Vous êtes ici:

Endoscopie

L’endoscopie est une intervention qui permet au médecin de regarder à l’intérieur de certaines cavités du corps à l’aide d’un endoscope. Un endoscope est un instrument creux qui ressemble à un tube au bout duquel est fixé une lumière (fibroscope).

Il existe de nombreux types différents d’interventions endoscopiques.

Type d’endoscopieRégion du corps examinée

arthroscopie

articulations

trachée, bronches et certaines bronchioles

gros intestin, ou côlon

col de l’utérus et vagin

vessie et urètre

pancréas et canaux biliaires

œsophage, estomac et duodénum

utérus

abdomen ou bassin

larynx (boîte vocale) et cordes vocales

ganglions lymphatiques du thorax, derrière le sternum (médiastin)

bas rectum et côlon sigmoïde

cavité thoracique

Pourquoi on fait une endoscopie

On peut faire une endoscopie pour :

  • permettre au médecin de regarder à l’intérieur d’organes ou de structures du corps
  • prélever du tissu (biopsie) afin de l’analyser
  • enlever de petits polypes ou de petites tumeurs dans certains cas
    • On ne le fait que lors de certaines interventions endoscopiques.
  • savoir jusqu’où le cancer s’est propagé et s’il est présent dans d’autres organes ou tissus (stade)

Comment se déroule une endoscopie

Selon la partie du corps examinée, l’endoscopie peut être effectuée dans le bureau du médecin, à la clinique ou à l’hôpital.

  • La préparation dépend du type d’intervention pratiqué et peut comprendre :
    • aucune préparation
    • un jeûne depuis la veille
    • un laxatif ou un lavement ou bien les deux
  • On peut administrer une anesthésie locale ou générale.
  • On peut employer un médicament qui engendre la détente au cours de l’intervention.
  • Selon la région devant être examinée, l’endoscope est inséré dans :
    • un orifice anatomique comme la bouche, l’anus ou l’urètre
    • une petite incision
  • On peut insérer des instruments dans un canal contenu dans l’endoscope pour enlever de petits fragments de tissu ou toute une masse.
    • Il est possible qu’on ne puisse pas enlever de grosses masses.
    • On peut employer brosses, anses, pinces et faisceaux lasers spéciaux.
  • On peut fixer une caméra ou une vidéo à certains endoscopes et ainsi afficher des images sur un petit écran que le médecin regardera.
  • On expédie les prélèvements de tissu au laboratoire afin qu’ils soient examinés au microscope.
  • Les soins après l’intervention dépendent du type d’endoscopie pratiquée.

Effets secondaires possibles

Il n’est pas courant que l’endoscopie engendre des problèmes graves. Les effets secondaires suivants sont possibles :

  • douleur
  • saignement
  • infection
  • déchirure de la paroi tissulaire
  • réaction allergique à l’anesthésique ou au sédatif

Ce que signifient les résultats

On examine les prélèvements de tissu afin de savoir s’ils contiennent des cellules cancéreuses.

Ce qui se passe si on détecte un changement ou une anomalie

Le médecin décide si des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

Le fait qu'un enfant soit préparé à un examen ou à une intervention peut réduire son niveau d'anxiété, accroître sa collaboration et l'aider à développer des habiletés d'adaptation. Les parents ou la personne qui prend soin de l’enfant peuvent aider à le préparer en lui expliquant ce qui se passera lors de l’examen, dont ce qu'il verra, ressentira et entendra.

La préparation que vous pouvez fournir à un enfant qui passera une radiographie dépend de son âge et de son expérience. Consultez la section suivante pour obtenir davantage de renseignements spécifiques à chaque groupe d'âge sur la façon d’aider un enfant à faire face aux tests et au traitement.

bronches

Larges tubes, ou conduits aériens, qui forment un embranchement allant de la trachée aux poumons où ils se ramifient en conduits plus petits (bronchioles) qui se terminent par les alvéoles pulmonaires (sacs alvéolaires). Les bronches laissent passer l'air qui entre dans les poumons et qui en sort.

L’adjectif bronchique désigne tout ce qui est relatif aux bronches, comme dans adénome bronchique.

colposcopie

Intervention qui consiste à utiliser un colposcope (instrument muni d’une source lumineuse et d’une lentille grossissante) pour examiner la vulve, le vagin et le col de l’utérus.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope.

cystoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter la vessie et l’urètre.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à la cystoscopie pour enlever la prostate ou bien des petites tumeurs ou de petits calculs dans la vessie.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé cystoscope.

endoscopie digestive haute

Intervention lors de laquelle on se sert d’un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille) pour examiner ou traiter l’œsophage, l’estomac et le duodénum.

Le médecin peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Il peut aussi avoir recours à l’endoscopie digestive haute pour enlever une tumeur.

L’endoscopie digestive haute est aussi appelée œsophagogastroduodénoscopie (OGD) ou gastroscopie.

duodénum

Première partie de l’intestin grêle qui reçoit la nourriture partiellement digérée venant de l’estomac, absorbe les éléments nutritifs et rejette les aliments digérés dans le jéjunum. Le duodénum reçoit aussi les sucs digestifs du pancréas et la bile (liquide jaune verdâtre qui aide à digérer les graisses) provenant du foie et de la vésicule biliaire.

hystéroscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter l’utérus (matrice) et les trompes de Fallope.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à l’hystéroscopie pour enlever des polypes, des fibromes utérins ou des tumeurs.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé hystéroscope.

laparoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter les organes situés à l’intérieur de l’abdomen et du bassin.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à la laparoscopie pour exécuter différentes interventions chirurgicales dans l’abdomen et le bassin.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé laparoscope.

laryngoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d'une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter le larynx (organe de la parole) et les cordes vocales.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé laryngoscope.

médiastin

Région de la cavité thoracique située entre les poumons, le sternum et la colonne vertébrale qui contient le coeur, les gros vaisseaux sanguins, le thymus, la trachée, l’oesophage et les ganglions lymphatiques.

sigmoïdoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (un instrument mince semblable à un tube muni d'une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter le côlon sigmoïde (la dernière partie du côlon) et le rectum.

Cette technique peut servir à prélever des cellules ou des échantillons de tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à la sigmoïdoscopie pour arrêter le saignement ou enlever des polypes ou des tumeurs.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé sigmoïdoscope. En général, les médecins utilisent des sigmoïdoscopes flexibles parce que ces derniers permettent d’effectuer une investigation plus complète du côlon sigmoïde et qu’ils sont moins incommodants pour le patient que les sigmoïdoscopes rigides.

Cette intervention est aussi appelée proctosigmoïdoscopie.

rectum

Partie la plus basse du gros intestin qui reçoit les déchets (selles ou matières fécales) venant du côlon et qui emmagasine les selles jusqu’à ce qu’elles soient évacuées du corps par l’anus.

L’adjectif rectal ou rectale désigne tout ce qui est relatif au rectum, par exemple le cancer colorectal.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus