La Société canadienne du cancer célèbre l’entrée en vigueur de la Loi sur la prévention du cancer de la peau le 1er mai

30 avril 2014

Toronto -

Woman in tanning bedLa Société canadienne du cancer célèbre la mise en vigueur de la Loi sur la prévention du cancer de la peau en Ontario le 1er mai. Cette loi interdit aux jeunes de moins de 18 ans d’utiliser des lits de bronzage en Ontario.

« En 2013, on avait prévu que 2 950 Ontariens recevraient un diagnostic de mélanome », dit Martin Kabat, chef de la direction, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario. « Nous sommes heureux que cette loi ait été adoptée. Nous avons attendu ce jour longtemps. Le bronzage artificiel est dangereux et nous devons protéger nos jeunes, qui sont particulièrement vulnérables. Cette mesure est une étape importante pour prévenir le cancer de la peau et sauver des vies. »

Le mélanome, cancer de la peau le plus mortel, est le quatrième type de cancer le plus fréquent chez les Ontariens âgés de 15 à 29 ans et est un des plus évitables. L’utilisation d’équipement de bronzage artificiel avant 35 ans augmente le risque de mélanome d’une personne.

La loi interdit non seulement l’utilisation d’équipement de bronzage artificiel aux jeunes de moins de 18 ans mais également le marketing des services de bronzage auprès des jeunes. La loi exige que les salons de bronzage demandent une carte d’identité à quiconque semble avoir moins de 25 ans, établit une amende maximum de 25 000 $ pour les salons qui ne respecte pas la loi et exige des affiches d’avertissement obligatoires indiquant les risques associés à l’équipement de bronzage artificiel.

« J’ai grandi en étant témoin du combat de ma mère contre le mélanome », dit Alysha Rosaasen, élève de 12e année et jeune bénévole de la Société canadienne du cancer. « Je voulais que personne d’autre n’ait à vivre cela, surtout les jeunes de mon âge, alors j’ai joint la troupe de jeunes de la Société pour éduquer mes pairs sur les dangers des lits de bronzage. Je suis excitée d’avoir participé à l’adoption de cette loi et encore plus excitée car dès demain, les jeunes ne pourront plus utiliser les lits de bronzage. »

La Société place la question du bronzage artificiel et des jeunes au programme politique depuis 2005, année pendant laquelle les bénévoles de la Société ont rencontré les députés provinciaux à Queen’s Park pour les informer des dangers associés au bronzage artificiel, surtout pour les jeunes, et exercer des pressions pour l’adoption d’une loi provinciale sur le bronzage artificiel en Ontario. Depuis, les bénévoles sont retournés à Queen’s Park, ont rencontré les députés provinciaux, ont participé à de nombreuses campagnes de lettres. 

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1 888 939-3333 (ATS 1 866 786-3934).

 

Renseignements :

Susan Fekete

Gestionnaire, Communications

Société canadienne du cancer

Téléphone : 613 565-2522 poste : 4985