqué April. Cinq jours par semaine, nous sommes une famille normale, puis deux jours par semaine nous consacrons nos efforts à faire en sorte que la santé de Bria s’améliore. »

Septembre est le Mois de la sensibilisation au cancer infantile. Donnez aujourd’hui pour changer la vie des enfants qui sont atteints de cancer, comme Bria.