Dr John Bell

Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

Researcher Dr John Bell
Combattre le cancer au moyen de virus sur mesure

De nombreux chercheurs consacrent leur carrière à l’élaboration de nouveaux traitements qui détruisent les tumeurs sans endommager les tissus sains. Ces types de traitements s’avèrent précieux dans le cas de cancers avancés qui se sont disséminés (par des métastases) partout dans l’organisme.

Le Dr John Bell, chercheur principal à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa et professeur à l’Université d’Ottawa, met à profit la capacité des virus de voyager et d’infecter les cellules dans tout l’organisme pour mettre au point de nouveaux traitements anticancéreux. Ainsi, le Dr Bell et ses collègues créent, en laboratoire, des « virus sur mesure » qui pourchassent et détruisent les cellules cancéreuses tout en préservant les cellules normales.

Le travail de pionnier qu’il a accompli dans ce domaine a valu au Dr Bell en 2011 le prix Robert L. Noble de la Société canadienne du cancer, soulignant des réalisations exceptionnelles en recherche biomédicale de base liée au cancer. Plus récemment, il a aussi contribué à faire évoluer les connaissances scientifiques sur la manière dont les virus oncolytiques détruisent les vaisseaux sanguins qui alimentent les tumeurs en oxygène et en nutriments.

Grâce au généreux soutien de nos donateurs, le Dr Bell bénéficie d’une Subvention pour un impact, l’une des plus prestigieuses formes d’aide financière de la Société. Cette subvention lui permet de poursuivre ses travaux en vue d’adapter des virus pour qu’ils s’attaquent à des formes spécifiques de cancer, plus spécialement le cancer du pancréas. De tous les cancers, celui du pancréas est l’un de ceux dont les taux de survie sont les plus bas; il est en outre particulièrement difficile à traiter. Les nouveaux traitements comme la virothérapie redonnent de l’espoir aux personnes touchées par cette maladie.

« Cette nouvelle approche thérapeutique pourrait littéralement changer la donne pour le cancer du pancréas, déclare le Dr Bell. Nous sommes très emballés de pouvoir développer notre programme scientifique avec l’aide de la Société et de ses donateurs. »

En 2015, dans le cadre d’un essai clinique marquant une première mondiale, des patients ont reçu le nouveau traitement à base de virus oncolytiques mis au point par le Dr Bell et ses collègues. Cette étude, dirigée par le Groupe des essais cliniques financé par la Société, constituera une étape importante dans la transposition des travaux du Dr Bell du laboratoire au milieu clinique. Nous sommes fiers de participer avec nos donateurs au financement des recherches de l’un des chefs de file mondiaux de la virothérapie contre le cancer.

×