Vous êtes ici:
A-|A|A+

Comment une analyse des selles peut aider à déceler un cancer colorectal

Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer chez les Canadiens, et pourtant il peut être traité dans 90 % des cas lorsque dépisté tôt. Le dépistage du cancer colorectal est un processus à la fois simple et accessible. Cela commence par une analyse des selles pour vérifier la présence de sang dans les matières fécales.

D’accord, l’idée de faire analyser des selles n’est pas particulièrement attrayante, mais ce simple test peut révéler la présence d’un cancer. C’est lorsque le cancer colorectal est détecté et soigné tôt (avant la propagation de la maladie à l’extérieur du côlon) qu’il répond le mieux au traitement.

Analyse des selles

Les polypes ainsi que les tumeurs du côlon comportent des vaisseaux sanguins qui peuvent laisser une petite quantité de sang sur les selles lorsqu’elles sont évacuées. Certains tests servent à rechercher la présence de ce sang caché (occulte), invisible à l’œil nu.

Au Canada, deux types d'analyse des selles servent au dépistage du cancer colorectal :

Le test de recherche de sang occulte (RSOS) au guaïac permet de déceler des traces de sang dans les selles par une réaction chimique qui se produit sur un carton.

Le test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi) permet de déceler des traces dans les selles au moyen d’anticorps spécifiques.

L’un et l’autre de ces tests consistent à recueillir, à la maison, des échantillons de selles, qui seront ensuite appliqués sur des cartons ou déposés dans des contenants. Selon votre lieu de résidence, vous devrez apporter les échantillons ou les envoyer par la poste à un laboratoire médical. Comme certains aliments et médicaments peuvent fausser les résultats, il est important que vous suiviez les instructions fournies dans la trousse. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin si vous avez des questions.

Présence de sang dans les selles

Si l'analyse indique qu’il y a des traces de sang dans vos selles, on devra investiguer davantage pour déterminer l’origine et la cause du saignement. Votre médecin pourra demander les examens suivants :

Coloscopie – Un tube mince et souple, muni à son extrémité d’une lumière et d’une caméra, permet de visualiser la muqueuse de tout le côlon.

Sigmoïdoscopie par tube souple – Un tube lisse et pliable, muni à son extrémité d’une lumière et d’une caméra, permet de visualiser la muqueuse du rectum et de la partie terminale du côlon.

Si les examens révèlent une anomalie, des échantillons de tissus pourront être prélevés (biopsie) au cours de la coloscopie ou de la sigmoïdoscopie en vue d’effectuer d’autres analyses.

Autres raisons expliquant la présence de sang dans les selles

La présence de sang dans les selles n’est pas nécessairement due à des polypes ou à un cancer. Le sang peut venir du côlon ou d’autres parties du tube digestif, tels l’estomac ou l’anus. Le saignement peut être causé par :

  • des ulcères – lésions sur la muqueuse qui tapisse l’intérieur du tube digestif
  • des hémorroïdes – grossissement ou enflure des veines de l’anus et du rectum
  • une diverticulose – minuscules poches qui se forment dans des points faibles de la paroi du côlon
  • une maladie intestinale inflammatoire – inflammation du côlon (aussi appelée colite ulcéreuse ou maladie de Crohn)

Découvrez des articles connexes

À quel moment devrais-je passer des tests de dépistage du cancer?

Quels sont les avantages et les limites du dépistage du cancer colorectal?

Comment savoir si j’ai un risque élevé de cancer colorectal?

Poursuivez votre lecture

A-|A|A+