La Société canadienne du cancer se réjouit du nouveau règlement fédéral qui restreint la publicité pour les cigarettes électroniques

22 janvier 2020

OTTAWA -

La Société canadienne du cancer (SCC) félicite le gouvernement fédéral pour son règlement proposant de restreindre la publicité pour les cigarettes électroniques, annoncé le 19 décembre 2019 par la ministre de la Santé, Patty Hajdu. Ce règlement comprend une interdiction globale de la publicité pour les cigarettes électroniques, avec une exception pour les endroits où les jeunes n’y ont pas accès. L’ébauche du règlement est soumise à une période de consultation obligatoire de 30 jours.

 « La publicité généralisée pour les cigarettes électroniques a contribué à l’augmentation  spectaculaire du vapotage chez les jeunes, affirme Rob Cunningham, analyste principal des politiques à la Société canadienne du cancer. Ces restrictions sont solides et protégeront les jeunes des stratégies de marketing des compagnies de tabac et de l’exposition à la publicité pour les cigarettes électroniques dans les médias sociaux, sur les panneaux publicitaires, à la télévision et ailleurs. » La SCC souhaite vivement que cette ébauche de règlement reçoive une approbation finale et entre en vigueur dès que possible.

Le vapotage chez les jeunes ne cesse d’augmenter. Des données alarmantes diffusées le 19 décembre 2019 par l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves ont révélé que le vapotage a doublé chez les élèves du secondaire. Cette enquête a en effet révélé que chez les élèves de 3e à 5e secondaire au pays, le vapotage est passé de 15 % à 29 % de l’année scolaire 2016-2017 à l’année scolaire 2018-2019 (mesure de l’usage au cours des 30 derniers jours). Auparavant, une étude publiée le 20 juin 2019 dans le British Medical Journal révélait qu’il y avait eu une augmentation de 74 % du vapotage chez les 16-19 ans au pays dans une seule année, soit de 2017 à 2018. 

« Une approche globale est requise pour résoudre le problème du vapotage chez les jeunes, ajoute Rob Cunningham. Nous demandons au gouvernement fédéral d’aller de l’avant urgemment afin d’adopter d’autres mesures, notamment une restriction globale des saveurs, un taux maximal de nicotine de 20 mg/ml et une taxe sur les produits du vapotage. Nous avons fait de tels progrès en ce qui concerne la diminution du tabagisme chez les jeunes que nous ne souhaitons surtout pas une nouvelle génération de jeunes dépendants à la nicotine par l’entremise des cigarettes électroniques. »

Le tabagisme est la principale cause de maladies et de décès évitables au pays, tuant 45 000 Canadiens chaque année. Cela inclut 30 % de tous les décès liés au cancer. Il y a encore 5 millions de fumeurs au pays, soit 16 % de la population de 12 ans et plus. Une énorme quantité de travail est nécessaire afin de réduire le tabagisme et le vapotage chez les jeunes, et de réaliser l’objectif d’arriver à moins de 5 % de fumeurs au pays d’ici 2035.


Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Rob Cunningham
Analyste principal des politiques
Société canadienne du cancer
Tél. : 613 565-2522, poste 4981

La Société canadienne du cancer (SCC) est le seul organisme de bienfaisance national à soutenir les personnes touchées par tous les types de cancer, dans les communautés à travers le pays. Aucune autre organisation ne fait la même chose que nous. Nous sommes la voix des femmes et des hommes qui ont le cancer à cœur. Nous finançons des projets de recherche novateurs, nous fournissons un réseau d’aide pour toutes les personnes touchées par le cancer et nous incitons les gouvernements à apporter d’importants changements sociaux.

Ensemble, agissons contre le cancer. Appelez-nous au 1 888 939-3333 ou visitez cancer.ca aujourd’hui.