La Société canadienne du cancer célèbre l’adoption de la Loi sur la prévention du cancer de la peau

09 octobre 2013

Toronto -

Les bénévoles et le personnel de la Société canadienne du cancer célèbrent l’adoption d’une loi qui interdira aux jeunes de moins de 18 ans d’utiliser des lits de bronzage en Ontario.

Le projet de loi 30, Loi sur la prévention du cancer de la peau, a été adopté aujourd’hui à l’Assemblée législative de l’Ontario après une troisième lecture hier.

« Je suis heureuse que nous ayons finalement une loi qui protégera les jeunes contre le cancer de la peau », dit Kate Neale, 23 ans, survivante d’un mélanome et bénévole de la Société. Cette native de Belleville a travaillé dans un salon de bronzage et a beaucoup utilisé le bronzage artificiel pendant l’adolescence. Kate était à l’Assemblée législative aujourd’hui pour être témoin de cet événement historique.

« Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de mélanome, j’ai voulu empêcher tous les jeunes d’utiliser les lits de bronzage. Je me suis jointe à la Société canadienne du cancer et au mouvement #tanbedban pour militer afin d’obtenir une loi interdisant le bronzage artificiel aux jeunes parce que j’espérais faire une différence. Cet espoir est devenu réalité », dit Kate.

La Société place la question du bronzage artificiel et des jeunes au programme politique depuis 2005, année pendant laquelle les bénévoles de la Société ont rencontré les députés provinciaux à Queen’s Park pour les informer des dangers associés au bronzage artificiel, surtout pour les jeunes, et exercer des pressions pour l’adoption d’une loi provinciale sur le bronzage artificiel en Ontario. Depuis, les bénévoles sont retournés à Queen’s Park, ont rencontré les députés provinciaux, ont participé à de nombreuses campagnes de lettres et ont organisé des délégations lors de réunions de conseils municipaux, ce qui a contribué à l’adoption de trois règlements sur le bronzage artificiel dans la province.

« Aujourd’hui, le message est clair – le bronzage artificiel est dangereux et nous savons qu’il cause le cancer. Pendant plus de sept ans, nous avons mobilisé les bénévoles, les donateurs et le personnel pour lutter dans le but d’obtenir une interdiction d’utilisation de bronzage artificiel par les jeunes en Ontario », dit Martin Kabat, chef de la direction, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario. « Nous félicitons les trois partis politiques qui ont travaillé ensemble pour adopter cette loi provinciale historique. »

 

À propos de la Société canadienne du cancer
La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour en savoir plus sur le cancer, consultez notre site Web à www.cancer.ca ou appelez notre Service d'information sur le cancer, un service gratuit et bilingue, au 1-888-939-3333.

Renseignements :

Justin Edmonstone

Affaires publiques

Société canadienne du cancer

Division de l’Ontario

Téléphone : 416-323-7026