A A A

QUAND CANCER RIME AVEC GROSSESSE

« Mon médecin m’a demandé de faire un choix déchirant : poursuivre la grossesse – sachant que j’allais devoir subir une mastectomie – ou y mettre fin. Mon conjoint Manu et moi avons choisi de garder le bébé.

Si nous avons pu faire ce choix, c’est grâce à des personnes comme vous qui ont soutenu la recherche. Autrefois, les médecins recommandaient souvent d’interrompre la grossesse dans un cas comme le mien. Mais aujourd’hui, les traitements sont plus adaptés, les risques mieux connus. La recherche n’a pas seulement sauvé ma vie, elle a aussi sauvé celle de mon enfant.

Durant ma grossesse, j’ai été opérée, puis j’ai subi des traitements de chimiothérapie. À chaque étape, je n’ai jamais vraiment été inquiète pour moi, je pensais juste à mon bébé. J’avais peur que l’opération et les traitements soient trop difficiles pour lui. Ou plutôt pour elle. Ma fille, Emma, est née le 7 septembre 2015, en parfaite santé. C’est elle qui m’a donné la force de poursuivre les traitements après l’accouchement. Et maintenant que tout est terminé, que nous allons bien, toutes les deux, j’ai envie de faire une différence à mon tour pour les personnes touchées. »

Audrey d’Entremont Gagnon
Survivante du cancer et participante du Relais pour la vie

 

Saviez-vous qu’un don de…

50 $ > permet de financer une heure de recherche sur l’impact des différents traitements hormonaux sur le cancer du sein.

100 $ > permet de sensibiliser 20 femmes à l’importance de la mammographie.