Tumeurs de l’hypophyse

Vous êtes ici:

Facteurs de risque des tumeurs de l’hypophyse

Un facteur de risque est quelque chose, comme un comportement, une substance ou un état, qui accroît le risque d’apparition de tumeurs. Les tumeurs peuvent être attribuables à de nombreux facteurs de risque, mais beaucoup de tumeurs de l’hypophyse apparaissent chez des personnes qui ne présentent aucun des facteurs de risque décrits ci-dessous.

Le cancer de l’hypophyse (carcinome de l’hypophyse) est très rare. Presque toutes les tumeurs de l’hypophyse sont des adénomes, qui sont non cancéreux (bénins). L’adénome hypophysaire apparaît surtout chez l’adulte, et le risque d’en être atteint semble augmenter avec l’âge. Il affecte autant l’homme que la femme.

Discutez de votre risque avec votre médecin. Si vous êtes atteint d’un trouble génétique qui fait augmenter votre risque d’avoir une tumeur à l’hypophyse, vous pourriez avoir besoin d’un plan de dépistage personnalisé.

Les éléments qui suivent sont des facteurs de risque des tumeurs de l’hypophyse. Tous ces facteurs de risque connus ne sont pas modifiables. Cela signifie que vous ne pouvez pas les éviter. D’ici à ce qu’on en sache davantage sur ces facteurs de risque, il n’y a pas de façon spécifique de réduire votre risque.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une certitude absolue.

Facteurs de risque connus

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les troubles génétiques suivants font augmenter votre risque d’avoir une tumeur de l’hypophyse. Seul un petit nombre de personnes atteintes d’un de ces troubles génétiques finit par avoir une tumeur à l’hypophyse. Apprenez-en davantage sur les gènes et le cancer.

Néoplasie endocrinienne multiple (NEM)

La néoplasie endocrinienne multiple (NEM) est un groupe d’affections héréditaires rares qui engendrent la formation de tumeurs dans les glandes endocrines. Ces tumeurs sont habituellement non cancéreuses, mais dans de rares cas elles sont cancéreuses (malignes).

Il existe différents types de NEM, qui sont tous causés par des changements (mutations) dans les différents gènes. Chaque type de NEM affecte certaines glandes endocrines. La NEM 1 peut provoquer la formation de tumeurs dans l’hypophyse. Ces tumeurs sont habituellement des adénomes hypophysaires qui apparaissent dans la partie avant de l’hypophyse. La NEM 4 peut aussi engendrer la formation de tumeurs à l’hypophyse.

Complexe de Carney

Le complexe de Carney est un trouble génétique très rare qui fait augmenter le risque d’apparition de plusieurs types différents de tumeurs, dont les tumeurs de l’hypophyse. Les personnes atteintes du complexe de Carney ont habituellement des taches brun pâle sur la peau.

La plupart des personnes atteintes du complexe de Carney présentent un changement dans le gène PRKAR1A qui est transmis par un membre de la famille. Mais chez certaines personnes, il n’y a pas de changement dans un gène. Les chercheurs tentent toujours de découvrir d’autres gènes qui causent le complexe de Carney.

Adénome hypophysaire familial isolé (FIPA)

L’adénome hypophysaire familial isolé (FIPA) est une affection héréditaire caractérisée par l’apparition d’adénomes hypophysaires chez plusieurs membres d’une même famille. Seule l’hypophyse est affectée. On diagnostique habituellement le FIPA quand il n’y a pas de symptômes ou de caractéristiques de NEM 1 ou du complexe de Carney.

Chez certains membres de la famille, le FIPA peut être causé par des changements dans le gène AIP. Ces changements engendrent souvent la formation de gros adénomes hypophysaires qui fabriquent trop d’hormone de croissance (adénomes à hormone de croissance). Une trop grande quantité d’hormone de croissance peut provoquer le surdéveloppement du crâne, des os du visage, de la mâchoire, des mains et des pieds (acromégalie). D’autres types d’adénomes hypophysaires peuvent aussi affecter les membres d’une même famille atteints d’un FIPA, dont les adénomes qui fabriquent la prolactine et les adénomes qui ne produisent pas un excès d’hormones (adénomes non fonctionnels).

Syndrome de McCune-Albright

Le syndrome de McCune-Albright est un trouble génétique très rare qui affecte les os, la peau et le système endocrinien. Les personnes qui sont atteintes de ce trouble risquent d’avoir un adénome hypophysaire.

Le syndrome de McCune-Albright est causé par un changement dans le gène GNAS. Ce changement n’est pas transmis des parents aux enfants. Il apparaît par hasard, habituellement tôt dans la vie.

Facteurs de risque inconnus

On n’arrive pas encore à déterminer si les contraceptifs oraux sont liés aux tumeurs de l’hypophyse. C’est peut-être parce que les chercheurs ne parviennent pas à établir définitivement ce lien ou que les études ont engendré différents résultats. On doit faire plus de recherches afin de savoir si les contraceptifs oraux sont un facteur de risque des tumeurs de l’hypophyse.

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

génétique (adjectif)

Relatif aux gènes ou à la génétique et faisant habituellement référence à l'effet ou à la structure des gènes.

Un trouble génétique, par exemple, est une maladie ou une affection causée par la mutation (changement) d’un ou de plusieurs gènes.

héréditaire

Transmis des parents à leur enfant par l’information contenue dans les gènes.

glande endocrine

Type de glande sans canal qui libère des hormones directement dans la circulation sanguine.

La glande thyroïde, les glandes parathyroïdes, l’hypophyse, les îlots pancréatiques, les glandes surrénales, l’épiphyse ainsi que les ovaires et les testicules sont des exemples de glandes endocrines.

On l’appelle aussi glande à sécrétion interne.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Lillian Sung Améliorer les soins de soutien pour les enfants atteints de cancer

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus