Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Traitements du cancer de l'œsophage de stade 4

En présence d'un cancer de l'œsophage de stade 4, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Le traitement du cancer de l’œsophage de stade 4 a pour but de soulager les symptômes, comme la difficulté à avaler et la douleur, et d’améliorer votre qualité de vie.

Traitements endoscopiques

On propose des traitements endoscopiques pour soulager la douleur ou dégager un blocage causé par un cancer de l'œsophage de stade 4. Voici les traitements endoscopiques que vous pourriez recevoir :

  • ablation par radiofréquence (RFA);
  • chirurgie au laser;
  • thérapie photodynamique (TPD);
  • dilatation œsophagienne;
  • mise en place d’une endoprothèse œsophagienne;
  • électrocoagulation ou coagulation au plasma argon (peut-être pas disponible dans tous les centres de traitement au Canada);
  • mise en place d’une sonde d’alimentation.

Chimiothérapie et chimioradiothérapie

On propose parfois une chimiothérapie comme traitement du cancer de l’œsophage de stade 4. L’adénocarcinome répond mieux à la chimiothérapie que le carcinome épidermoïde.

La chimioradiothérapie est une chimiothérapie associée à une radiothérapie. On administre ces 2 traitements pendant la même période. On peut y avoir recours avant la chirurgie d’un cancer de l’œsophage de stade 4. Malheureusement, la chirurgie n’est habituellement pas une option à ce stade.

Les agents chimiothérapeutiques les plus souvent employés pour traiter le cancer de l’œsophage de stade 4 sont les suivants :

  • capécitabine (Xeloda);
  • cisplatine et capécitabine;
  • cisplatine et étoposide (Vepesid);
  • cisplatine et fluorouracil;
  • cisplatine et irinotécan;
  • carboplatine et fluorouracil;
  • carboplatine et irinotécan;
  • carboplatine et paclitaxel;
  • épirubicine, carboplatine et fluorouracil;
  • épirubicine, carboplatine et capécitabine;
  • épirubicine, cisplatine et capécitabine;
  • épirubicine, cisplatine et fluorouracil;
  • fluorouracil et leucovorine;
  • docétaxel (Taxotere), oxaliplatine, fluorouracil et leucovorine;
  • oxaliplatine, fluorouracil et leucovorine;
  • oxaliplatine et capécitabine.

Traitement ciblé

On peut avoir recours à des médicaments ciblés pour traiter l’adénocarcinome de la jonction œsophago-gastrique (OG) de stade 4. On les associe habituellement à la chimiothérapie.

On associe le trastuzumab à des agents chimiothérapeutiques pour traiter les tumeurs HER2 positives. Les associations les plus courantes sont les suivantes :

  • trastuzumab, cisplatine et fluorouracil;
  • trastuzumab, cisplatine et capécitabine.

Le ramucirumab (Cyramza) est un anticorps monoclonal qui empêche les cellules d’utiliser une substance appelée facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF), qui aide les cellules à former de nouveaux vaisseaux sanguins. Sans nouveaux vaisseaux sanguins, les cellules n’obtiennent pas l’oxygène et les éléments nutritifs dont elles ont besoin pour croître. On associe le ramucirumab au paclitaxel.

Radiothérapie

On peut vous proposer une radiothérapie pour réduire la taille d’un cancer de l’œsophage de stade 4 afin de vous aider à avaler et de soulager la douleur.

La radiothérapie externe consiste à diriger les radiations vers la tumeur à partir d’un appareil situé à l’extérieur du corps. On peut vous la proposer seule ou dans le cadre d’une chimioradiothérapie.

La curiethérapie intraluminale consiste à insérer un implant radioactif dans l’œsophage, près de la tumeur.

Chirurgie

L’œsophagectomie est une chirurgie pratiquée pour enlever l’œsophage en partie ou en totalité, ainsi que les ganglions lymphatiques qui l’entourent. Dans de rares cas, on peut la proposer à certaines personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage de stade 4A, si le cancer ne s’est propagé qu’aux ganglions lymphatiques voisins.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

anticorps monoclonal

Substance qui a la capacité de reconnaître une molécule cible particulière (antigène) d’une cellule cancéreuse et de s’y fixer.

Les anticorps monoclonaux peuvent nuire à la fonction cellulaire ou peuvent servir à transporter des médicaments, des toxines ou des matières radioactives directement vers une tumeur.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus