Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de l'œsophage

Les soins de soutien permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de l’œsophage. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du cancer de l'œsophage et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne selon le stade de la maladie, le type de traitement reçu et bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer de l’œsophage peut se préoccuper des aspects suivants.

Difficulté à avaler

La plupart des personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage ont de la difficulté à avaler (dysphagie). Elle peut se manifester si :

  • la tumeur bloque l'œsophage;
  • la nourriture ne descend pas dans l’œsophage parce que les contractions musculaires semblables à des vagues qui se produisent dans l'œsophage (péristaltisme) sont différentes;
  • l’œsophage est inflammé à cause de la radiothérapie.

Vous pouvez également avoir de la difficulté à avaler en raison d’un rétrécissement anastomotique. Il y a rétrécissement anastomotique quand la région où l’extrémité de l’œsophage a été fixée à l’extrémité de l’estomac a diminué de volume. Ce rétrécissement peut être causé par du tissu cicatriciel qui se forme après une chirurgie ou une radiothérapie au thorax.

Si vous avez de la difficulté à avaler, on peut vous proposer un traitement endoscopique parmi ceux-ci :

  • dilatation œsophagienne;
  • mise en place d’une endoprothèse œsophagienne;
  • ablation par radiofréquence (ARF);
  • chirurgie au laser;
  • thérapie photodynamique (TPD);
  • électrocoagulation ou coagulation au plasma argon (pas disponible dans tous les centres de traitement au Canada).

Apprenez-en davantage sur la difficulté à avaler et les moyens de la gérer.

Troubles nutritionnels

De nombreuses personnes atteintes du cancer de l’œsophage ont des troubles nutritionnels. Cela peut être à cause du cancer même, de ses traitements ou des effets secondaires des traitements qui risquent d’affecter l’appareil digestif et de rendre difficile la consommation de liquides et d’aliments.

Puisque le cancer de l’œsophage risque d’affecter votre nutrition, la diététiste est un membre clé de votre équipe de soins. La diététiste peut aider à s’assurer que vous vous nourrissez adéquatement pendant et après le traitement.

Perte de poids

La plupart des personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage perdront beaucoup de poids. Une importante perte de poids est appelée cachexie.

La perte de poids peut survenir si vous avez de la difficulté à avaler à cause de la tumeur ou des traitements du cancer de l’œsophage. Voici certains effets secondaires du traitement du cancer de l’œsophage qui peuvent aussi causer une perte de poids :

Vous pourriez aussi perdre du poids si vous avez reçu un diagnostic de cancer de l’œsophage de stade avancé. Un cancer avancé engendre des changements dans le corps qui affectent sa capacité à utiliser l’énergie provenant des aliments. Le corps brûle donc l’énergie à un rythme plus rapide. Cette plus grande consommation d’énergie, associée au fait que vous mangez moins, cause la perte de poids.

Il est important que vous mangiez bien et que vous mainteniez votre poids pendant et après le traitement du cancer de l’œsophage. Vous alimenter adéquatement peut aider votre corps à combattre la maladie et à faire face aux effets des traitements.

Pour aider à gérer la perte de poids, votre équipe de soins pourrait vous proposer l’utilisation d’une sonde d’alimentation. La sonde d’alimentation est un tube mince et flexible qu’on insère directement dans l’estomac ou la partie supérieure de l’intestin grêle. Une fois que le tube est en place, on peut y administrer des suppléments nutritifs liquides.

Il arrive souvent qu’on mette en place une sonde d’alimentation aux personnes qui viennent de recevoir un diagnostic de cancer de l’œsophage puisqu’elles ont perdu tellement de poids. On pourrait aussi vous installer une sonde d’alimentation avant les traitements comme une chimioradiothérapie, puisqu’ils risquent de rendre la déglutition et le maintien du poids difficiles.

Si vous avez perdu plus de 10 % de votre poids corporel, votre équipe de soins pourrait vous proposer la nutrition parentérale (parfois appelée nutrition parentérale totale, ou NPT). Elle procure les liquides et les éléments nutritifs essentiels directement dans le sang par une sonde intraveineuse (IV).

Apprenez-en davantage sur l’alimentation par sonde et la nutrition parentérale.

Fatigue

Bien des personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage éprouvent de la fatigue. La fatigue peut être causée par le cancer même ou par ses traitements. Elle risque de s’intensifier si vous n’avez pas été en mesure de bien manger parce que vous avez eu de la difficulté à avaler ou si vous avez perdu beaucoup de poids. Les personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage de stade avancé peuvent aussi éprouver beaucoup de fatigue.

Apprenez-en davantage sur la fatigue et les moyens de la gérer.

Questions à poser sur les soins de soutien

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les soins de soutien à l’équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Daniel De Carvalho Déjouer les cellules souches cancéreuses pour stopper leur croissance

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus