Vous êtes ici:
A-|A|A+

Avantages et risques de l’HTS comme traitement des symptômes de ménopause

La ménopause est la période, dans la vie d’une femme, où ses ovaires cessent naturellement de produire des hormones (l’œstrogène et la progestérone); ce moment est également marqué par la fin des menstruations. Quoique l’âge de la ménopause soit variable, celle-ci survient habituellement entre 45 et 55 ans. Chez certaines femmes, la ménopause précoce est un effet secondaire d’un traitement médical, comme la chimiothérapie ou l’ablation des ovaires.

Les symptômes de ménopause sont, entre autres, les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur et les troubles du sommeil; les expériences varient toutefois beaucoup d’une femme à l’autre. Certaines peuvent n’éprouver aucun symptôme, tandis que d’autres seront très incommodées. Il existe des traitements pour aider les femmes qui en ont besoin à soulager leurs symptômes.

Pourquoi une femme en ménopause aurait-elle recours à l’HTS?

Certaines femmes optent pour une hormonothérapie substitutive (HTS) afin d’atténuer leurs symptômes de ménopause. Ce traitement consiste à prendre un médicament qui contient les hormones que les ovaires produisent de moins en moins lorsque la femme vieillit et entre en ménopause.

L’HTS peut être constituée d’œstrogène seul ou d’une combinaison d’œstrogène et de progestatif (HTS combinée). L’HTS combinée est la forme d’hormonothérapie la plus courante. L’HTS à base d’œstrogène seul pouvant accroître le risque de cancer de l’utérus, on ne la recommande habituellement qu’aux femmes ayant subi une ablation chirurgicale de l’utérus (hystérectomie).

La prise d’œstrogène seul peut causer le cancer de la paroi de l'utérus; les femmes qui ont subi une hystérectomie peuvent prendre de l’œstrogène seul, puisque ce risque de cancer ne se pose plus pour elles. L’HTS combinée est plus répandue chez les femmes ayant encore leur utérus.

Quels sont les avantages de l’HTS?

L’HTS combinée peut aider à contrôler les symptômes de la ménopause, à prévenir l'ostéoporose (amincissement des os) et à réduire le risque de cancer du côlon.

Quels sont les risques de l’HTS?

La recherche démontre que l’utilisation prolongée de ce type de traitement (pendant cinq ans ou plus) accroît le risque de cancer du sein, de cancer de l’ovaire, de maladie cardiovasculaire et d’embolie pulmonaire (caillots de sang dans les poumons). Les chercheurs sont maintenant d'avis que pour la plupart des femmes, les risques liés à l’utilisation à long terme de l’HTS combinée outrepassent les avantages du traitement.

La décision de recourir à l'HTS est une question de choix personnel, mais devrait quand même être prise en consultation avec le médecin. À cette occasion, vous pourrez discuter des risques et des avantages d'un tel traitement dans votre situation par rapport aux risques de cancer et de maladies cardiovasculaires.

Notre recommandation

La Société canadienne du cancer recommande aux femmes d’éviter de recourir à l’HTS pour toute raison autre que le traitement des symptômes graves de la ménopause qu’aucun autre traitement n’a pu soulager.

Si vous songez à l’HTS, discutez d’abord de ses avantages et inconvénients avec votre médecin. Les aspects suivants doivent entrer en ligne de compte :
• la gravité de vos symptômes de ménopause
• vos antécédents personnels et familiaux de maladies cardiovasculaires, de cancer du sein et de l’ovaire, d’ostéoporose et de démence
• la durée prévue de l’HTS

Si votre médecin et vous en venez à la conclusion qu’une HTS combinée vous convient, il est important de n’utiliser que la plus faible dose efficace, le moins longtemps possible.

Découvrez des articles connexes

HTS et cancer
HTS après un cancer
Solutions de rechange à l’HTS

Poursuivez votre lecture

A-|A|A+