Nouveaux fonds pour la recherche sur les cancers difficiles à traiter

24 juillet 2019

nous investissons dans des travaux scientifiques novateurs
La Société canadienne du cancer (SCC) est l’organisme de bienfaisance national qui subventionne le plus la recherche sur le cancer; nous investissons dans des travaux scientifiques novateurs portant sur plus de 100 types de cancer. Cette approche nous procure une précieuse vue d’ensemble sur tous les aspects du cancer et nous permet de transposer les connaissances acquises d’une sphère à l’autre. À l’occasion de notre plus récent cycle de financement, nous avons injecté plus de 14 millions de dollars dans le financement de 50 subventions pour des travaux de recherche novateurs, notamment les projets ci-dessous, axés sur certains des cancers les plus difficiles à traiter.

Une immunothérapie plus efficace contre le cancer de l’ovaire

Si l’efficacité de l’immunothérapie pour traiter certains cancers ne fait pas de doute, les résultats obtenus jusqu’ici contre le type de cancer de l’ovaire le plus fréquent et le plus mortel sont décevants. Grâce à une Subvention pour l’innovation de la SCC, le Dr Mark Brockman et son équipe de l’Université Simon Fraser entreprennent une vaste étude sur les cellules immunitaires capables de reconnaître et d’attaquer les tumeurs ovariennes. Ils s’emploieront à inventorier la diversité et la fréquence de ces cellules immunitaires qui ciblent les tumeurs, et suivront l’évolution de ces populations de cellules pendant le traitement et la progression de la maladie. Les travaux du Dr Brockman, une fois qu’ils auront déterminé quelles cellules immunitaires peuvent cibler les tumeurs et à quel moment elles sont les plus abondantes, aideront à optimiser la conception et l’administration de nouveaux traitements d’immunothérapie contre le cancer de l’ovaire.

De nouveaux biomarqueurs pour la détection précoce du cancer du pancréas

Si le cancer du pancréas est au nombre des cancers les plus mortels, c’est souvent parce qu’il est diagnostiqué trop tard. Or, il n’existe à l’heure actuelle aucun programme de dépistage pour faciliter la détection précoce de ce type de cancer. Forts d’une Subvention pour l’innovation de la SCC, le Dr Yingfu Li et son équipe de l’Université McMaster travaillent à mettre au point une approche non conventionnelle afin de trouver de nouveaux marqueurs sanguins du cancer du pancréas. Pour ce faire, ils compareront le sang de personnes atteintes d’un tel cancer avec celui de personnes en santé et celui de personnes atteintes d’autres types de cancer. L’objectif des chercheurs est de découvrir des marqueurs suffisamment sensibles et spécifiques pour pouvoir détecter le cancer du pancréas dès ses premiers stades, de sorte que le traitement ait plus de chances de réussite et que davantage de gens touchés par la maladie puissent améliorer leur espérance de vie et leur qualité de vie.

Des traitements améliorés pour les cancers du sein et de l’ovaire

Environ la moitié des cancers de l’ovaire et 1 cancer du sein sur 5 sont dus à des anomalies de 2 protéines associées au cancer désormais bien connues, appelées BRCA1 et BRCA2. Grâce à une Subvention d’une innovation à un impact de la SCC, le Dr Razqallah Hakem et son équipe du Princess Margaret Cancer Centre tentent de trouver de nouvelles cibles médicamenteuses pour ces types de cancers du sein et de l’ovaire. Ils concentrent leurs efforts sur 2 protéines qui, lorsqu’elles sont neutralisées, entraînent la mort des cellules mammaires et ovariennes cancéreuses (et particulièrement agressives). Les chercheurs vérifieront également si les traitements ciblant ces 2 protéines pourraient également être utilisés pour accroître l’efficacité des médicaments actuels. Cette recherche pourrait déboucher sur de nouvelles options thérapeutiques permettant de prolonger la vie de femmes touchées par les cancers du sein et de l’ovaire.

Les donateurs tels que vous nous permettent de financer des travaux scientifiques novateurs partout au Canada. Aidez-nous à maintenir notre appui financier aux projets de recherche sur le cancer les plus prometteurs.