Percée dans le traitement du cancer du pancréas

24 juillet 2018

Un nouvel essai clinique, financé avec l’aide de personnes comme vous qui donnent généreusement à la Société canadienne du cancer, a produit des résultats qui transforment des vies : le nouveau protocole de traitement a presque doublé les chances de survie des patients qui l’ont reçu.

Ces résultats emballants pourraient faire changer la pratique clinique dans le monde entier pour le cancer du pancréas.

Le cancer du pancréas est l’un des cancers les plus difficiles à traiter et les plus mortels. Environ 10 à 20 % des patients peuvent bénéficier d’une intervention chirurgicale suivie d’une chimiothérapie en vue de retirer les tumeurs et de réduire le risque de réapparition de la maladie. Toutefois, près des trois quarts de ces patients connaissent une récidive.

L’essai clinique, dirigé par le Dr Jim Biagi, chercheur et oncologue au Cancer Centre of Southeastern Ontario au Kingston General Hospital, a révélé qu’un nouveau protocole de chimiothérapie à quatre médicaments était plus efficace que la norme de soins pour retarder la récidive du cancer et prolonger la survie.

Avec ce nouveau traitement, les patients sont restés en rémission 9 mois de plus et ont vécu, en moyenne, 1,5 an de plus qu’avec la chimiothérapie standard.

« Les patients qui reçoivent ce traitement après une intervention chirurgicale ont presque deux fois plus de chances de survivre, dit le Dr Biagi. C’est un résultat qui change la vie de ces patients et qui devrait modifier nos façons de traiter le cancer du pancréas partout dans le monde. »

Parmi ces patients, il y a Kathleen Kennedy.

« Je savais qu’il pouvait y avoir des risques, mais je savais aussi que ce serait utile, peut-être pour moi dans l’immédiat ou alors pour d’autres patients qui auront un cancer du pancréas dans les années à venir, dit Kathleen. Aujourd’hui, 3 ans plus tard et exempte de maladie, je me sens très privilégiée que ce traitement m’ait permis d’être là plus longtemps avec mon mari, mes enfants et mes petits-enfants. »

Grâce à vous, des chercheurs font des progrès contre des cancers difficiles à traiter comme celui du pancréas et évaluent de nouveaux traitements qui sauveront encore plus de vies.