Vous êtes ici:

Angiographie

L’angiographie est une intervention qui permet de créer des images des vaisseaux sanguins, dont ceux de la tête, des reins, du cœur, des bras, des jambes et des poumons.

On injecte un colorant (produit de contraste) dans l’artère afin qu’on puisse voir les vaisseaux sanguins.

On peut faire une angiographie par :

  • radiographie avec cathéters (tubes) (angiographie par cathétérisme);
  • tomodensitométrie (angiographie par TDM);
  • imagerie par résonance magnétique (angiographie par IRM).

L’angiographie peut aussi être appelée artériographie.

Pourquoi on fait une angiographie

On peut faire une angiographie pour voir comment le sang circule dans les vaisseaux sanguins. On n’y a pas couramment recours pour diagnostiquer le cancer. Mais on peut faire une angiographie pour certains types de cancer afin :

  • d’observer l’apport en sang à une tumeur au cerveau, à la moelle épinière ou au rein;
  • de voir jusqu’où le cancer s’est propagé (stade);
  • d’aider à planifier le traitement, dont une embolisation ou une chimioembolisation.

Comment se déroule l’angiographie par cathétérisme

L’angiographie est effectuée à l’hôpital ou dans un centre d’imagerie médicale spécialisé. En général, vous n’avez pas besoin d’y passer la nuit. L’examen dure habituellement 1 heure, mais il peut prendre plus de temps.

On peut vous demander de ne rien boire ni manger plusieurs heures avant l’angiographie.

Avant de passer une angiographie, il est important de mentionner au médecin que vous êtes enceinte ou que vous croyez l’être. Il est également important de lui dire que vous allaitez.

On vous demandera d’enlever vos vêtements, vos bijoux et les autres objets qui pourraient nuire à l’angiographie. Avant de commencer l’examen, on pourrait vous administrer un médicament afin que vous soyez détendu et que vous restiez immobile.

Vous serez allongé sur une table d’examen et vous devrez rester vraiment immobile. Il est possible qu’on vous administre un anesthésique local afin d’engourdir la région. Puis on insère un tube mince et flexible dans un vaisseau sanguin, habituellement une artère à l’aine. On le fait ensuite glisser jusqu’à la région à étudier. On injecte un colorant dans le tube. On prend des radiographies ou d’autres images. On retire le tube, puis le médecin ou l’infirmière couvre la région avec un bandage et y applique une pression pour prévenir un saignement.

Effets secondaires

Les effets secondaires de l’angiographie sont liés à l’injection du colorant et dépendent du type d’angiographie pratiqué. Ces effets secondaires peuvent comprendre ceux-ci :

  • saignement, infection et douleur au point d’insertion du tube
  • réaction au colorant
  • dommages aux reins (risque très faible)
  • dommages aux vaisseaux sanguins causés par le tube (risque très faible)
  • caillots sanguins sur le tube, qui pourraient alors bloquer les vaisseaux sanguins situés ailleurs dans le corps

Ce que signifient les résultats

Votre médecin vous expliquera les résultats de l’angiographie et pourrait recommander des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut permettre de réduire son anxiété et d’accroître sa collaboration et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’intervention, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une angiographie dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

produit de contraste

Substance utilisée pour certaines interventions diagnostiques qui permet de mieux voir des parties du corps lors d’une radiographie ou d’autres tests d’imagerie.

Dans la plupart des cas, le produit de contraste est injecté à l’intérieur ou autour de la structure à examiner.

Le produit de contraste est aussi appelé colorant de contraste ou substance de contraste.

embolisation

Intervention qui consiste à bloquer ou à ralentir l’apport en sang à des tissus ou à un organe.

L’embolisation peut être utilisée pour bloquer la circulation sanguine vers une tumeur de manière à entraîner la mort des cellules cancéreuses.

chimioembolisation

Intervention visant à réduire ou à bloquer les principaux vaisseaux qui transportent le sang vers une tumeur et à administrer ensuite des agents chimiothérapeutiques directement dans la tumeur.

La chimioembolisation consiste à utiliser un bloqueur synthétique des vaisseaux sanguins qui est mélangé à des agents chimiothérapeutiques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr David Hammond Les cigarettes électroniques au Canada

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus