Vous êtes ici:
A-|A|A+

10 façons de réduire votre risque de cancer

Qu’est-ce qui cause le cancer? En fait, très peu de cancers n’ont qu’une seule cause connue. La plupart sont causés par un ensemble complexe de nombreux facteurs de risque différents (tels que le vieillissement, le tabagisme ou l’absence de protection solaire). Il arrive aussi que le cancer affecte des personnes qui ne présentent aucun facteur de risque.

Heureusement, grâce à la recherche, nous comprenons mieux comment le cancer apparaît et comment le prévenir. Passez à l’action et réduisez votre risque de cancer en ayant une meilleure compréhension des différents facteurs de risque et en apportant quelques changements simples à votre alimentation, aux boissons que vous consommez, à la qualité de l’air que vous respirez et à vos activités au quotidien.

Découvrez comment vos habitudes de vies pourraient influencer votre risque de cancer et quelles mesures vous pouvez prendre dans l’immédiat.

1. Vivre sans fumée

Une femme brise une cigarette en deux.

La plupart des gens savent que le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon, mais il a aussi été associé au cancer de la tête et du cou, de l’œsophage, du foie et du sein, ainsi qu’au cancer colorectal, entre autres. En effet, environ 18 % des cas de cancer au Canada sont causés par le tabagisme. Si vous cessiez de fumer dès aujourd’hui, vous pourriez diminuer de moitié votre risque de cancer dans les 10 prochaines années.

Nous savons à quel point il peut être difficile d’arrêter de fumer et nous sommes là pour vous aider. Que vous soyez à la recherche de soutien téléphonique, de textos d’encouragement quotidien, de guides d’auto-assistance, d’un programme alliant sport et arrêt tabagique ou d’une communauté d’entraide, vous pouvez consulter nos méthodes éprouvées pour vous aider à cesser de fumer.

2. Maintenir un poids santé

Deux femmes en tenue de sport marchent à l’extérieur pendant l’hiver.

Plus de la moitié de tous les hommes et femmes vivant sur le territoire canadien ont un excès de poids, ce qui augmente leur risque de plusieurs types de cancer, y compris les cancers de l’utérus, du pancréas, du sein et du foie. Notre alimentation, les boissons que nous consommons, la fréquence à laquelle nous faisons de l’activité physique, nos gènes, et même l’endroit où nous habitons, peuvent influencer le chiffre qui apparaît sur la balance. Puisqu’il existe une grande variété de type de corps, nous vous encourageons à consulter un professionnel de la santé pour savoir quel est VOTRE poids santé personnel et comment vous pouvez l’atteindre, si ce n’est déjà fait.

3. Avoir une alimentation saine

Un comptoir de cuisine rempli de légumes, de fruits et de grains entiers, vu de haut.

Il y a beaucoup d’avantages à avoir une alimentation saine, dont la réduction de votre risque de cancer! Remplacez les aliments hautement transformés par davantage de légumes, de fruits, de protéines et de grains entiers pour avoir une alimentation saine. Inspirez-vous du Guide alimentaire canadien pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires saines.

4. Demeurer actif

Une femme en tenue de sport faisant de la course pied à l’extérieur regarde sa montre intelligente.

Faire suffisamment d’activité physique de façon régulière permet de mieux se protéger contre au moins 8 types de cancer, y compris le cancer colorectal, ainsi que les cancers du sein, du poumon et de l’utérus. Que ce soit de vous rendre au travail à vélo, d’aller au gym, d’ajouter 10 minutes à votre promenade avec votre chien, intégrer d’avantage d’activité physique au quotidien est simple, facile et vous tiendra en forme à long terme. Jetez un coup d’œil à notre liste intitulée « Comment être actif tous les jours sans aller au gym » pour trouver d’autres idées pour bouger chaque jour.

5. Consommer de l’alcool de façon modérée

Une personne recouvre de la main le dessus d’une coupe vide pour empêcher qu’on y verse du vin.

Boire 3 consommations et demie par jour double ou même triple votre risque de cancers de la bouche, du pharynx, du larynx ou de l’œsophage. Voilà de quoi dégriser! En fait, boire n’importe quel type d’alcool en n’importe quelle quantité augmente votre risque de cancer. La bonne nouvelle est que moins vous buvez, plus vous réduisez votre risque. Lors de votre prochaine célébration, optez plutôt pour l’un de nos délicieux cocktails sans alcool!

6. Se protéger du soleil

Un garçon portant des lunettes de soleil joue dans la neige.

C’est bien vrai : une exposition directe excessive au soleil peut augmenter le risque de mélanome, et au Canada, environ 65 % des cas de mélanome sont attribuables aux rayons UV! Protégez votre peau des dangereux rayons UV du soleil en vous tenant à l’ombre et en portant des couches de vêtements tissés serrés, un chapeau, des lunettes de protection et un écran solaire à large spectre, avec un FPS de 30 ou plus. En vous protégeant du soleil toute l’année, vous pourriez diminuer votre risque de cancer!

7. Se renseigner au sujet des vaccins

Une jeune femme discute avec son médecin.

Il a été démontré que certains virus, comme celui de l’hépatite B et du VPH, causent le cancer. Bien que ce ne soient pas toutes les personnes présentant ces infections qui développeront un cancer, il est important de savoir qu’il y a un lien entre les deux et d’apprendre ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque de cancer. Passez à l’action et demandez à votre médecin si la vaccination vous convient.

8. Vérifier la présence de radon

Les membres d’une famille sont assis à l’extérieur, dans l’escalier menant à leur maison.

On sait qu’environ 16 % des décès par cancer du poumon sont liés au radon, un gaz radioactif naturellement présent dans l’air, qui n’a pas de couleur, d’odeur, ni de goût, et qui peut s’infiltrer dans les maisons par les fissures et les crevasses. En effet, le radon est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs! Assurez-vous de protéger votre famille contre le radon à la maison en vous procurant une trousse d’analyse en ligne ou à votre quincaillerie locale.

9. Tenir les hormones à l’œil

Une main retire une boîte de pilules d’une étagère à la pharmacie.

Suivre une hormonothérapie substitutive durant la ménopause ou prendre la pilule contraceptive perturbe volontairement le système endocrinien et modifie les effets de certaines hormones dans notre corps, ce qui augmente le risque de certains cancers et diminue le risque d’autres cancers. Apprenez-en plus sur le rôle que jouent les hormones dans votre risque de cancer et discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

10. Passer des tests de dépistage

Une femme dans la cinquantaine discute avec son médecin.

Il est souvent plus facile de traiter le cancer lorsqu’il est détecté rapidement. C’est pourquoi il est si important de reconnaître ce qui constitue la normale pour votre corps, afin de pouvoir signaler tout changement à votre médecin et savoir quand passer des tests de dépistage pour différents types de cancer, selon votre âge. N’attendez pas! Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous remarquez des changements dans la façon dont vous vous sentez ou si vous présentez de nouveaux symptômes physiques.


Passez à l’action pour VOUS

Notre outil en ligne, C’est ma vie! présenté par Desjardins, peut vous aider à adopter un mode de vie plus sain. Il constitue un moyen interactif de comprendre l’impact du cancer et la façon dont vos habitudes de vie peuvent influencer votre risque de cancer.

Découvrez comment faire de petits changements au quotidien qui pourraient réduire votre risque de cancer dès aujourd’hui grâce à cet outil!

Je découvre l’outil interactif C’est ma vie! présenté par Desjardins

A-|A|A+

Histoires

Robert Heimbecker Les enfants ne devraient pas s’inquiéter à propos de chirurgie et de chimiothérapie.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus