Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Symptômes du cancer du poumon

Les symptômes du cancer du poumon comportent une toux qui s'intensifie ou qui persiste et une douleur thoracique constante. Renseignez-vous sur les symptômes du cancer du poumon.

Il est possible que le cancer du poumon ne cause aucun signe ni symptôme aux tout premiers stades de la maladie. Les signes et symptômes apparaissent souvent au fur et à mesure que la tumeur se développe et provoque des changements dans le corps comme la toux ou l'essoufflement. D'autres affections médicales peuvent causer les mêmes symptômes que le cancer du poumon.

De nombreux signes ou symptômes du cancer du poumon non à petites cellules et du cancer du poumon à petites cellules sont les mêmes. Consultez votre médecin si vous présentez les signes ou symptômes suivants des deux types de cancer du poumon :

  • toux qui s'intensifie ou qui ne disparaît pas
  • essoufflement
  • douleur thoracique que vous ressentez constamment et qui s'intensifie quand vous respirez profondément ou que vous toussez
  • sang dans le mucus expulsé des poumons quand vous toussez
  • respiration sifflante
  • perte de poids
  • fatigue
  • enrouement ou autres changements qui affectent votre voix
  • difficulté à avaler
  • ganglions lymphatiques enflés dans le cou ou au-dessus de la clavicule
  • maux de tête

Cancer du poumon non à petites cellules

Le cancer du poumon non à petites cellules peut causer le syndrome de Horner. Il s'agit d'un ensemble de symptômes causés par un cancer du poumon qui a envahi les nerfs situés sur le dessus du poumon. Si vous éprouvez cet ensemble de symptômes, consultez votre médecin :

  • changements aux yeux - affaissement de la paupière ou rétrécissement de la pupille
  • transpiration absente ou très faible du côté du visage où l’œil a changé

Cancer du poumon à petites cellules

Un syndrome paranéoplasique est un ensemble de symptômes qui se manifestent quand des substances libérées par les cellules cancéreuses perturbent la fonction normale d'autres organes ou tissus. Le cancer du poumon à petites cellules est plus susceptible de causer un syndrome paranéoplasique que le cancer du poumon non à petites cellules.

Si vous éprouvez l'un de ces ensembles de symptômes, consultez votre médecin :

Le syndrome d'antidiurèse inappropriée (SIAD) apparaît quand le corps fabrique trop d'hormone antidiurétique (ADH). Les symptômes du SIAD comprennent la faiblesse et les crampes musculaires, l'agitation, la confusion, la fatigue, les nausées et les vomissements. Apprenez-en davantage sur les SIAD.

Le syndrome de Cushing apparaît quand le corps fabrique une grande quantité de corticostéroïdes. Les symptômes du syndrome de Cushing sont entre autres une pression artérielle élevée, un taux de sucre sanguin élevé, un visage rond ainsi que des bras et des jambes maigres et une faiblesse musculaire. Elle peut aussi causer un gain de poids qui provoque l'apparition de marques violettes sur l'estomac.

Le syndrome de Lambert-Eaton est causé par l'absence d'une substance chimique qui transmet des messages entre les muscles et les nerfs. Les symptômes du syndrome de Lambert-Eaton comprennent la faiblesse musculaire, la perte de mouvements et une difficulté à mastiquer, à monter les marches ou à soulever des objets.

La dégénérescence cérébelleuse paranéoplasique est un syndrome paranéoplasique très rare. Il apparaît quand le système immunitaire réagit anormalement et attaque les cellules du système nerveux central. Les symptômes de ce trouble sont entre autres les étourdissements, les nausées, la perte d'équilibre, une vision légèrement floue, des mouvements rapides des yeux, des tremblements ainsi que des problèmes à parler ou à avaler.

Quand consulter votre équipe de soins

Dans certains cas, le cancer du poumon ou son traitement peut causer des problèmes graves.

Le syndrome de compression de la veine cave supérieure se produit quand le cancer obstrue la grosse veine (veine cave supérieure) qui amène le sang de la tête et des bras, provoquant ainsi des maux de tête et l'enflure de la tête et du cou. C'est une grave urgence due au cancer qui doit être traitée immédiatement.

La compression de la moelle épinière se produit quand le cancer se propage à la colonne vertébrale et qu'il comprime la moelle épinière, causant ainsi une douleur au dos, une faiblesse dans les jambes ou un changement dans la fonction de la vessie ou de l'intestin. C'est une grave urgence due au cancer qui doit être traitée immédiatement.

Consultez votre équipe de soins dès que possible si vous présentez un symptôme du syndrome de compression de la veine cave supérieure ou d'une compression de la moelle épinière.

corticostéroïdes

Hormones stéroïdiennes qui agissent comme anti-inflammatoire en réduisant l’enflure et en affaiblissant la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères).

Les corticostéroïdes sont sécrétés par les glandes surrénales. Ils peuvent aussi être fabriqués en laboratoire.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus