« Le cancer ne discrimine pas. Pourquoi le traitement discriminerait-il? »
- Résidente de l'Ontario

Vous êtes ici:
A-|A|A+

Les médicaments anticancéreux pris à la maison

On estime que 2 Canadiens sur 5 développeront un cancer au cours de leur vie. Les personnes atteintes de cancer ne devraient pas affronter de délais ni d’obstacles financiers pour accéder à leurs traitements. Malheureusement, en Ontario, beaucoup de patients et leur famille affrontent ces obstacles lorsqu’il s’agit de médicaments anticancéreux pris à la maison.

Dites à votre député provincial que l’Ontario a besoin d’un programme pour couvrir le coût de tous les médicaments anticancéreux admissibles pris à la maison!

Passez à l'action maintenant

  • Accès aux médicaments anticancéreux pris à la maison

    Par le passé, la plupart des médicaments anticancéreux étaient administrés par voie intraveineuse à l’hôpital et couverts par le gouvernement. Aujourd’hui, beaucoup de nouveaux médicaments anticancéreux sont pris à la maison. En fait, on estime que plus de 50 % des nouveaux médicaments anticancéreux sont formulés pour être administrés à la maison. Ceci a plusieurs avantages incluant moins de déplacements pour les patients et la facilité d’administration; cependant, les patients affrontent souvent des obstacles pour avoir accès à ces médicaments.

    En Ontario, les médicaments anticancéreux pris à la maison ne sont pas financés par les mêmes programmes que les médicaments administrés à l’hôpital. La couverture provient d’un mélange d’assurance privée (qui demande souvent une participation aux coûts ou qui a des limites), de paiements par le patient ou de programmes provinciaux pour certains groupes.

    Un patient pourrait avoir besoin d’autant que 6 programmes de médicaments pour couvrir le coût de son traitement. Le processus pour obtenir l’autorisation et le remboursement des médicaments anticancéreux approuvés exigent beaucoup de temps, peut-être fatiguant et accablant. Malheureusement, il peut aussi retarder ou empêcher l’accès aux médicaments anticancéreux. Nous nous préoccupons aussi du fait que 1 patient sur 6 en Ontario rapporte que ses dépenses personnelles sont importantes ou impossibles à gérer.

    La Société canadienne du cancer croit que tous les Canadiens devraient avoir accès aux médicaments anticancéreux sans difficulté financière, peu importe où ils vivent. Affronter un diagnostic de cancer et le traitement est déjà assez difficile; les patients et leur famille ne devraient pas avoir à affronter le stress supplémentaire d'essayer de déterminer comment financer leurs médicaments.

    Apprenez-en plus et dites à votre député provincial que nous devons passer à l’action pour financer les médicaments anticancéreux pris à la maison. 

    PASSEZ À L’ACTION

  • Le paysage canadien des médicaments anticancéreux

    Tout comme l’Ontario, les provinces de l’Atlantique ont des systèmes différents pour les médicaments anticancéreux intraveineux et pris à la maison. Le financement des médicaments anticancéreux pris à la maison est couvert par un mélange d’assurance privée, de programmes spéciaux ou de paiements par le patient. Au Québec, le plan public fournit une couverture pour les médicaments anticancéreux pris à la maison (les particuliers devront peut-être payer une franchise basée sur leur revenu).

    La situation est différente dans les provinces de l’Ouest. Au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique, les médicaments anticancéreux sont couverts par des programmes financés par le gouvernement peu importe s’ils sont administrés à l’hôpital ou pris à la maison. Le système de financement est le même pour les médicaments anticancéreux intraveineux et pris à la maison.

    Apprenez-en plus et dites à votre député provincial que nous devons passer à l’action pour financer les médicaments anticancéreux pris à la maison.

    PASSEZ À L’ACTION

  • Sondages d'opinion

    Les Ontariens devraient avoir un accès équitable au traitement contre le cancer et aux soins, qu’ils soient administrés à l’hôpital ou à la maison.

    Dans un sondage récent effectué par la Société, 91 % des Ontariens interrogés étaient d’accord pour dire que le gouvernement devrait financer les médicaments anticancéreux pris à la maison. C’est le temps pour l’Ontario de rattraper les autres provinces.

    Apprenez-en plus et dites à votre député provincial que nous devons passer à l’action pour financer les médicaments anticancéreux pris à la maison.

    PASSEZ À L’ACTION

  • Passez à laction

    La Société canadienne du cancer recommande que le gouvernement de l’Ontario développe un programme provincial qui fournit une couverture pour tous les médicaments anticancéreux admissibles pris à la maison.

    Signez pour lancer un défi à votre député provincial d’appuyer cette question!

    PASSEZ À L’ACTION

A-|A|A+

Histoires

Lusomé Founder and CEO Lara Smith En voyant ma sœur Erin – une jeune mère de famille – lutter contre le tourbillon émotionnel puis affronter la douleur physique liée aux traitements contre le cancer, j’ai eu envie de faire quelque chose pour aider les femmes à se sentir en confiance.

Lisez l’histoire de Lara

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus