Cigarette électronique : impossible de se fier à l’étiquetage - Résultats de tests dévoilés par la Société canadienne du cancer

23 janvier 2014

Montréal -

Selon la Société canadienne du cancer (SCC) – Division du Québec, on ne peut pas se fier à l’étiquetage des liquides vendus comme recharge pour les cigarettes électroniques. Dans le cadre de la Semaine pour un Québec sans tabac, la SCC diffuse un deuxième volet de résultats de tests effectués à sa demande par le Laboratoire de spectrométrie de masse de l’Université de Montréal sur des e-liquides[1]. Pour tous les e-liquides « avec nicotine » testés, la quantité de nicotine analysée n’était pas celle inscrite sur l’emballage. Plus inquiétant encore, de la nicotine a été détectée dans des e-liquides « sans nicotine ».

 

Étiquetage de nicotine pour 7 e-liquides

Type

Arôme

Affichage erroné

Contenu avec nicotine

Banane

X

After Eight

X

Bois de Chêne

X

Jardin zen

X

Cola

X

Contenu sans nicotine

RedBull

X *

Biscuit

X *

Tests en laboratoire effectués par le Centre régional de spectrométrie de masse de l’Université de Montréal. Rapport daté du 23 avril 2013.

*Présence non affichée de nicotine

 

« De plus en plus de jeunes et de fumeurs s’intéressent à la cigarette électronique. Et c’est désormais un jeu d’enfant que d’acheter des recharges e-liquides contenant de la nicotine via Internet ou en boutique. La SCC est inquiète car la nicotine est un produit toxique qui crée une forte dépendance et l’affichage sur les produits est inexact dans tous les cas. Il est clair qu'il est impossible actuellement de se fier à ce qui est inscrit sur les étiquettes,  déclare Sylvie Poissant, directrice générale par intérim, SCC – Division du Québec. »

 

Pour la SCC les autorités doivent agir sans délai et encadrer ces nouveaux produits d’autant plus qu’ils suscitent un engouement chez les jeunes. La SCC demande donc au gouvernement d’inclure dans la Loi sur le tabac un encadrement de la cigarette électronique qui amènera un(e) :

•Interdiction de la vente aux mineurs

•Encadrement de la publicité/promotion

•Réglementation sur le contenu du produit et de ses émissions

•Interdiction de fumer la cigarette électronique dans les lieux publics où le tabac est interdit



[1] Les e-liquides contenant de la nicotine sont utilisés pour remplir les cigarettes électroniques rechargeables.

La Société canadienne du cancer œuvre chaque jour à sauver plus de vies. Elle travaille sans relâche à prévenir le cancer, à financer la recherche et à soutenir les personnes touchées par la maladie. Depuis 75 ans, son but n’a pas changé : en faire plus pour que nous soyons davantage à ne pas avoir à faire face au cancer et plus nombreux à y survivre. Sauvons + de vies : visitez cancer.ca ou appelez notre Service d'information sur le cancer, au 1 888 939-3333.

 

Renseignements :

André Beaulieu 

Porte-parole et conseiller principal, Communication

Société canadienne du cancer - Division du Québec

abeaulieu@quebec.cancer.ca

Téléphone : (514) 393-3444

 

Geneviève Berteau

Analyste des politiques

Société canadienne du cancer - Division du Québec

gberteau@quebec.cancer.ca

Téléphone : (514) 255-5151