Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière

Vous êtes ici:

Statistiques sur le cancer du cerveau et de la moelle épinière

Pour obtenir les statistiques sur le cancer les plus actuelles, on se sert de méthodes statistiques pour estimer le nombre de nouveaux cas de cancer et de décès jusqu’à ce que les données réelles soient disponibles.

Incidence et mortalité

L’incidence correspond au nombre total de nouveaux cas de cancer. La mortalité correspond au nombre de décès causés par le cancer.

On estime qu’en 2020 :

  • 3 000 Canadiens recevront un diagnostic de cancer du cerveau et de la moelle épinière;
  • 2 500 Canadiens mourront d’un cancer du cerveau et de la moelle épinière;
  • 1 700 hommes recevront un diagnostic de cancer du cerveau et de la moelle épinière et que 1 400 en mourront;
  • 1 350 femmes recevront un diagnostic de cancer du cerveau et de la moelle épinière et que 1 050 en mourront.

Pour en savoir davantage au sujet des statistiques sur le cancer, cliquez sur le lien suivant : Statistiques canadiennes sur le cancer.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rose-Marie LeBlanc Si je peux aider ne serait-ce qu’une personne au cours de ma vie, ça en vaut la peine.

Lisez l’histoire de Rose-Marie

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus