Lymphome
hodgkinien

Vous êtes ici:

Qu’est-ce que le lymphome hodgkinien?

Le lymphome hodgkinien (LH) est un cancer qui prend naissance dans les lymphocytes. Les lymphocytes sont un type de globule blanc qu’on observe surtout dans le système lymphatique.

Le système lymphatique est une composante importante du système immunitaire, qui aide le corps à combattre les infections et les maladies. Le système lymphatique est constitué de lymphe, de vaisseaux lymphatiques, de ganglions lymphatiques et d’organes lymphatiques présents dans tout le corps. Le LH peut apparaître n’importe où dans le système lymphatique. Il prend habituellement naissance dans un groupe de ganglions lymphatiques d’une partie du corps, le plus souvent le thorax, le cou ou les aisselles.

Schéma du système lymphatique

Il existe 2 types de lymphocytes, c’est-à-dire les lymphocytes B, ou cellules B, et les lymphocytes T, ou cellules T. Le LH prend habituellement naissance dans des lymphocytes B anormaux, qu’on appelle cellules de Hodgkin et de Reed-Sternberg, ou cellules HRS.

Le lymphome hodgkinien est divisé en 2 formes principales qui se basent sur la présence de cellules HRS. Le LH classique contient de nombreuses cellules HRS, mais le LH nodulaire à prédominance lymphocytaire ne contient pas de cellules HRS.

Il arrive que le LH cause des symptômes généralisés, ce qui signifie qu’ils affectent tout le corps. On les appelle symptômes B, ou symptômes systémiques. Ces symptômes sont une fièvre inexpliquée, des sueurs nocturnes et une perte de poids. La présence de n’importe lequel des symptômes B peut aider à prévoir l’issue de la maladie. Si vous n’avez pas de symptômes B, l’issue est meilleure.

LH classique

Le LH classique est le type le plus courant de LH (on dit aussi parfois juste LH). Environ 95 % de tous les LH sont classiques. Le LH classique contient des cellules HRS. On divise le LH classique en 4 sous-types.

Le LH scléronodulaire est le type le plus courant de LH (environ 60 à 70 % de tous les cas). On l’observe le plus souvent chez les adolescents et les jeunes adultes âgés entre 15 et 34 ans. Le LH scléronodulaire prend habituellement naissance dans les ganglions lymphatiques du tissu profond de la partie centrale du thorax (médiastin) ou du cou.

Le LH à cellularité mixte est le deuxième type le plus courant de LH (environ 25 % de tous les cas). On l’observe le plus souvent chez les enfants et les adultes âgés entre 55 et 74 ans. Il affecte davantage l’homme que la femme. C’est le type de LH qui apparaît le plus fréquemment chez les personnes atteintes du VIH. Le LH à cellularité mixte se manifeste habituellement dans la moitié supérieure du corps et souvent dans les ganglions lymphatiques de l’abdomen et la rate. Il cause généralement des symptômes B.

Le LH riche en lymphocytes représente environ 4 % de tous les cas. Il prend habituellement naissance dans les ganglions lymphatiques du cou, de l’aisselle et au-dessus de la clavicule. Il est rare que plus de quelques ganglions soient atteints. Il ne provoque généralement pas de symptômes B.

Le LH à déplétion lymphocytaire est le type le moins courant de LH (environ seulement 1 % des cas). On peut l’observer chez des personnes atteintes du VIH. Le LH à déplétion lymphocytaire affecte habituellement seulement les ganglions lymphatiques du thorax, de l’abdomen, la rate, le foie et la moelle osseuse. La plupart des personnes atteintes ont des symptômes B.

Apprenez-en davantage sur les traitements du lymphome hodgkinien classique.

LH nodulaire à prédominance lymphocytaire

Le LH nodulaire à prédominance lymphocytaire représente environ 5 % de tous les cas de LH. Ce type de LH ne contient pas de cellules HRS. Mais il comprend des cellules anormales appelées cellules LP, ou cellules « pop-corn » parce qu’elles ressemblent à du maïs soufflé lorsqu’on les observe au microscope.

Le LH nodulaire à prédominance lymphocytaire est plus fréquent chez les adultes âgés entre 30 et 50 ans. Il affecte davantage l’homme. Il prend habituellement naissance dans les ganglions lymphatiques du cou, de l’aisselle ou de l’aine. En général, il évolue lentement (indolent) et il est à un stade précoce au moment du diagnostic. La plupart des personnes atteintes ne présentent pas d’autres symptômes que des ganglions lymphatiques enflés. Les symptômes B sont rares.

Apprenez-en davantage sur les traitements du LH nodulaire à prédominance lymphocytaire.

L’autre forme principale de cancer du système lymphatique est le lymphome non hodgkinien (LNH). Les cellules B anormales du lymphome hodgkinien ont une apparence et un comportement différents de ceux des cellules du lymphome non hodgkinien. Les lymphomes hodgkiniens et les lymphomes non hodgkiniens sont traités différemment.

lymphocyte

Type de globule blanc qui a pour fonction de combattre les virus, les bactéries, les substances étrangères ou les cellules anormales, y compris les cellules cancéreuses.

Les 3 types de lymphocyte sont les cellules B, les cellules T et les cellules tueuses naturelles, ou cellules NK.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

J’ai eu un énorme choc lorsque j’ai reçu le diagnostic de cancer, de raconter Sabrina. Pour moi, le cancer était une maladie d’adulte. Étant à l’époque une adolescente de 13 ans, ce n’était absolument pas quelque chose qui me préoccupait. 

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus