Vous êtes ici:

Subir une chirurgie

La chirurgie peut être réalisée dans le bureau du médecin, à la clinique ou dans une salle d’opération à l’hôpital. Vous pourriez être traité en consultation externe (vous n’aurez pas besoin de passer la nuit à l'hôpital) ou vous pourriez devoir rester à l’hôpital pendant un ou plusieurs jours. Une chirurgie peut être pratiquée sous anesthésie locale, régionale ou générale. Le type de chirurgie effectué, le type d’anesthésie utilisé et votre état de santé global détermineront si vous pouvez retourner à la maison le jour même ou si vous devez rester à l’hôpital pendant quelques jours.

Votre chirurgien ou votre équipe de soins de santé vous renseignera sur les sujets suivants :

  • ce qui se passe avant la chirurgie et comment vous préparer à l’intervention
  • comment se déroule l’intervention
  • les effets possibles à la suite de l’intervention et le genre de suivi nécessaire

Votre chirurgien ou votre équipe de soins de santé vous indiquera aussi les effets secondaires, ou complications, qui peuvent se manifester après la chirurgie. Il vous expliquera tous les risques et les bienfaits de la chirurgie et vous fera signer ensuite un consentement éclairé.

L’anesthésiste (médecin qui se spécialise dans l’administration des anesthésiques) vous expliquera le type d’anesthésique qu’on vous administrera pendant la chirurgie.

L’équipe de soins de santé prendra des dispositions pour avoir le sang nécessaire pour l’intervention. Certaines personnes choisissent d’utiliser leur propre sang lorsque cela est possible. Il s’agit d’un don de sang autologue, ou autotransfusion. Si vous choisissez d’utiliser votre propre sang, l’équipe de soins de santé recueillera votre sang avant l’intervention.

Avant la chirurgie

On effectue les tâches qui suivent avant la chirurgie. Certaines sont faites quelques jours ou semaines avant l’intervention. D'autres sont effectuées juste avant que vous entriez en salle d'opération.

Tests et interventions

Il est possible que certaines personnes ne puissent pas subir une chirurgie si elles éprouvent certains problèmes de santé, comme une maladie du poumon, du cœur, du foie ou du rein. Avant la chirurgie, votre médecin note vos antécédents médicaux et vous fait un examen physique. Votre médecin fait habituellement des tests afin de savoir si vous êtes suffisamment en forme pour subir l’intervention et pour aider à planifier la chirurgie. Les tests suivants sont souvent effectués avant la chirurgie :

  • On fait une analyse d’urine afin de vérifier la fonction rénale.
  • On effectue des analyses sanguines afin de vérifier votre type sanguin, le nombre de cellules sanguines, la coagulation du sang et le fonctionnement de votre foie et de vos reins.
  • On fait une radiographie pulmonaire et un électrocardiogramme (ECG) afin de vérifier les poumons et le cœur.
  • D’autres examens d’imagerie, comme l’échographie, la tomodensitométrie ou l’IRM, sont réalisés pour déterminer la taille et l’emplacement des tumeurs et pour vérifier si le cancer s’est propagé aux organes ou aux ganglions lymphatiques voisins.

Apprenez-en davantage sur ces tests et interventions.

Préparation spéciale

La façon de vous préparer à la chirurgie dépend du type de chirurgie pratiqué. La plupart des personnes devront faire ce qui suit.

Vous devrez prendre une douche le soir avant la chirurgie ou le matin même de l’intervention. On vous demandera peut-être de raser la région à traiter afin d’éviter que le poil n’entre dans le site chirurgical.

Ne mangez pas et ne buvez pas après minuit la veille de la chirurgie, à moins qu’on vous donne des directives contraires.

Assurez-vous de dire à votre médecin quels médicaments vous prenez habituellement. Ne prenez pas vos médicaments habituels à moins que votre équipe de soins de santé vous dise que vous pouvez le faire sans danger.

Vous pourriez devoir prendre des médicaments particuliers avant la chirurgie. Par exemple, vous pourriez devoir prendre un laxatif ou faire un lavement pour vous assurer que votre intestin est vide avant certains types de chirurgie intestinale ou pelvienne. Votre équipe de soins de santé vous indiquera quels médicaments prendre et vous dira comment et quand les prendre.

Retour au menu

Pendant la chirurgie

Les chirurgies ont lieu dans un environnement stérile, habituellement dans une salle d’opération. Avant que le chirurgien débute, on vous administre un anesthésique et la région à opérer est nettoyée soigneusement, puis recouverte d’un drap.

Le chirurgien utilise souvent un instrument tranchant pour faire une incision (coupure) dans la peau afin d‘atteindre la région ou l’organe à traiter. Dans certains cas, le chirurgien peut utiliser une ouverture naturelle du corps (comme la bouche) pour atteindre une tumeur ou une région à traiter.

Le chirurgien enlève les tissus, les organes ou les structures. Il retire la tumeur ou le tissu cancéreux avec une marge de tissu sain tout autour. Le chirurgien enlève parfois aussi les ganglions lymphatiques les plus près de la tumeur. On utilise parfois aussi la chirurgie pour faire un prélèvement.

Une chirurgie reconstructive peut être effectuée en même temps que la chirurgie pratiquée pour enlever une tumeur. Elle peut aussi être réalisée plus tard, au cours d’une autre opération (deuxième étape de l’intervention).

Si une incision a été faite, le chirurgien la referme à l’aide de points de suture ou d’agrafes. On applique ensuite un bandage sur le site chirurgical.

Retour au menu

Après la chirurgie

Le rétablissement et l’observation après une opération sont des parties importantes de la chirurgie. Votre équipe de soins de santé vous surveillera de diverses façons tout de suite après l’intervention, pendant votre rétablissement à l’hôpital et après votre retour à la maison.

Tout de suite après la chirurgie

Dès que la chirurgie est terminée, on vous emmène dans une salle de réveil. L’équipe de soins de santé vous surveille pendant votre rétablissement, jusqu’à ce que l’anesthésique ne fasse plus effet. Elle vérifie régulièrement votre pression artérielle, votre fréquence cardiaque et votre respiration. L’équipe vérifie aussi tout signe de saignement ou d’effet secondaire de la chirurgie.

Au besoin, on peut administrer des médicaments pour soulager la douleur, la nausée ou d’autres symptômes. On vérifie les bandages ou on les change lorsque c’est nécessaire.

Rétablissement à l’hôpital

Lorsque l’équipe de soins de santé peut dire que vous n’avez aucun problème ou effet secondaire grave dû à chirurgie et que vous n’avez pas besoin d’une surveillance aussi étroite, elle vous déplace dans une autre salle. Selon le type d’intervention pratiqué et votre état de santé global, vous pourriez avoir ce qui suit pendant votre période de convalescence, qui est plus longue.

Au cours de la chirurgie, il est possible qu’on ait mis un tube (cathéter) dans la vessie pour que l’urine s’écoule. Ce tube est habituellement retiré lorsque vous pouvez uriner de vous-même.

Il arrive parfois qu’un tube (drain) est inséré dans l’incision, ou tout près, durant la chirurgie afin que l’excès de liquide s’écoule de l’incision. On le retire lorsque l’écoulement de liquide est minime, en général quelques jours après la chirurgie.

Durant la chirurgie, il arrive souvent que l’équipe de soins de santé installe une ligne intraveineuse (IV) dans la veine. L’équipe utilise cette ligne pour remplacer les liquides perdus lors de la chirurgie. Dès que vous pouvez prendre par vous-mêmes des liquides et des médicaments par la bouche (voie orale) et que la ligne n’est plus nécessaire, l’équipe de soins de santé l’enlève.

Après une chirurgie, vous n’aurez peut-être pas envie de manger ou de boire. Vous pourriez aussi devoir attendre jusqu’à ce que votre intestin recommence à fonctionner adéquatement. Il est possible que cela prenne un peu de temps avant que vous vous alimentiez normalement. Certaines personnes peuvent avoir besoin d’une alimentation supplémentaire en raison de la chirurgie ou si elles ne s’alimentaient pas bien avant la chirurgie.

L’équipe de soins de santé peut vous inciter à prendre de grandes respirations et à tousser régulièrement pour dégager le mucus et prévenir les infections pulmonaires. Vous devez recommencer lentement l’activité physique, mais on encourage la plupart des personnes à sortir du lit et à commencer à marcher très peu de temps après l’intervention. Cela empêche la formation de caillots sanguins dans les jambes, permet d’éviter le développement d’une pneumonie et active le tube digestif.

Une fois que vous vous êtes remis de la chirurgie, on vous donne congé de l’hôpital et vous pouvez rentrer à la maison. Vous vous sentirez peut-être fatigué et faible pendant un certain temps après l’opération. Avisez votre équipe de soins de santé si vous ou la personne qui prend soin de vous a besoin d’aide après votre chirurgie. Votre équipe de soins de santé peut prendre des dispositions pour que vous ayez de l’aide à la maison.

Suivi après la chirurgie

En général, on fixe un rendez-vous de suivi avec le chirurgien afin de :

  • savoir comment vous vous remettez de l’intervention
  • discuter des résultats des tests
  • vérifier comment l’incision se cicatrise et retirer les points de suture ou les agrafes
  • discuter d’autres options thérapeutiques, si nécessaire

Retour au menu

Histoires

Norma Kehoe Nous devons soutenir la recherche menée sur toutes les causes de cancer afin de sauver des vies.

Lisez l'histoire de Norma

Ne manquez pas la Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire

La Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire est un événement annuel GRATUIT qui vous met en lien avec des experts en reconstruction mammaire renommés afin de répondre à toutes vos questions.

Plus de 30 événements à travers le Canada!

Apprenez-en plus