Leucémie chez
l’enfant

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour la LAL chez l’enfant

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) chez l’enfant.

Âge

L’âge au moment du diagnostic est un facteur pronostique important de la LAL à cellules B. Les enfants âgés de 1 à 10 ans ont un meilleur pronostic que les nourrissons de moins de 1 an et les enfants âgés de plus de 10 ans. Chez les enfants âgés de moins de 1 an et ceux qui ont plus de 10 ans, le cancer risque davantage de ne pas répondre au traitement ou de réapparaître après le traitement (récidive). Ces enfants ont souvent besoin d’un traitement plus intensif.

L’âge n’est pas un facteur pronostique de la LAL à cellules T.

Nombre de globules blancs lors du diagnostic

Le nombre de globules blancs (GB) lors du diagnostic est aussi appelé nombre initial de GB. C’est l’un des plus importants facteurs pronostiques de la LAL chez l’enfant.

Les enfants dont le nombre de GB est inférieur à 50 000 cellules/mm3 ou 50,0 x 109 cellules/L ont un meilleur pronostic que les enfants dont le nombre de GB est plus élevé. Chez les enfants dont le nombre de GB est élevé, le cancer risque davantage de ne pas répondre au traitement ou de réapparaître après le traitement. Ces enfants ont souvent besoin d’un traitement plus intensif.

Sous-type de LAL

La LAL à cellules B engendre un meilleur pronostic que la LAL à cellules T.

Anomalies chromosomiques et génétiques

Voici des anomalies chromosomiques et génétiques affectant les cellules leucémiques qui sont liées à un pronostic favorable :

  • t(12;21)
  • présence de plus de 50 chromosomes (hyperdiploïdie)
  • index d’ADN supérieur à 1,16
  • expression des protéines CD10+, CD19+, HLA-DR+, CD22+ ou TdT+
  • trisomie (nombre anormal de chromosomes) 4, 10 ou 17

Voici des anomalies chromosomiques et génétiques affectant les cellules leucémiques qui sont liées à un pronostic défavorable :

  • t(9;22); chromosome Philadelphie
  • t(4;11); fusions du gène MLL
  • t(1;19)
  • présence de moins de 45 chromosomes (hypodiploïdie)
  • index d’ADN inférieur à 0,95
  • amplification intrachromosomique du chromosome 21 (iAMP21)

Cellules leucémiques dans le système nerveux central

Chez les enfants dont la leucémie s’est déjà propagée au cerveau et à la moelle épinière (qu’on appelle système nerveux central, ou SNC) lors du diagnostic, le cancer risque davantage de ne pas répondre au traitement ou de réapparaître après le traitement.

Leucémie qui s’est propagée aux testicules

Chez les garçons atteints d’une leucémie qui s’est déjà propagée aux testicules lors du diagnostic, le cancer risque davantage de réapparaître après le traitement.

Réponse au traitement

La réponse au traitement, c’est-à-dire son efficacité, au cours de la 1re à la 4e semaine de traitement laisse présager une réponse globale du cancer au traitement. On considère que les enfants dont la leucémie répond au traitement avant la fin d’une chimiothérapie d’induction sont en rémission. Les enfants dont la maladie est en rémission ont un meilleur pronostic que les enfants dont la leucémie ne réagit pas rapidement au traitement ou qui ont besoin de plus d’un cycle de chimiothérapie pour parvenir à la rémission.

Le nombre de blastes (cellules leucémiques) dans le sang périphérique est appelé numération des blastes périphériques. Les enfants dont la numération des blastes périphériques est faible après 7 jours de chimiothérapie d’induction ont un pronostic plus favorable que ceux dont la numération ne baisse pas.

La maladie encore présente après le traitement qu’on peut détecter seulement à l’aide de tests sensibles est appelée maladie résiduelle minime (MRM). Les enfants ayant une MRM détectable à la fin du traitement d’induction ont un pronostic plus sombre que les enfants qui n’ont pas de MRM détectable après un traitement d’induction.

Poids corporel

Les enfants dont le poids est insuffisant ou qui ont un surplus de poids ont tendance à avoir un pronostic plus sombre que les enfants dont le poids est normal.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Researcher Dr John Bell Combattre le cancer au moyen de virus sur mesure

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus