Cancer des os

Vous êtes ici:

Réadaptation après le traitement du cancer des os

La réadaptation est une partie importante du retour aux activités de la vie quotidienne après un traitement du cancer des os. Elle diffère pour chacun selon le type de traitement administré, l’âge, l’état de santé global et bien d'autres facteurs. Ce qui compte le plus est d’aider la personne à apprendre à marcher ou à bouger de nouveau. Tous ont besoin de réadaptation physique après avoir été traités pour un cancer des os.

Différents professionnels de la santé peuvent faire partie de votre équipe de réadaptation dont ceux qui suivent.

Le physiothérapeute vous aide à conserver ou à retrouver un certain niveau de forme physique à l’aide d’exercices de renforcement et d’endurance. Il vous explique les exercices et activités physiques à faire pour aider à garder vos muscles forts et flexibles ou pour retrouver votre force et votre mobilité.

L’ergothérapeute observe votre environnement à la maison ainsi qu’au travail ou à l’école. Il recommande des changements ou des outils qui peuvent vous aider dans votre vie quotidienne.

Le prothésiste est spécialement formé pour concevoir, fabriquer et adapter des membres artificiels appelés prothèses.

Les membres de votre équipe de réadaptation vous rencontrent habituellement avant la chirurgie afin de vous expliquer les points suivants :

  • à quoi vous devez vous attendre après la chirurgie
  • le type de réadaptation dont vous aurez besoin
  • où vous irez pour suivre votre réadaptation
  • le type de prothèse qui sera fabriqué pour vous

Si vous avez été traité pour un cancer des os, il est possible que les aspects suivants de la réadaptation vous préoccupent.

Réadaptation après une chirurgie de conservation d’un membre

La chirurgie de conservation d’un membre est plus complexe que l’amputation, alors il est plus long de s’en remettre. Environ 1 an est nécessaire pour apprendre à marcher de nouveau après une chirurgie de conservation d’un membre. Pendant cette période, la réadaptation est très importante au rétablissement. Après la chirurgie, votre équipe de réadaptation vous apprendra des exercices qui redonneront à vos muscles la force et la flexibilité et qui permettront à vos articulations de se plier et de bouger. Sans réadaptation, le membre sauvegardé peut devenir inutile.

Pour aider à soutenir le membre reconstruit, vous pourriez devoir porter une écharpe, une orthèse ou une attelle. Vous pourriez aussi devoir utiliser des béquilles pendant un certain temps parce que vous ne pourrez pas mettre tout votre poids sur votre jambe jusqu’à ce que le greffon osseux ait complètement fusionné avec le reste de l’os. Après avoir utilisé les béquilles, vous pourriez quand même avoir besoin d’une canne ou d’un déambulateur pendant un certain temps jusqu’à ce que votre jambe soit complètement guérie.

Le greffon osseux peut facilement se fracturer, alors il est possible que pour le reste de votre vie vous ne soyez pas en mesure de faire des activités qui maintiennent une pression ou une lourde charge sur votre jambe.

Si une endoprothèse remplace une articulation de votre hanche ou de votre genou, votre équipe de soins vous apprendra les bonnes façons de bouger afin de ne pas endommager l’endoprothèse. On vous montrera également des exercices qui rendront vos hanches et vos jambes plus forts.

Réadaptation après une amputation

La réadaptation est plus rapide après une amputation qu’après une chirurgie de conservation d’un membre parce que l’amputation n’est pas aussi compliquée.

Après l’amputation, votre équipe de réadaptation vous aidera à vous rétablir. On vous apprendra comment prendre soin de l’extrémité du membre qui reste, soit le moignon. Pour prendre soin du moignon, vous devez apprendre à :

  • garder la peau propre et saine et à rechercher tout problème cutané;
  • faire des exercices qui aident à renforcer et à tonifier les muscles et à maintenir la mobilité des articulations;
  • appliquer un bandage sur le moignon après la chirurgie afin de lui donner la forme correspondant à votre prothèse et de réduire l'enflure.

Votre équipe de réadaptation peut aussi vous aider à trouver des façons de modifier votre maison et votre milieu de travail afin que vous puissiez vous y déplacer et vous adapter à votre vie quotidienne. La plupart des gens portent une prothèse après une amputation.

La vie avec une prothèse

La prothèse est un membre artificiel qui remplace un bras ou une jambe qui a été amputé. La prothèse est conçue et fabriquée conformément à chaque personne. On l’adapte au moignon.

Avant et après la chirurgie, le prothésiste prend vos mesures afin de s’assurer que la prothèse sera correctement ajustée. On pourrait vous présenter quelques options de prothèses, comme des types spécialement conçus pour les sports ou la natation. Le prothésiste va concevoir et fabriquer une prothèse qui s’adaptera à vos activités et à votre mode de vie.

On pourrait vous donner une prothèse temporaire jusqu’à ce que votre moignon soit guéri. Lorsque ce sera le cas, le prothésiste ajustera votre nouvelle prothèse et fera les changements nécessaires afin de s’assurer qu’elle fonctionne correctement.

Le prothésiste vous apprendra comment mettre et enlever votre prothèse de la bonne façon. Il vous montrera également comment utiliser un bandage élastique ou un bonnet couvre-moignon avant de mettre la prothèse pour protéger le moignon.

Vous augmenterez graduellement la durée du port de la prothèse jusqu’à ce que vous la portiez toute la journée. Pendant cette période, vous devrez apprendre à marcher, à bouger et à utiliser la prothèse. Quelques mois de réadaptation et de physiothérapie peuvent être nécessaires. Vous pourriez devoir vous servir d’une canne, de béquilles, d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant jusqu’à ce que vous ayez appris à marcher avec votre nouvelle prothèse de jambe. Bien des gens qui portent une prothèse retrouvent le même niveau d'activité qu'avant.

Il est possible que certaines personnes ne soient pas en mesure d’utiliser une prothèse à cause de leur âge, de leurs capacités ou de leur santé. Elles pourraient devoir se servir d’un fauteuil roulant ou de béquilles pour se déplacer.

Réadaptation après une radiothérapie

La radiothérapie administrée pour un cancer des os peut causer une raideur articulaire, une moins grande capacité à bouger ses articulations ainsi qu’une perte de force musculaire. Le physiothérapeute peut vous apprendre des exercices qui aideront vos articulations et vos muscles à rester en santé et à fonctionner correctement. Il faut commencer ces exercices avant la radiothérapie et parfois continuer de les faire bien après le traitement.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus