Annonce d’une nouvelle collaboration entre la Société canadienne du cancer et l’Association canadienne des infirmières en oncologie

07 avril 2015

La Société canadienne du cancer est ravie d’annoncer une nouvelle et formidable collaboration entre la Société et l’Association canadienne des infirmières en oncologie.

Comptant 13 sections dans l’ensemble du pays, l’Association canadienne des infirmières en oncologie/Canadian Association of Nurses in Oncology (ACIO/CANO) appuie le personnel infirmier du Canada dans le but de promouvoir et de favoriser l’excellence de la pratique, de l’éducation, de la recherche et du leadership dans le domaine des soins infirmiers en oncologie.

Le 7 avril 2015, l’ACIO/CANO célébrera la 12e Journée annuelle des soins infirmiers en oncologie dans tout le Canada. Cette journée sert à reconnaître le rôle remarquable joué par les infirmières en oncologie au sein de notre système de santé national.

Ayant pour mission commune l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer, la Société canadienne du cancer et l’ACIO/CANO  s’uniront en avril pour célébrer le Mois de la jonquille, une campagne de collecte de fonds annuelle de la Société visant à soutenir les Canadiens touchés par le cancer. Les fonds amassés servent à financer des recherches qui sauvent des vies, des services de soutien, de l’information sur le cancer et d’autres programmes importants. Les infirmières de l’ACIO/CANO  se joindront à la Société pour célébrer la Journée des soins infirmiers en oncologie dans cinq endroits au Canada : Edmonton, Calgary, Winnipeg, Toronto et l’Île-du-Prince-Édouard.

D’innombrables histoires d’infirmières en oncologie ayant eu un impact important sur la vie de nombreux patients canadiens atteints de cancer ainsi que sur celle de leurs familles demeurent non racontées. Nous avons l’honneur de partager trois de ces histoires ci-dessous. Apprenez-en davantage sur l’ACIO/CANO.

Karen WoodworthKaren Woodworth, Cancer Care Program du Capital Health, Halifax

« Je me considère comme une intervenante-pivot. Mon but est de mettre mes patients et leurs familles à l’aise. J’essaie de comprendre leurs attentes, puis je leur offre du soutien de première ligne. Ce faisant, je comprends véritablement l’importance de s’engager activement auprès des patients et de leurs familles. »

Kris TrevillionKris Trevillion, coordonnatrice des soins pour le cancer du sein à la BC Cancer Agency, Abbotsford Centre

« Quand je rencontre des patients et leurs familles, je suis frappée par l’idée que ce qu’ils traversent pourrait arriver à n’importe qui. Selon moi, mon rôle est d’offrir un contact humain à mes patients et à leurs familles, plutôt que de seulement les guider dans la procédure. Ils voient tellement de personnes; je souhaite devenir un visage qui leur est familier. Je suis présente pour clarifier et répéter l’information, puisqu’on leur en apprend beaucoup et qu’il est normal d’en oublier. S’ils doivent prendre des décisions, je suis là pour les aider à faire leurs choix en se basant sur tous ces renseignements. J’espère que je supprime une partie de la peur qui les habite. »

Cindy Barrett, left, with friend and coworker Mary Ellen LoveCindy Barrett, Royal Victoria Regional Health Centre, Barrie

« Nous voyons des femmes jeunes avec des enfants, certaines qui ne sont que dans la vingtaine. Je ressens beaucoup plus d’empathie pour les personnes qui traversent cette épreuve. Elles sont vraiment courageuses. »

Lisez l'histoire de Cindy.