Vous êtes ici:

Biopsie chirurgicale

Une biopsie chirurgicale est une intervention lors de laquelle on effectue le prélèvement chirurgical des tissus formant une masse afin de les examiner au microscope. Cet examen est aussi appelé biopsie ouverte.

Une biopsie chirurgicale peut être excisionnelle (retrait de l’entièreté d’une masse ou d’une région anormale) ou incisionnelle (retrait d’un fragment d’une masse ou d’une région anormale).

Pourquoi on fait une biopsie chirurgicale

On peut avoir recours à la biopsie chirurgicale lorsque le chirurgien est en mesure de voir ou de palper une anomalie. Elle peut aussi être effectuée lorsqu’une anomalie est impalpable, mais qu’elle est observable à l’aide de techniques d’imagerie préopératoires telles que l’échographie, la tomodensitométrie (TDM) et la mammographie. L’échantillon est examiné au microscope et peut révéler la présence d’un type de cancer ou d’une affection non cancéreuse.

Comment se déroule une biopsie chirurgicale

La biopsie chirurgicale peut être effectuée dans le bureau du médecin ou à l’hôpital. Selon la taille et l’emplacement de la masse, on peut avoir recours à une anesthésie locale (avec ou sans sédation) ou générale.

  • Le chirurgien pratique une petite coupure (incision) dans la peau, au-dessus de la région anormale. Si la masse est impalpable, des examens d’imagerie peuvent servir à diriger le chirurgien. Pendant ces examens, on peut introduire un fil ou un marqueur métallique pour guider le chirurgien vers la région anormale.
  • Lors d’une biopsie excisionnelle, le chirurgien enlève l’entièreté de la masse ou de la région anormale ainsi qu’une petite quantité de tissu sain tout autour (marge).
  • Lors d’une biopsie incisionnelle, le chirurgien enlève seulement une petite partie de la masse.
  • Il faudra faire des points de suture ou poser des agrafes pour fermer l’incision.
  • Les tissus prélevés sont ensuite envoyés à un laboratoire afin d’être examinés au microscope.

Une fois la biopsie terminée, on applique de la pression et de la glace sur la région opérée et on couvre le site de la biopsie d’un petit bandage.

Effets secondaires

Peu importe le type de chirurgie, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas tout le monde et chaque personne les ressent différemment. Les effets secondaires de la biopsie chirurgicale sont habituellement des effets à court terme. Ils peuvent comprendre :

  • léger saignement ou petite ecchymose
  • sensibilité
  • douleur
  • infection
  • troubles avec la cicatrisation de la plaie

Lorsqu’on effectue une biopsie chirurgicale dans le sein, il est possible que la forme du sein soit différente après l’opération. L’ampleur de ce changement varie selon la taille et l’emplacement de la masse ou de la région anormale ainsi que la quantité de tissu avoisinant qui est enlevée.

Ce que signifient les résultats

Le rapport de pathologie révèle le type et les caractéristiques des cellules présentes et précise si celles-ci sont normales, anormales mais non cancéreuses, ou cancéreuses.

Si le rapport indique que les cellules sont cancéreuses, il pourrait être nécessaire de les étudier davantage. Vous pourriez devoir subir d’autres examens afin de déterminer le type de tumeur, d’évaluer la rapidité à laquelle les cellules croissent et de savoir si les cellules cancéreuses se sont propagées dans les tissus normaux voisins.

Ce qui se passe si le résultat est anormal

Le médecin décidera si d’autres examens, interventions, soins de suivi ou traitements sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut réduire son anxiété, favoriser sa coopération et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. Pendant cette préparation, on explique le déroulement de l’intervention à l’enfant, en mentionnant ce qu’il verra, entendra et sentira.

La préparation d’un enfant à une biopsie chirurgicale dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

Histoires

Robert Heimbecker Les enfants ne devraient pas s’inquiéter à propos de chirurgie et de chimiothérapie.

Plus de details

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus