Les percées de la recherche changent le traitement du cancer dans le monde entier

25 juillet 2018

Sauver des vies grâce à la salive
Deux essais cliniques financés en partie par la Société canadienne du cancer (SCC) changent la façon de traiter le cancer du sein et le cancer du pancréas dans le monde entier. Le Groupe canadien des essais sur le cancer (GCEC) a annoncé ces percées en juin lors du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Le premier essai évaluait s’il était risqué ou non pour certaines femmes atteintes d’un cancer du sein de stade précoce de ne pas recevoir de chimiothérapie. Chez plus de 10 000 femmes du Canada et des États-Unis, on a prélevé du tissu mammaire lors de la chirurgie avant de faire une analyse génétique pour déterminer leur risque de récidive. Celles dont le risque était moyen étaient réparties aléatoirement en groupes recevant soit de l’hormonothérapie seule, soit de l’hormonothérapie associée à de la chimiothérapie.

Après neuf ans, les taux de survie et de récidive du cancer étaient similaires chez les deux groupes. Ces résultats indiquent que l’analyse génétique permet de prévoir correctement quelles femmes n’auront pas besoin de chimiothérapie, leur épargnant ainsi les effets secondaires de ce traitement.

Le second essai portait sur des personnes qui avaient subi une chirurgie pour enlever une tumeur du pancréas. Le Dr Jim Biagi a évalué le recours à une nouvelle association chimiothérapeutique pour retarder la récidive chez ces patients. Il a découvert que cette association de quatre médicaments était plus efficace que la norme de soins. En effet, la récidive du cancer survenait neuf mois plus tard chez les patients recevant le nouveau traitement comparativement à ceux recevant la chimiothérapie de référence.

« Les résultats de cet essai montrent que les patients recevant la nouvelle association chimiothérapeutique après la chirurgie ont presque deux fois plus de chances de survivre, explique le Dr Biagi, chercheur et oncologue du Centre de cancérologie du Sud-Est de l’Ontario de l’Hôpital général de Kingston. Cette percée améliorera la vie des patients atteints de cancer du pancréas et devrait changer la façon dont on traite cette maladie dans le monde entier. »

Pour en apprendre davantage sur le financement des essais cliniques ou pour appuyer d’autres projets novateurs, visitez cancer.ca ou achetez un « Cadeau de découverte ».