Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Trachélectomie élargie

La trachélectomie élargie est une chirurgie qui permet d'enlever le col de l'utérus, la partie supérieure du vagin et les ganglions lymphatiques du bassin. On l’appelle aussi trachélectomie ou cervicectomie.

Pourquoi on fait une trachélectomie élargie

On fait parfois une trachélectomie élargie au lieu d'une hystérectomie pour traiter le cancer du col de l’utérus. Elle peut être une option pour les jeunes femmes atteintes d'un cancer précoce du col de l'utérus de petite taille (2 cm ou moins) qui souhaitent tomber enceintes.

Il est possible que la trachélectomie élargie ne soit pas offerte dans tous les centres de traitement.

Comment se déroule la trachélectomie élargie

La trachélectomie élargie est effectuée à l'hôpital alors que vous êtes sous anesthésie générale (vous serez inconsciente). Cette chirurgie comporte habituellement 2 étapes. On commence par enlever les ganglions lymphatiques du bassin, puis on vérifie s’ils sont atteints par le cancer. On fait ensuite la trachélectomie élargie.

Curage ganglionnaire pelvien

Le chirurgien commence par enlever les ganglions lymphatiques du bassin, ce qu’on appelle curage ganglionnaire pelvien. On peut faire ce type de curage par chirurgie ouverte ou par laparoscopie. Apprenez-en davantage sur le curage ganglionnaire.

Une fois qu’on a enlevé les ganglions lymphatiques, on les examine au microscope afin de savoir s’ils contiennent des cellules cancéreuses. Si ce n'est pas le cas, le chirurgien fait donc la trachélectomie élargie. Si on détecte alors un cancer, on arrête la trachélectomie élargie. La femme recevra donc une autre forme de traitement, comme une radiothérapie associée à une chimiothérapie.

Trachélectomie

Lors de la trachélectomie radicale, le chirurgien enlève le col de l'utérus, la partie supérieure du vagin et un peu de tissu entourant le col, soit le tissu du paramètre. Le reste de l’utérus reste en place. Si on enlève seulement le col et la partie supérieure du vagin, et non le tissu du paramètre, l’intervention porte alors le nom de trachélectomie simple et vaginectomie haute.

Le chirurgien peut adopter différentes approches pour faire la trachélectomie.

  • Lors de la trachélectomie élargie vaginale (TEV), on enlève le col de l’utérus et le tissu voisin par le vagin. C’est l’approche la plus utilisée.
  • Lors de la trachélectomie élargie abdominale, on enlève le col de l’utérus et le tissu voisin par l’abdomen.
  • Lors de la trachélectomie élargie laparoscopique, on se sert d’un instrument mince semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille, soit un laparoscope. Le chirurgien fait de petites incisions dans l’abdomen. Il insère le laparoscope et les autres instruments dans ces incisions pour enlever le col de l’utérus et les tissus voisins.

À la fin de l’opération, le chirurgien fait des points de suture particuliers appelés cerclage pour fermer partiellement l'ouverture de l'utérus, là où se trouvait le col. Cette ouverture permet au sang de s'écouler lors des menstruations. Il est possible qu'on y insère temporairement un cathéter pour aider à empêcher cet orifice de se fermer.

Le tissu du col qu'on enlève lors de la chirurgie est examiné au microscope afin qu'on sache s'il contient des cellules cancéreuses. Si on observe des cellules cancéreuses dans les bords du tissu, c’est-à-dire que les marges chirurgicales sont positives, le chirurgien peut essayer d'enlever plus de tissu. Dans certains cas, il est possible qu’il doive pratiquer une hystérectomie pour s'assurer que tout le cancer a été enlevé.

Après une trachélectomie élargie

Si on a mis un cathéter dans l’ouverture artificielle pratiquée entre le vagin et l’utérus, on l’enlèvera environ 3 semaines après la chirurgie.

Le suivi après une trachélectomie comprend habituellement le prélèvement de tissu sur le site chirurgical (semblable au test Pap) et une colposcopiecolposcopieIntervention qui consiste à utiliser un colposcope (instrument muni d’une source lumineuse et d’une lentille grossissante) pour examiner la vulve, le vagin et le col de l’utérus. aux 3 à 4 mois au cours des 2 à 3 premières années qui suivent la chirurgie.

Effets secondaires

Peu importe le traitement, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon.

Effets secondaires à court terme

Les effets secondaires à court terme peuvent se manifester lors de la trachélectomie élargie, tout de suite après ou seulement quelques semaines plus tard. En général, ils sont temporaires. Ces effets peuvent être les suivants :

  • troubles urinaires, comme ne pas être capable de vider sa vessie complètement;
  • troubles sexuels, dont les relations sexuelles douloureuses;
  • pertes vaginales;
  • saignements;
  • infection;
  • engourdissement des cuisses;
  • menstruations irrégulières ou douloureuses;
  • vulve enflée (organes sexuels externes de la femme dont le clitoris, les lèvres et l’orifice du vagin).

Effets secondaires à long terme

Les effets secondaires à long terme peuvent apparaître des mois ou des années après la chirurgie et durer longtemps. La plupart des femmes n’ont pas d'effets secondaires à long terme à la suite d'une trachélectomie élargie. Certaines femmes peuvent éprouver les effets suivants :

  • accumulation de lymphe dans les membres, soit un lymphœdème, ou dans l’abdomen, soit un lymphocèle, parce qu’on a enlevé les ganglions lymphatiques du bassin;
  • incontinence urinaire, en particulier l’incontinence à l’effort (de l’urine s’écoule lors de certaines activités qui font augmenter la pression dans l’abdomen);
  • troubles de la fertilité et grossesses à haut risque.

Certaines femmes peuvent éprouver des troubles de la fertilité et de la grossesse après une trachélectomie élargie puisque lors de cette chirurgie, on enlève l’utérus. À la suite de cette opération, comme le tissu de l’utérus sur le site chirurgical peut rétrécir, il est possible que les spermatozoïdes aient de la difficulté à passer et à féconder un ovule. Si les spermatozoïdes ne sont pas en mesure d’atteindre un ovule, la stérilité (incapacité de tomber enceinte) est possible. Le risque de fausse couche et d’accouchement prématuré est également élevé si la femme tombe enceinte après une trachélectomie élargie. Il n’est pas possible pour la femme d’accoucher par voie vaginale après une trachélectomie élargie puisqu’elle n’a plus de col de l’utérus. Le bébé est mis au monde par césarienne.

Apprenez-en davantage sur le lymphœdème, l’incontinence urinaire et les troubles de la fertilité.

Histoires

Helen Storey Grâce aux fonds qu’elle a légués pour la recherche sur le cancer de l’ovaire, Helen Storey continue de veiller au mieux-être d’autrui.

Lisez l’histoire de Helen

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus