Fiche d’information médias : le cancer colorectal au Canada

13 juin 2018

Toronto -

Le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer : Rapport spécial de 2018 sur l’incidence du cancer selon le stade a été lancé aujourd’hui par la Société canadienne du cancer en partenariat avec l’Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada, et en collaboration avec les registres du cancer provinciaux et territoriaux. Le rapport a révélé qu’au Canada, près de 50 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués une fois qu’ils se sont propagés, même si des programmes de dépistage de ce type de cancer sont en place dans la plupart des provinces et territoires.

Aperçu

Le rapport montre qu’au moment du diagnostic, environ 29 % des cancers colorectaux sont de stade 3 et 20 %, de stade 4. La répartition en pourcentage des stades a été similaire chez les hommes et chez les femmes. Le pourcentage élevé de diagnostics à un stade avancé pourrait s’expliquer par les faibles taux de participation aux programmes organisés de dépistage. Les taux de participation aux programmes de dépistage du cancer colorectal varient d’une province et d’un territoire à l’autre au Canada, mais selon les plus récentes données disponibles, aucun n’atteint la cible d’au moins 60 %.

Renseignements supplémentaires sur le cancer colorectal

Le cancer colorectal se situe au deuxième rang des cancers les plus fréquents au Canada et est la deuxième cause de mortalité par cancer.

Incidence et mortalité :

  • On estime qu’en 2017, 26 800 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal (13 % de tous les nouveaux cas de cancer) et 9400 Canadiens sont morts de cette maladie (12 % de tous les décès par cancer).
    • En moyenne, 73 Canadiens par jour ont appris qu’ils avaient un cancer colorectal.
    • En moyenne, 26 Canadiens par jour ont succombé à un cancer colorectal.
  • On estime qu’environ 1 homme sur 13 et 1 femme sur 16 recevront un diagnostic de cancer colorectal au cours de leur vie.
  • Le taux de survie après cinq ans au cancer colorectal est d’environ 64 %.
    • Si le cancer colorectal est diagnostiqué au stade 4, le taux de survie après cinq ans est inférieur à 15 %.
    • Si le cancer colorectal est diagnostiqué au stade 1, le taux de survie après cinq ans est de près de 90 %
  • Le nombre de cas de cancer colorectal et les taux de mortalité par cancer colorectal sont en baisse

Tests de dépistage du cancer colorectal

Pour les Canadiens de 50 à 74 ans non exposés à un risque élevé de cancer colorectal, la SCC recommande un dépistage tous les deux ans par un test de sang occulte dans les selles, à la maison. Au Canada, deux types de tests sont utilisés pour le dépistage du cancer colorectal :

     
  • Le test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) au gaïac, avec lequel des traces de sang sont décelées dans les selles par une réaction chimique qui se produit sur un carton.
  • Le test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi), avec lequel des traces de sang sont décelées dans les selles au moyen d’anticorps spécifiques.

Les tests de RSOS et RSOSi permettent de vérifier s’il y a du sang dans les selles, ce qui peut être un signe de cancer. Lorsque le résultat est positif, des examens de suivi sont nécessaires. 

Programmes de dépistage du cancer colorectal

À l’heure actuelle, des programmes organisés de dépistage du cancer colorectal par des tests faits à la maison existent dans neuf provinces et le Yukon, et sont en cours d’élaboration au Nunavut et au Québec. Les Territoires du Nord-Ouest n’ont aucun programme organisé, mais le dépistage par analyse de selles y est accessible dans les hôpitaux et les cliniques.

Les lignes directrices sur le dépistage ne sont pas les mêmes partout au pays. Les Canadiens doivent s’adresser à leur agence ou organisme du cancer pour obtenir plus de détails sur le dépistage dans leur province ou territoire.

Participation aux programmes de dépistage du cancer colorectal

Les taux de participation aux programmes de dépistage du cancer colorectal varient d’une province et d’un territoire à l’autre. Pour l’ensemble des programmes universels de dépistage du cancer offerts au Canada, les taux de participation aux programmes de dépistage du cancer colorectal sont les plus bas. À la lumière des plus récentes données disponibles, aucun programme n’atteint le taux de participation cible d’au moins 60 %.

Stade au moment du diagnostic des cancers colorectaux

Le rapport spécial de 2018 contient de nouvelles données exhaustives sur l’incidence de cancer par stade au Canada. Voici la répartition en pourcentage des cas de cancer colorectal par stade au moment du diagnostic au Canada entre 2011 et 2015 :

  • Stade inconnu : 3,8 %
  • Stade 1 : 23,5 %
  • Stade 2 : 23,6 %
  • Stade 3 : 29,1 %
  • Stade 4 : 19,9 %

Renseignements supplémentaires sur la stadification du cancer

La stadification est une manière de classer un cancer à partir de la taille de la tumeur et de l’étendue de la maladie au moment du diagnostic. En général, un stade allant de 1 à 4 est attribué aux cancers et plus le chiffre est élevé, plus le cancer s’est propagé.

  • Stade 1 : La tumeur est petite et elle ne s’est pas développée hors de l’organe dans lequel elle a pris naissance.
  • Stade 2 : La tumeur est plus grosse qu’au stade 1, mais elle ne s’est pas propagée aux tissus voisins.
  • Stade 3 : La tumeur est grosse, et elle s’est propagée aux tissus voisins et aux ganglions lymphatiques. 
  • Stade 4 : La tumeur s’est propagée par le sang ou le système lymphatique à d’autres parties du corps.

À propos des Statistiques canadiennes sur le cancer

Le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer est le fruit d’un partenariat entre la Société canadienne du cancer, l’Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada, en collaboration avec les registres du cancer provinciaux et territoriaux. Depuis plus de 30 ans, cette publication fournit des renseignements qui orientent la prise de décision sur le soutien et les services nécessaires et sur les recherches à mener. Elle aide aussi à évaluer l’impact de la prévention, de la détection précoce et du traitement. Pour en savoir plus concernant les Statistiques canadiennes sur le cancer, visitez cancer.ca/statistiques.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et à nos bénévoles, la SCC est l’organisme qui a le plus d’impact, sur le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer pour toujours. Pour en savoir plus sur le cancer, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934)

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

André Beaulieu
Directeur des communications
Société canadienne du cancer
abeaulieu@quebec.cancer.ca
514 919-8327

Jasmine Goupil
Relationniste
jasmine@jasminegoupil.com
514 576-6611