Vous êtes ici:

Cathéter veineux central

Un cathéter veineux central (CVC) est un tube mince et flexible (cathéter) qu’on met dans une grosse veine au-dessus du cœur. On peut l’insérer dans une veine du cou, du thorax ou du bras. On l’appelle aussi voie veineuse centrale ou voie centrale. Certains cathéters sont munis de 2 ou 3 tubes : on les appelle cathéters à double ou à triple lumière. Cela vous permet de recevoir plus d’un traitement à la fois. Selon le type de cathéter, on peut le laisser en place pendant des semaines, des mois ou des années.

Pourquoi on a recours à un cathéter veineux central

On peut vous poser un CVC pour une ou plusieurs raisons, entre autres :

  • l'administration d'agents chimiothérapeutiques et d’autres médicaments;
  • l'administration intraveineuse (IV) de liquides et d’une nutrition parentérale;
  • l'administration de sang et de plaquettes;
  • le prélèvement de sang.

Le CVC réduit le nombre d’injections et de piqûres d’aiguille nécessaires. Le CVC peut aussi :

  • atténuer l’endolorissement causé par un traitement IV;
  • prévenir la sensation de brûlure parfois ressentie lors de l’administration de médicaments par d’autres méthodes intraveineuses;
  • prévenir l’inflammation et la formation de tissu cicatriciel possibles dans une veine après de nombreuses piqûres d’aiguille;
  • accroître le confort et réduire l’anxiété chez la personne qui a souvent besoin d’un traitement IV et de prélèvements sanguins.

Types de CVC

Trois types courants de CVC sont le cathéter veineux central tunnellisé, le cathéter central inséré par voie périphérique (CCIP) et la chambre sous-cutanée (implantable).

Votre médecin vous recommandera un type de CVC en fonction de votre situation et de la durée probable du port du CVC. On peut le mettre en place au service de radiologie spécialisé où on commencera par insensibiliser la région localement et vous donner un sédatif léger ou bien en salle d’opération où vous serez endormi (anesthésie générale).

Cathéter veineux central tunnellisé

Le CVC tunnellisé est un tube qu’on glisse en formant une sorte de tunnel sous la peau du thorax, puis qu’on insère dans une grosse veine située près de la clavicule jusqu’à la partie supérieure de la cavité (oreillette) droite du cœur. L’autre extrémité du cathéter reste à l’extérieur du corps.

On désigne parfois les CVC tunnellisés par la marque. Les 3 types principaux de CVC tunnellisés sont Broviac, Hickman et Groshong.

Schéma du cathéter veineux central tunnellisé

Cathéter central inséré par voie périphérique (CCIP)

Le cathéter central inséré par voie périphérique (CCIP) est un tube qu'on insère dans une grosse veine de la partie interne du coude. On le fait glisser dans cette veine jusqu’à la partie supérieure de l'oreillette droite du cœur. L’autre extrémité du cathéter reste à l’extérieur du corps.

Schéma du cathéter central inséré par voie périphérique

Chambre sous-cutanée

La chambre sous-cutanée est constituée d'une petite boîte ronde (porte) en titane ou en plastique, qui est recouverte d'une membrane hermétique en silicone, et d'un tube flexible. On l'insère complètement sous la peau, du côté droit ou gauche du thorax. Le cathéter fixé à la chambre passe sous la peau jusqu'à une grosse veine située près de la clavicule, puis dans la partie supérieure de l'oreillette droite du cœur. On l’appelle aussi chambre d'injection veineuse implantable ou Port-a-Cath.

Schéma de la chambre sous-cutanée

Entretien du CVC

Les cathéters veineux centraux nécessitent un entretien particulier. Ils peuvent exiger un nettoyage régulier ou le changement de pansements stériles. Les CVC doivent être rincés abondamment et régulièrement avec une solution stérile spéciale pour ne pas bloquer quand on ne les utilise pas. Votre équipe de soins vous renseignera sur l’entretien du CVC et vous apprendra comment le faire avant que vous retourniez à la maison.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut réduire son anxiété, accroître sa collaboration et l'aider à acquérir des habiletés d'adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’intervention, dont ce qu'il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à la mise en place et au port d’un CVC dépend de son âge et de son expérience. Il est important de ne pas mentionner à l’enfant que le CVC lui permettra de ne plus jamais être piqué par une aiguille puisqu’il pourrait devoir l’être pour certaines analyses sanguines.

Apprenez-en davantage sur la façon d’aider un enfant à faire face aux tests et au traitement.

nutrition parentérale

Introduction dans le corps d’éléments nutritifs et d’autres substances par injection directement dans une veine (par voie intraveineuse).

La nutrition parentérale est administrée aux personnes qui ne peuvent pas absorber les éléments nutritifs par l’appareil digestif. Le liquide injecté contient habituellement du sel, du glucose (sucre), des acides aminés, des électrolytes, des vitamines et des médicaments.

Lorsque la nutrition parentérale est utilisée pour fournir tous les éléments nutritifs dont une personne a besoin, ce traitement est appelé nutrition parentérale totale (NPT).

Histoires

Robert Heimbecker Les enfants ne devraient pas s’inquiéter à propos de chirurgie et de chimiothérapie.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus