Vous êtes ici:

Scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse a recours à de petites quantités de matières radioactives (radiotraceurs) et à un ordinateur pour produire une image du squelette. Cette image révèle des changements ou des anomalies dans les os. La scintigraphie osseuse est aussi appelée scintigraphie du squelette.

Pourquoi on fait une scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse aide les médecins à diagnostiquer et à évaluer différentes maladies et affections osseuses. On peut y avoir recours pour :

  • trouver un cancer des os ou déterminer si un cancer présent dans une autre région s’est propagé aux os;
  • aider à diagnostiquer la cause ou à déterminer l’emplacement d’une douleur osseuse inexpliquée;
  • aider à diagnostiquer des fractures osseuses qui ne sont pas évidentes à la radiographie;
  • voir jusqu’où le cancer s’est propagé;
  • trouver des lésions osseuses causées par une infection ou d’autres affections osseuses;
  • savoir si le traitement du cancer est efficace ou pour faire un suivi.

Comment se déroule la scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse est généralement effectuée au service de médecine nucléaire d’un hôpital, en consultation externe. Habituellement, aucune préparation spéciale n’est nécessaire. Si vous allaitez ou si vous êtes enceinte ou croyez l’être, il est important de le mentionner au médecin ou au personnel du service de médecine nucléaire avant de passer l’examen.

On vous demandera de porter des vêtements sans fermetures éclair, ceinture ou boutons en métal. On vous demandera aussi d’enlever vos lunettes, vos bijoux et tous vos vêtements ou la plupart d’entre eux. On vous donnera une chemise d’hôpital en papier ou en tissu que vous devrez porter au cours de l’examen.

On nettoiera votre bras et on y injectera une petite quantité d’un radiotraceur. Le radiotraceur circule dans le sang jusqu’aux os et aux organes. De 3 à 4 heures sont nécessaires pour qu’il s’accumule dans vos os. Pendant ce temps, on pourrait vous demander de boire de 4 à 6 verres d’eau afin d’évacuer du corps le radiotraceur qui ne s’accumule pas dans vos os. Vous devrez aussi vider votre vessie avant l’examen.

En se dissipant, le radiotraceur émet un peu de radiation qui est détectée par la caméra qui parcourt lentement votre corps. Cette étape dure environ 1 heure. La caméra peut se déplacer au-dessus de vous et tout autour alors que vous êtes allongé immobile. On peut vous demander de changer de position. Il est possible qu’on prenne des clichés juste après l’injection puis une autre fois de 3 à 4 heures plus tard.

Après l’examen, le radiotraceur perd rapidement son effet. Il est évacué du corps par l’urine ou les selles (matières fécales) au cours des premières heures ou des premiers jours qui suivent. La dose de radiation est faible (semblable à celle employée pour une radiographie). Il n’y a pas de danger à entrer en contact avec vous après l’examen.

On vous indiquera quelles précautions particulières vous devrez suivre après l’examen. Boire des liquides aide à évacuer le radiotraceur du corps. Il est important de laver vos mains à fond avec de l’eau et du savon après avoir été aux toilettes. On pourrait aussi vous dire de tirer la chasse d’eau deux fois tout de suite après.

Effets secondaires

Il est possible que le point d’injection soit endolori ou enflé. Dans de très rares cas, il peut y avoir une réaction allergique au radiotraceur.

Ce que signifient les résultats

Une scintigraphie osseuse normale montre que le radiotraceur s’est propagé uniformément dans les os, sans régions où il est trop ou pas assez présent.

Une scintigraphie osseuse anormale révèle des zones chaudes et des zones froides.

  • Les zones chaudes sont des régions osseuses où le radiotraceur s’est accumulé. Elles peuvent être causées par un cancer des os, l’arthrite, une infection ou bien une maladie osseuse.
  • Les zones froides sont des régions osseuses où il n’y a pas de radiotraceur. Elles peuvent être causées par un certain type de cancer, comme le myélome multiple, ou un manque d’apport sanguin à l’os.

Ce qui se passe si les résultats sont anormaux

Votre médecin peut recommander des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut permettre de réduire son anxiété et d’accroître sa collaboration et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’intervention, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une scintigraphie osseuse dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus