Vous êtes ici:
A-|A|A+

Sept façons de réduire votre exposition au formaldéhyde à la maison

Ne laissez personne fumer à l'intérieur ou dans vos véhicules.
Veillez à ce que votre maison soit bien ventilée.

La ventilation accroît la quantité d'air provenant de l'extérieur pour chasser l'air ambiant vicié et réduire les polluants de l'air intérieur, comme le formaldéhyde.

Maintenez une température modérée et contrôlez le taux d’humidité dans votre maison.

La chaleur et l’humidité ont tendance à accroître les émissions de formaldéhyde par les produits dans l'air ambiant.

Si vous employez des appareils de chauffage au bois, assurez-vous qu'ils fonctionnent bien.

La cheminée devrait être bien dégagée afin de permettre l’évacuation de la fumée. Veillez à ce que la fumée ne puisse pas s’infiltrer dans l’air ambiant par des fissures.

Si vous achetez des meubles ou des armoires faits de panneaux de particules ou de panneaux de fibres de moyenne densité, vérifiez s’ils sont adéquatement recouverts ou scellés.

Le fait de recouvrir ou d’imperméabiliser les surfaces non finies de ces produits aide à réduire les émissions de formaldéhyde libérées. Vous pouvez aussi rechercher des articles qui sont fabriqués avec des colles ou des produits en bois aggloméré pour l’extérieur qui ne contiennent que peu ou pas de formaldéhyde.

Lavez les vêtements et les draps infroissables avant de vous en servir.
Évitez de faire tourner des moteurs, comme celui de votre véhicule ou de la tondeuse, dans un garage ou un atelier rattaché à la maison, ou près d'une fenêtre ou d'une porte d'entrée.

Les gaz d'échappement des moteurs contiennent du formaldéhyde et d'autres produits chimiques toxiques.


Découvrez des articles connexes

Qu’est-ce que le formaldéhyde – et comment y sommes-nous exposés?

Formaldéhyde et cancer

Poursuivez votre lecture

A-|A|A+