Vous êtes ici:

Diagnostic récent

Chaque personne réagit différemment à un diagnostic de cancer. Lorsqu’on leur apprend la nouvelle, certains ont soudain du mal à respirer ou ont l’impression d’avoir la tête qui tourne. Plusieurs racontent qu’en entendant les mots « vous avez un cancer », ils sont devenus comme engourdis et n’ont plus rien entendu des propos du médecin par la suite. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une erreur ou mettre du temps à croire ce que le médecin vous dit, en particulier si vous n’éprouvez pas de malaises physiques.

Pour plusieurs, les jours et les semaines qui suivent sont extrêmement stressants. La pression peut parfois même devenir insoutenable. Certaines personnes considèrent que la période entre leur diagnostic et le début de leur traitement a été la pire de leur vie. 

Il est facile de se sentir dépassé par toute l’information à absorber et toutes les décisions à prendre. Pour la plupart des gens, plus rien n’est pareil lorsque le cancer entre dans leur vie. Vous aurez peut-être l’impression que vous devez agir aussi rapidement que possible, dans l’urgence. Ou, au contraire, le temps semblera s’arrêter. Bien des gens se demandent pourquoi cela leur arrive à eux, ou encore ce qu’ils auraient pu faire plus tôt dans leur vie pour éviter d’avoir un cancer aujourd’hui.

Prendre soin de soi avant le traitement

Avant d’entreprendre le traitement, il est important d’être en aussi bonne santé que possible. Voici entre autres ce que vous pouvez faire :

  • Consultez votre dentiste pour vous assurer que vos dents, vos gencives et votre bouche sont en santé. Faites réparer toute carie ou dent cassée, ou faites traiter vos gencives si elles sont enflées. Cet aspect est particulièrement important si vous recevez des traitements de radiothérapie à la tête ou au cou, ou si vous prenez un médicament de chimiothérapie pouvant causer des problèmes de santé buccale.
  • Reposez-vous le plus possible.
  • Consommez des aliments sains. Songez à préparer d’avance de bons plats à congeler, pour les jours où vous n’aurez pas envie de cuisiner.
  • Essayez de prendre l’habitude de faire un peu d’exercice léger, par exemple marcher au moins 30 minutes chaque jour. Si vous y parvenez, cela vous aidera peut-être à atténuer la fatigue ainsi que d’autres effets secondaires pendant le traitement.
  • Si vous savez que le traitement vous fera perdre vos cheveux et que vous souhaitez porter une prothèse capillaire, procurez-vous-en une. Il sera beaucoup plus facile de l’harmoniser à vos cheveux naturels avant qu’ils ne tombent.

En attendant le début du traitement

Lorsqu’on reçoit un diagnostic de cancer, il est normal de vouloir que le traitement commence tout de suite. Mais pour que vos médecins puissent déterminer les traitements dont vous avez besoin et dans quel ordre, ils doivent d’abord recueillir un maximum de renseignements sur le cancer dont vous êtes atteint. Cela veut dire que vous aurez des tests à passer et qu’il vous faudra attendre les résultats.

Pour rendre l’attente plus facile à supporter, demandez qu’on vous explique comment les résultats des tests seront utilisés dans la planification de votre traitement. Votre médecin pourra aussi vous confirmer que le temps consacré à faire les analyses, élaborer un plan et planifier le calendrier ne devrait pas affecter l’efficacité du traitement.

Le fait de prendre une part active à votre traitement peut vous aider à calmer vos appréhensions et à retrouver une certaine maîtrise des choses. Il y a de nombreuses façons de vous impliquer avant et pendant vos traitements.

Pensez à vous organiser. Dès les premiers jours qui suivront votre diagnostic, vous aurez sans doute l’impression de sauter dans l’inconnu. Toutefois, une chose est à peu près sûre : du jour au lendemain, vous aurez une foule de rendez-vous médicaux, de tests à passer et de papiers à remplir. Faites en sorte que tout cela soit le plus facile à gérer possible. Par exemple :

•    Utilisez un système de classement pour les dossiers médicaux et les résultats de tests. Certains hôpitaux fournissent des reliures à cet usage; vous pouvez aussi créer votre propre système au moyen de chemises de classement ou d’un dossier-accordéon.

•    Servez-vous d’un journal personnel, d’un calendrier en ligne ou sur papier, ou encore d’une application mobile pour noter vos rendez-vous, tests, symptômes et effets secondaires.

•    Demandez à une personne de confiance de vous aider à faire le suivi de votre agenda et à le revoir régulièrement avec vous.

Apprenez à connaître votre équipe de soins. Votre équipe de soins est composée de nombreux professionnels de la santé qui ont à cœur votre santé physique et émotionnelle. Pendant que vous passerez des tests et qu’on planifiera votre traitement, vous aurez l’occasion d’en rencontrer plusieurs.

Cette équipe peut inclure votre médecin de famille, des oncologues, des chirurgiens, des infirmières, des travailleurs sociaux, des psychologues et de nombreux autres professionnels spécialisés. Prenez le temps de faire connaissance avec chaque personne qui se joint à votre équipe, de comprendre son rôle et de voir comment il ou elle peut contribuer à votre mieux-être.

Apprenez-en davantage afin de collaborer avec votre équipe de soins.

Renseignez-vous à propos de votre cancer et de son traitement. Vous vous sentirez peut-être moins dépassé par la situation si vous comprenez mieux la nature de votre cancer et du traitement que vous recevrez. Le fait d’en savoir le plus possible pourrait vous aider à réduire votre stress. Certains centres d’oncologie proposent des programmes ou des séances d’information sur le cancer et les moyens de se préparer au traitement. Par contre, il y a des personnes qui deviennent plus anxieuses si on leur fournit trop de détails. C’est à vous de décider jusqu’à quel point vous souhaitez être renseigné sur votre maladie et son traitement. Indiquez à vos proches et aux membres de votre équipe de soins la quantité d’information qu’ils peuvent partager avec vous.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dre Camilla Zimmermann La Dre Camilla Zimmermann met en lumière la nécessité de modifier la perception négative des soins palliatifs.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus