L’emballage neutre des produits du tabac, une tendance mondiale : rapport de la Société canadienne du cancer

14 octobre 2014

Toronto -

Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettesLa tendance mondiale à mettre en place l’emballage neutre des produits du tabac prend de l’ampleur, selon un rapport international diffusé aujourd’hui par la Société canadienne du cancer. Un emballage neutre interdit la présence, sur la portion réservée à la marque, de couleurs, logos et éléments graphiques des fabricants de produits du tabac. Les mises en garde sanitaires continuent toutefois d’y apparaître.

« L’emballage neutre est pour le Canada la prochaine étape importante et logique en vue de freiner le marketing du tabac, de réduire le tabagisme et de sauver des vies, déclare Rob Cunningham, analyste principal des politiques, Société canadienne du cancer. Les emballages des cigarettes ne doivent pas être des minipanneaux publicitaires incitant au tabagisme. Nous demandons à Santé Canada d’emboîter le pas à l’Australie et à d’autres pays et d’exiger des emballages neutres pour rendre ces produits carcinogènes moins attrayants. »

L’emballage est l’un des derniers endroits et l’un des plus efficaces où les fabricants peuvent encore promouvoir leurs produits, souvent au moyen de logos et de couleurs tape-à-l’œil qui attirent l’attention des consommateurs. Les emballages neutres réduisent l’usage du tabac en éliminant la promotion du tabac sur l’emballage et en augmentant l’impact des mises en garde sanitaires.

Des recherches montrent qu’un emballage neutre porte fruit. Selon des données statistiques recueillies en Australie, la prévalence du tabagisme a diminué de beaucoup depuis décembre 2012, après l’instauration d’un emballage neutre brun olive pour toutes les marques de produits du tabac. L’Irlande, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et la France ont tous entrepris le processus d’adoption de l’emballage neutre.

Le rapport de la Société canadienne du cancer, intitulé : Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes : Rapport international, fournit aussi un classement de 198 pays/territoires en fonction de la taille des mises en garde sanitaires sur les emballages de cigarettes et indique lesquels ont des exigences établies en matière de mises en garde illustrées. Le Canada occupe ex æquo le quatrième rang pour ses mises en garde couvrant 75 % de l’avant et de l’arrière du paquet. La Thaïlande arrive au premier rang avec 85 %, suivie de l’Australie avec 82,5 % et de l’Uruguay avec 80 %.

« Le rapport présenté aujourd’hui témoigne du rôle qu’a joué le gouvernement fédéral en implantant au Canada des mises en garde sanitaires très efficaces sur le tabac et en contribuant à leur diffusion ailleurs dans le monde, ajoute M. Cunningham. La réputation du Canada à titre de chef de file de la lutte contre le tabagisme constitue une base solide pour notre prochaine génération de mesures antitabac, y compris l’emballage neutre. »

La Société demande aussi à Santé Canada de mettre en œuvre un engagement, pris en 2011, de revoir les mises en garde pour les produits du tabac autres que les cigarettes et les petits cigares. Les mises en garde inscrites sur les emballages de plusieurs produits du tabac, notamment du tabac à rouler, du tabac sans fumée, des cigares (autres que les petits cigares), du tabac à pipe et du chicha, n’ont pas changé depuis 2001.

L’adoption de l’emballage neutre et la révision des mises en garde sanitaires sur les emballages devraient faire partie d’une stratégie fédérale améliorée de lutte contre le tabagisme qui comprendrait aussi une hausse des taxes sur le tabac, une interdiction des produits du tabac aromatisés, un encadrement des cigarettes électroniques et un financement accru pour des programmes et des mesures politiques supplémentaires.

Le rapport de la Société, publié tous les deux ans depuis 2008, analyse et classe les mises en garde relatives à la santé qui figurent sur les paquets de cigarettes dans de nombreux pays du monde; il fait également état de l’évolution de la situation dans cet aspect important de la lutte antitabac.

Voici d’autres points saillants du rapport :

  • 77 pays et territoires représentant 49 % de la population mondiale ont adopté une mesure obligeant l’utilisation de mises en garde illustrées, soit une augmentation par rapport aux 55 pays qui l’avaient déjà fait en 2012. En 2001, le Canada a été le premier pays à exiger des mises en garde illustrées. Il a aussi été le premier à exiger des illustrations couvrant 50 % de l’emballage, une mesure qui le plaçait en tête du classement mondial à l’époque.
  • 60 pays et territoires imposent des mises en garde couvrant au moins 50 % de l’avant et de l’arrière du paquet (en moyenne), alors que 47 pays le faisaient en 2012, 32 en 2010 et 24 en 2008.
  • Les pays les mieux classés pour ce qui est de la taille des mises en garde (moyenne de l’avant et de l’arrière du paquet) sont les suivants :

1.    85 % Thaïlande (85 % de l’avant, 85 % de l’arrière)

2.    82,5 % Australie (75 %, 90 %)

3.    80 % Uruguay (80 %, 80 %)

4.    75 % Brunei (75 %, 75 %)

4.    75 % Canada (75 %, 75 %)

4.    75 % Népal (75 %, 75 %)

7.    65 % Togo (65 %, 65 %)

7.    65 % Turquie (65 %, 65 %)

7.    65 % Turkménistan (65 %, 65 %)

10.   65 % Île Maurice (60 %, 70 %)

11.   65 % Mexico (30 %, 100 %)

11.   65 % Venezuela (30 %, 100 %)

Le rapport Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes : Rapport international a été publié pour soutenir la mise en œuvre du traité international sur la lutte antitabac, la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) ratifiée par 179 pays. Le but de la CCLAT est de maîtriser l’épidémie mondiale de tabagisme. Les pays signataires de la CCLAT s’engagent à mettre en place des mécanismes de contrôle des politiques sanitaires visant à réduire l’usage du tabac, par exemple en imposant des mises en garde sanitaires sur les emballages, en interdisant la publicité sur le tabac et en s’assurant que les milieux de travail situés à l’intérieur des bâtiments et les endroits publics sont sans fumée.

Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes – rapport anglais

Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes – rapport français

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national à caractère communautaire dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et nos bénévoles, la Société est l’organisme qui a le plus d’impact, contre le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer à jamais. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Rob Cunningham
Analyste principal des politiques
Société canadienne du cancer
Téléphone : 613 565-2522, poste 4981
Courriel : rcunning@cancer.ca

Renseignements :

Brooke Kelly

Coordonnateur des communications

Société canadienne du cancer

bureau national

Téléphone : 416-934-5321