Le programme Je cours, j’écrase! favorise l’activité physique tout en réduisant le tabagisme

01 mars 2017

Toronto -

Six mois après la fin de la première année des programmes d’entraînement Je cours, j’écrase! visant à favoriser l’arrêt tabagique, 40 pour cent des participants interrogés ont affirmé avoir cessé de fumer pour de bon, et 43 pour cent ont dit continuer la pratique de la course à pied, trois fois par semaine en moyenne.

Par ailleurs, 91 pour cent des participants qui ont complété le programme ont expliqué avoir réduit leur consommation de tabac, tandis que selon 97 pour cent d’entre eux, Je cours, j’écrase! leur a permis d’améliorer leur niveau d’activité physique.

Je cours, j’écrase! fait l’objet d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique, pour son potentiel à titre de programme de prévention des maladies chroniques.

« Nous avons vu des participants évoluer dans la perception qu’ils avaient d’eux-mêmes: d’abord en tant que fumeurs, puis, en tant que coureurs adoptant pleinement un style de vie plus actif. Leur confiance en leur capacité à cesser de fumer et à pratiquer la course à pied s’est accrue, tout comme leur santé générale, tant sur le plan physique que mental, a expliqué la Dre Carly Priebe, de l’équipe de recherche de l’Université de la Colombie-Britannique.

Durant le programme, le taux de confiance des participants en leur capacité à cesser de fumer est passé de 67 pour cent, au début, à 80 pour cent, à la fin de la troisième semaine.

« Maintenir ses changements de comportements en matière de santé est quelque chose de difficile, mais 24 pour cent des participants au programme Je cours, j’écrase! continuent de prendre part aux séances d’entraînement à la marche et à la course organisées par le Coin des Coureurs », selon la Dre Priebe.

Je cours, j’écrase! est un programme unique qui associe l’expertise en cessation tabagique de la Société canadienne du cancer aux cliniques d’entraînement Apprendre à marcher ou courir 5 kilomètres proposées par la chaîne de magasins du Coin des Coureurs partout au Canada. Le programme aide les fumeurs à surmonter leurs symptômes de sevrage et leurs envies de fumer, grâce à son approche simple et encourageante qui permet de réduire graduellement la consommation de tabac tout en devenant plus actif.

« Bien que l’abandon du tabac soit le principal objectif du programme Je cours, j’écrase!, l’activité physique régulière est un élément essentiel pour réduire le risque de maladies chroniques comme le cancer. Nous sommes heureux de voir les participants s’adonner à une activité physique régulière, a expliqué John Atkinson, directeur de la prévention du cancer et de la lutte contre le tabagisme à la Division de l’Ontario de la Société canadienne du cancer. Les participants qui continuent à faire de l’exercice en font encore plus que les 150 minutes d’activité physique modérée à intensive qui sont recommandées par semaine. »

Lors de sa première année, Je cours, j’écrase! a accueilli plus de 1000 participants dans les trois volets du programme – le programme d’entraînement en ligne, le programme d’entraînement autonome en magasin et le volet autonome. Le programme d’entraînement en magasin était alors offert dans 21 boutiques de six provinces. Cette année, le programme a été élargi afin d’englober 50 boutiques dans toutes les provinces, ainsi que les options d’entraînement en ligne et autonome offerts trois fois par année. Le programme poursuivra son expansion, et sera offert dans plus de 100 boutiques l’année prochaine, afin d’être accessible au plus grand nombre de fumeurs possible.

« Le projet pilote du programme Je cours, j’écrase! affiche des résultats prometteurs pour ce qui est d’influencer l’adoption d’un comportement plus sain et de favoriser des changements de mode de vie, a déclaré la Dre Jane Philpott, ministre de la Santé. Ce programme novateur, qui associe l’abandon du tabac à un mode de vie actif, illustre clairement comment le gouvernement, les organismes sans but lucratif et les entreprises du secteur privé peuvent travailler ensemble pour inciter les Canadiens à adopter des modes de vie plus sains. » 

Emmanuelle Connelly fumait depuis plus de 30 ans. Elle a commencé alors qu’elle était adolescente, et a essayé plusieurs fois d’arrêter, au fil des ans. C’est à l’occasion d’une mammographie de routine qui lui a donné la frousse qu’elle a décidé de cesser de fumer sur-le-champ. Avec une tante ayant été aux prises avec le cancer, Emmanuelle était déterminée à réduire le plus possible les risques pour sa santé.

« Je n’avais jamais fait beaucoup d’exercice, et l’idée de devoir courir en public était quelque chose qui m’intimidait. Bien plus que d’arrêter de fumer, a raconté Emmanuelle. Mais l’adoption de la méthode proposée par le programme Je cours, j’écrase! pour aider à cesser de fumer et à faire de l’exercice s’est faite à petits pas, et je n’ai jamais cessé de me sentir redevable envers le groupe. Une fois ma première envie de fumer surmontée, j’ai su que je serais capable d’écraser, et je me suis servie des techniques apprises dans le cadre du programme. Et, en fin de compte, j’ai arrêté de fumer et je continue à courir. C’est très libérateur de pouvoir attacher mes souliers et de partir courir chaque fois que j’en ai envie. »

Les résultats d’un sondage démontrent que 100 pour cent des participants qui ont complété le programme le recommanderaient à un ami souhaitant arrêter de fumer.

« Comme moi, plusieurs de nos instructeurs dans le cadre du programme Je cours, j’écrase! sont d’anciens fumeurs, a témoigné John Stanton, fondateur et chef de la direction du Coin des Coureurs au Canada. C’est fantastique de pouvoir initier les gens au bonheur de s’identifier à un athlète et de les voir continuer à venir à nos séances d’entraînement et aux événements que nous organisons. Nous avons très hâte d’accueillir de nouveaux fumeurs ce printemps, qui deviendront des athlètes à vie avec l’aide de la camaraderie et du soutien de notre communauté de coureurs! »

Données supplémentaires provenant des résultats du sondage :

  • 1000 participants se sont inscrits à l’ensemble des volets du programme Je cours, j’écrase! en 2016 :

    • 184 au programme d’entraînement en magasin

    • 71 au programme d’entraînement en ligne

    • 815 au programme d’entraînement autonome

  • 83 participants ont répondu aux questions du sondage de suivi, effectué six mois après la fin du programme :

    • 40 pour cent ont affirmé avoir cessé de fumer

    • 28 pour cent ont réussi à ne pas fumer pendant six mois complets (depuis la fin du programme)

    • 43 pour cent ont répondu continuer à courir, trois fois par semaine en moyenne 

L’inscription au programme Je cours, j’écrase! est en cours dans toutes les provinces au Canada. Pour vous inscrire, ou pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme, visitez le site jecoursjecrase.com. Je cours, j’écrase! est financé en partie par l’Agence de la santé publique du Canada. Grâce à nos partenaires en arrêt tabagique NICODERMMD et NICORETTEMD, tous les participants admissibles recevront des bons donnant droit à une réduction à l’achat d’un produit de remplacement de la nicotine pour les aider à cesser de fumer.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et à nos bénévoles, la Société a le plus d'impact, contre le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1 888 939-3333 (ATS 1 866 786-3934).

Pour plus d’information ou pour une entrevue, prière de communiquer avec :

Daniel Paquette,

Conseiller en relations publiques, dpPR

416 413-7714

dp@dppr.ca

 

Susan Fekete

Spécialiste des communications

Société canadienne du cancer

613 565-2522, poste 4985

susan.fekete@cancer.ca