Des porte-perruques sculptés à même l’Histoire

Un célèbre érable argenté, terrassé par une tempête, revit sous la forme de magnifiques porte-perruques donnés à la Société

Allan Cooper
On perpétue l’histoire de l’arbre tout en offrant à des patientes de très beaux socles sur lesquels déposer leurs prothèses.

En 2013, une tempête détruisait un érable argenté vénéré par la population, menaçant du même coup de mettre abruptement un terme à une longue histoire d’amour. L’arbre qui surplombait une rue de l’est de Toronto aurait inspiré la chanson The Maple Leaf Forever, composée par Alexander Muir en 1867. Mais grâce à la créativité d’artisans canadiens, l’arbre mythique est demeuré bien vivant – sous d’autres formes.

Au nombre des 3500 articles faits du bois de cet érable, on compte un mât de drapeau, des guitares, un podium, des bols, des bracelets pour les athlètes canadiens des Jeux panaméricains... et des porte-perruques pour les personnes atteintes de cancer, offertes en don à la Société canadienne du cancer.

« Les porte-perruques de styromousse ou de métal qu’on remet habituellement aux personnes atteintes de cancer sont peu attrayants, et ils ont tendance à basculer », indique Allan Cooper. L’avocat et juge suppléant à la retraite parle d’expérience. Sa défunte femme, Helen, avait perdu ses cheveux pendant son traitement contre le cancer du sein et avait eu besoin d’une prothèse capillaire. Allan trouvait que le porte-perruque qui venait avec la prothèse était plutôt ordinaire. Membre depuis longtemps de la Guilde des tourneurs sur bois de l’Ontario (WGO) et de la Guilde des tourneurs sur bois de Toronto, Allan s’est mis au travail et a réalisé un magnifique porte-perruque en bois pour sa femme.

« Pour la plupart des tourneurs sur bois, il est très facile de fabriquer un porte-perruque. Et il n’y en a pas deux pareils », ajoute Allan. Il a donc décidé de parrainer un concours annuel de porte-perruques, qui sont par la suite donnés aux programmes de soutien aux personnes touchées par le cancer, notamment celui de la Société.

Le bois récupéré du vieil érable s’est avéré difficile à travailler. « Il était pourri par endroits et fendu, mais les artisans se sont surpassés et les porte-perruques qu’ils ont réussi à modeler sont magnifiques », déclare Allan.

À partir du célèbre arbre, les confrères d’Allan à la WGO ont fabriqué 19 porte-perruques, qui ont été présentés et exposés à l’hôtel de ville de Toronto pour être ensuite offerts à la Société.

« La Ville a apposé une étiquette à la base de chaque article pour attester qu’il provient de cet arbre unique », explique Allan. « On perpétue l’histoire de l’arbre tout en offrant à des patientes de très beaux socles sur lesquels déposer leurs prothèses. »

La Société canadienne du cancer est extrêmement reconnaissante envers Allan Cooper et tous les artisans qui ont créé et donné un porte-perruque. Ces objets seront remis à nos banques de prothèses capillaires à travers le pays, qui offrent des prothèses en cheveux naturels à des femmes traitées pour un cancer. Ces prothèses sont fournies gratuitement dans le cadre du programme Partagez votre beauté de Pantene.