Traitement du cancer de la prostate métastatique : un grand pas en avant

19 août 2020

Des progrès de taille ont été réalisés ces dernières années en matière de traitement du cancer de la prostate. Si ce cancer est détecté tôt, le taux de survie s’approche des 100 %, mais s’il est détecté tard et se propage ailleurs dans le corps, il est beaucoup plus difficile à traiter.

Bonne nouvelle : une étude de la SCC à laquelle vous avez contribué financièrement montre des résultats très prometteurs en ce qui a trait au traitement des hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique hormonorésistant (cancer qui s’est propagé dans d’autres parties du corps et qui est devenu résistant à une hormonothérapie standard).

Le chercheur Alexander Wyatt, Ph. D., et son équipe de recherche ont étudié l’ADN d’hommes souffrant de ce type de cancer de la prostate en cherchant un type spécifique de modification génétique. Fait notable, cette modification a été observée dans 6 % des cancers de la prostate agressifs et a rendu les tumeurs vulnérables à des médicaments particuliers.

Cette découverte pourrait aider les médecins à mettre au point un traitement adapté à la constitution génétique de chaque patient.

Les traitements inutiles pourraient ainsi être réduits et les chances de réussite du traitement seraient plus grandes chez les hommes touchés par ce type de cancer.

Or, sans l’appui des donateurs de la SCC, nous ne pourrons y arriver.

« Sans la SCC, je ne crois pas que j’aurais un laboratoire opérationnel », souligne M. Wyatt. « Ce soutien est essentiel à notre réussite et à l’avancement de la recherche sur le cancer de la prostate au Canada. »

Grâce à votre généreux soutien, les hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique hormonorésistant ont un nouvel espoir de vaincre la maladie.

La SCC est très reconnaissante du généreux soutien de la Fondation Movember, qui a contribué à ce que ces travaux de recherche puissent être menés.