Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Analyse d’urine

L’analyse d’urine est un test lors duquel on mesure des substances présentes dans l’urine, comme les électrolytesélectrolytesSubstance présente dans le sang et d’autres liquides corporels qui est porteuse d’une charge électrique. Les électrolytes sont responsables de l’entrée des éléments nutritifs dans les cellules et de l’évacuation des déchets hors des cellules afin de maintenir l’équilibre des liquides dans le corps e, les hormoneshormonesSubstance qui régule certaines fonctions du corps comme le métabolisme, la croissance et la reproduction. et les déchets du métabolismemétabolismeProcessus chimiques se produisant dans le corps qui permettent de créer de l’énergie et de l’utiliser. Ce sont entre autres la décomposition des aliments et leur transformation en énergie, l’élimination des déchets et des toxines, la respiration, la circulation du sang et la régulation de la tempéra. C’est l’une des nombreuses études permettant d’examiner l’urine.

Pourquoi on analyse l’urine

On peut analyser l’urine :

  • dans le cadre d’un examen de santé habituel
  • pour avoir de l’information sur l’état général de santé d’une personne et la qualité de fonctionnement des organes de l’appareil urinaire (reins, uretères, vessie et urètre)
  • pour dépister des troubles métaboliques ou rénaux
  • pour dépister des infections urinaires
  • pour vérifier la présence du cancer dans l’appareil urinaire
  • pour détecter et mesurer des substances normalement absentes de l’urine
    • cellules qui tapissent les reins et la vessie
    • globules rouges et globules blancs
    • bactéries ou autres organismes
    • substances que les reins filtrent, comme le glucose

Comment on analyse l’urine

On analyse habituellement l’urine dans un laboratoire privé ou au laboratoire de l’hôpital. On recueille l’urine dans un contenant propre (à la maison, dans le bureau du médecin ou au laboratoire). Aucune préparation spéciale n’est habituellement nécessaire, sauf si des études d’urine spécifiques sont également effectuées. Ces études d’urine peuvent nécessiter des restrictions alimentaires, des restrictions médicamenteuses ou un jeûne au cours de la nuit.

La méthode de collecte de l’urine peut varier :

  • échantillon aléatoire
    • C’est la forme de prélèvement la plus courante.
    • On peut le faire en tout temps.
  • première urine du matin
    • La première urine du matin est la plus concentrée, donc la plus susceptible de révéler des anomalies.
  • prélèvement d’urine en milieu de jet (permictionnel)
    • On nettoie les organes génitaux avant de prélever l’urine.
      • L'homme utilise des tampons spéciaux pour nettoyer le gland du pénis.
      • La femme utilise des tampons spéciaux pour nettoyer les zones entre les lèvres.
    • Les premiers jets sont évacués dans la toilette, puis on urine un peu dans un contenant.
  • collecte d’urine chronométrée ou collecte des urines de 24 heures
    • Pour une collecte chronométrée, l’urine est prélevée à un certain moment de la journée.
    • Pour une collecte de 24 heures, l’urine est prélevé au cours de 24 heures.
      • Toute l’urine évacuée pendant une période de 24 heures est conservée dans un grand contenant, qui contient parfois des agents de conservation particuliers ou qui doit être réfrigéré.
      • À la fin de cette période de 24 heures, la personne urine et ajoute cette dernière miction dans le contenant.
  • clairance de la créatinine
    • La créatinine est une protéine qui est évacuée du sang par les reins.
    • Cette analyse permet de mesurer le taux de clairance, c’est-à-dire la rapidité à laquelle la créatinine est évacuée du sang, pour qu’on puisse déterminer jusqu’à quel point les reins fonctionnent.
    • On mesure la créatinine dans l’urine et le sang pendant 24 heures.

On envoie le prélèvement d’urine au laboratoire afin de l’analyser et de l’examiner au microscope.

  • On note les caractéristiques physiques de l’urine, comme l’apparence et la couleur, avant d’effectuer un examen microscopique.
  • Une bandelette réactive spéciale imprégnée d’agents chimiques est plongée dans l’urine puis retirée et comparée à un tableau.
  • On effectue ensuite une série d’analyses chimiques.

Ce que signifient les résultats

Une analyse d’urine complète comporte l’examen visuel, l’examen chimique et l’examen microscopique. De nombreuses anomalies urinaires ne sont pas liées au cancer. L’alimentation, les médicaments, l’activité physique, le stress et bien d’autres facteurs peuvent affecter les résultats de l’étude.

Résultats de l’analyse d’urine
ComposantsRésultats

couleur

  • La couleur de l’urine normale varie entre le jaune pâle et le jaune foncé.
  • L’urine peut être trouble si elle contient des globules blancs, des globules rouges ou des bactéries.
  • Certains agents chimiothérapeutiques peuvent colorer l’urine en rouge ou en bleu-vert.

pH

  • Il permet de mesurer l’acidité ou l’alcalinité de l’urine.

protéine

  • Normalement, on devrait en trouver seulement une trace ou pas du tout dans l’urine.
  • La présence de protéines pourrait indiquer :
    • une maladie rénale
    • l’inflammation ou un cancer des voies urinaires (vessie, prostate ou urètre)
  • Un taux élevé de protéines dans l’urine et le sang pourrait être causé par un cancer du sang ou de la moelle osseuse, comme le myélome multiplemyélome multipleType de cancer qui prend naissance dans les plasmocytes (type de globule blanc qui produit des anticorps afin d’aider le corps à combattre les infections) dans la moelle osseuse. ou le lymphome.

glucose (sucre)

  • Il est habituellement absent de l’urine.
  • La présence de glucose peut révéler :
    • un diabète
    • une maladie du foie ou du pancréas

cétones (sous-produits du métabolisme)

  • Elles sont habituellement absentes de l’urine.
  • Elles peuvent révéler un diabète.

sang

  • Il est habituellement absent de l’urine.
  • Il indique un saignement dans les reins ou les voies urinaires, possiblement à cause d’un cancer.

bilirubine (sous-produit de la décomposition des globules rouges)

  • Elle est habituellement absente de l’urine.
  • La présence de bilirubine peut révéler :
    • un cancer du foie
    • le blocage (obstruction) des canaux biliaires à cause d’un cancer

urobilinogène

  • Il est habituellement présent dans l’urine en faible concentration.
  • Une hausse ou une baisse d’urobilinogène peut révéler une maladie du foie ou une obstruction.

nitrites

  • Ils sont habituellement absents de l’urine.
  • La présence de nitrites peut révéler :
    • la présence d’une bactérie
    • une infection urinaire

globules blancs (GB, ou leucocytes)

  • Ils sont habituellement absents de l’urine.
  • La présence de GB est en général causée par une infection urinaire.

densité

  • Elle permet de déterminer le degré de concentration ou de dilution de l’urine.

Nota : Tous les composants de l’urine ou des résultats d’une analyse d’urine ne sont pas énumérés ci-dessus. Seuls les principaux éléments associés au cancer sont mentionnés.

Ce qui se passe si on détecte une changement ou une anomalie

Le médecin décide si des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires sont nécessaires.

Histoires

Dre Xiaoyan Jiang La Dre Xiaoyan Jiang a trouvé un moyen de prédire la réaction au traitement d’un type particulier de leucémie.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus