Vous êtes ici:

Ventriculographie isotopique (MUGA)

La ventriculographie isotopique (MUGA) est un examen d’imagerie en médecine nucléaire qui permet de vérifier jusqu’à quel point le cœur pompe le sang au repos ou lors d’un exercice. Pour la MUGA, on emploie une matière radioactive (produit radiopharmaceutique), qui cible le cœur, ainsi qu’une gamma-caméra et un ordinateur pour produire des images du sang qui traverse le cœur.

La MUGA est aussi appelée ventriculographie nucléaire, angiographie isotopique ou angiocardioscintigraphie synchronisée.

Pourquoi on fait une MUGA

On peut faire une MUGA pour :

  • vérifier jusqu’à quel point le cœur pompe le sang;
  • déterminer la taille des cavités cardiaques;
  • vérifier le pompage des ventricules inférieurs;
  • trouver des anomalies dans les parois musculaires des ventricules;
  • observer tout mouvement anormal du sang entre les cavités;
  • vérifier l’effet de certains types d’agents chimiothérapeutiques sur le cœur afin de s’assurer qu’il n’y a pas de danger à continuer la chimiothérapie;
  • faire le suivi des effets secondaires tardifs du traitement du cancer.

Comment se déroule la MUGA

La MUGA est généralement effectuée au service de médecine nucléaire de l’hôpital, en consultation externe. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de passer la nuit à l’hôpital. L’examen dure environ 1 heure mais peut prendre plus de temps s’il comprend des exercices.

Avant de passer un examen en médecine nucléaire, il est important de mentionner au personnel du service de médecine nucléaire que vous allaitez ou que vous êtes enceinte ou croyez l’être.

Si vous avez récemment passé un autre examen en médecine nucléaire, comme une scintigraphie des os ou de la glande thyroïde, dites-le au personnel.

On peut vous demander de :

  • ne pas manger ni boire au cours des 4 à 6 heures qui précèdent l’examen, en particulier si vous devez faire des exercices pendant le test;
  • éviter la caféine et le tabac au cours des 24 heures qui précèdent l’examen;
  • apporter la liste des médicaments que vous prenez et d’indiquer la date de votre plus récente séance de chimiothérapie.

On peut vous demander de ne pas porter de vêtements avec fermetures éclair, ceinture ou boutons en métal le jour de l’examen ou de mettre une chemise d’hôpital. Si vous portez des lunettes, des bijoux ou des objets qui risquent de nuire à l’examen, on vous demandera de les enlever.

Le médecin vous posera des questions sur vos antécédents de maladie du cœur et d’interventions ou d’examens cardiaques.

Le technicien vous fera un prélèvement de sang qu’il mélangera à la matière radioactive. On injecte ensuite ce mélange dans votre veine.

De petites plaquettes, ou électrodes, seront fixées à la peau de votre thorax. Elles surveillent votre rythme cardiaque et synchronise les images alors que votre cœur bat.

Une gamma-caméra détecte la radiation émise par la matière radioactive absorbée par les cellules et les tissus du cœur. Elle prend des clichés de la radiation qu’elle envoie à un ordinateur. Il est important de rester immobile quand la caméra prend les clichés. Il est possible que vous deviez changer de position afin que la caméra puisse prendre des images sous différents angles. Entre les clichés, on peut vous demander de marcher sur un tapis roulant ou de faire du vélo stationnaire afin qu’on sache comment votre cœur réagit au stress de l’exercice (MUGA à l’effort).

Après la MUGA

La matière radioactive est évacuée du corps par l’urine ou les selles (matières fécales). De quelques heures à quelques jours peuvent être nécessaires pour qu’elle soit complètement éliminée du corps. Buvez beaucoup de liquide après l’examen pour aider à évacuer la matière radioactive.

Effets secondaires

La dose de rayons X ou de matière radioactive administrée en imagerie en médecine nucléaire peut varier selon l’examen. La dose dépend du type d’intervention pratiqué et de la partie du corps examinée. En général, la dose de la matière radioactive est faible et vous êtes exposé à une petite dose de radiation lors de l’examen. Les bienfaits de la MUGA surpassent le risque d’exposition à la petite dose de radiation reçue lors de l’examen.

Une réaction allergique à la matière radioactive peut se produire, mais cela est extrêmement rare.

Ce que signifient les résultats

La MUGA révèle jusqu’à quel point votre cœur pompe le sang vers le reste de votre corps (force de contraction). Le résultat est un pourcentage.

Ce qui se passe si les résultats sont anormaux

Votre médecin peut recommander d’autres examens, interventions, soins de suivi ou traitements.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut permettre de réduire son anxiété et d’accroître sa collaboration et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’examen, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une MUGA dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider un enfant à faire face aux tests et au traitement.

médecine nucléaire

Approche consistant à diagnostiquer ou à traiter une maladie donnée à l’aide de radio-isotopes.

Les radio-isotopes peuvent être administrés par injections intraveineuses (IV), par voie buccale ou au moyen d’un cathéter.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Steve Manske Aider les jeunes à améliorer leur santé

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus