Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Biopsie à l’aiguille fine (BAF)

Une biopsie à l’aiguille fine (BAF) est un type de biopsie au cours de laquelle on utilise une aiguille très fine et une seringue pour prélever des cellules, du tissu ou du liquide dans une région ou une masse anormale du corps. Le prélèvement est ensuite examiné au microscope. La BAF peut aussi être appelée cytoponction.

Pourquoi on fait une biopsie à l’aiguille fine

Les médecins ont recours à la BAF pour vérifier la présence de cancer ou d’autres maladies dans une région ou une masse anormale. On peut y avoir recours lorsqu’il y a une masse que le médecin peut sentir ou toucher (palpable). On effectue aussi une BAF si des examens d’imagerie révèlent une masse ou une région anormale. Les médecins ont souvent recours à la BAF pour faire des prélèvements dans les ganglions lymphatiques ou dans des masses situées dans la thyroïde ou le sein.

Comment se déroule une biopsie à l’aiguille fine

La BAF peut être effectuée dans le bureau du médecin ou à l’hôpital, en consultation externe. En général, il n’est pas nécessaire de faire quelque chose de particulier pour vous préparer à cette intervention. La BAF ne dure habituellement pas très longtemps.

Pour l’intervention, on vous demande généralement d’être en position allongée. L’équipe de soins nettoie la région où l’aiguille sera insérée. Elle peut vous administrer un anesthésique local pour engourdir la région.

Parfois, le médecin a recours à un examen d’imagerie, comme une échographie ou une tomodensitométrie (TDM), pour guider l’aiguille dans la région spécifique qu’il veut vérifier. On procède souvent ainsi lorsque la région est située profondément dans le corps, est très petite ou ne peut être sentie au toucher.

Le médecin insère une aiguille très mince dans la peau et dans la région à examiner. On fixe habituellement une seringue à l’aiguille. Le médecin retire, ou aspire, lentement des cellules, du tissu ou du liquide par l’aiguille et la seringue. Il est possible que vous ressentiez une certaine pression ou un léger inconfort au cours de l’intervention, mais la BAF n’est habituellement pas douloureuse.

Il arrive parfois que le médecin doive effectuer plus d’une BAF pour faire des prélèvements dans différentes régions afin de pouvoir poser un diagnostic. Il utilise de nouvelles aiguilles et seringues pour chaque BAF.

Après avoir retiré l’aiguille, le médecin applique un bandage sur la région où l’aiguille a été insérée. Les cellules, le tissu ou le liquide prélevés (prélèvements biopsiques) sont expédiés au laboratoire afin qu’ils soient examinés au microscope.

Effets secondaires possibles

La BAF peut causer les effets secondaires suivants :

  • Inconfort ou sensibilité
  • Saignement
  • Infection
  • Dommages aux structures voisines

Avisez votre équipe de soins si vous avez n’importe lequel de ces effets secondaires.

Après une biopsie à l’aiguille fine

Un pathologiste (médecin spécialisé dans les causes et la nature des maladies) envoie un rapport à votre médecin indiquant les résultats de la BAF. Le rapport de la BAF peut indiquer :

  • que les cellules prélevées sont normales;
  • que la masse ou la région examinée est non cancéreuse, comme dans le cas d’un kyste au sein ou d’un nodule bénin à la thyroïde;
  • qu’il y a une infection;
  • qu’il y a des cellules précancéreuses ou anormales qui peuvent devenir cancéreuses si elles ne sont pas traitées;
  • qu’il y a des cellules cancéreuses dans la région examinée.

Parfois, le pathologiste peut indiquer que la BAF n’a pas permis de prélever suffisamment de tissu ou de liquide pour établir un diagnostic. Dans un tel cas, le médecin doit effectuer une autre BAF.

Demandez à votre médecin à quel moment vous aurez les résultats de la BAF. Votre médecin discutera avec vous des résultats et décidera si des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

Le fait qu'un enfant soit préparé à un examen ou à une intervention peut réduire son niveau d'anxiété, accroître sa collaboration et l'aider à développer des habiletés d'adaptation. La préparation suppose de lui expliquer ce qui se passera lors de l’intervention, y compris ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à la BAF dépend de son âge et de son expérience. Le médecin ou l’équipe de soins de votre enfant vous dira si celui-ci ne doit pas manger ni boire avant l’intervention. Il est possible qu’on administre à votre enfant un médicament qui le fait dormir durant l’intervention.

Apprenez-en davantage sur la façon d’aider un enfant à faire face aux tests et au traitement.

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus