Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie endommage les cellules cancéreuses. Les cellules saines qui se trouvent dans la région traitée peuvent aussi être endommagées, même si on prend des précautions visant à protéger le plus possible le tissu normal. Les effets secondaires se manifestent parce que les cellules saines sont endommagées. Les divers tissus et cellules du corps tolèrent différemment la radiation. Les cellules les plus affectées sont celles qui se divisent rapidement, comme les cellules de la peau, les cellules qui tapissent la bouche et le tube digestif (tractus gastro-intestinal, ou GI) et les cellules sanguines contenues dans la moelle osseuse.

Peu importe le traitement, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune d’elles ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires généraux de la radiothérapie peuvent se manifester quand on irradie n'importe quelle partie du corps, mais ils dépendent surtout des facteurs suivants :

  • région ou organes spécifiques traités
  • taille de la région traitée
  • type de radiothérapie administré
  • quantité de radiation administrée
  • mode d'administration
  • état de santé global de la personne
  • autres médicaments pris par la personne :
    • Ces autres médicaments peuvent être :
      • prescrits ou sans ordonnance, dont les crèmes et les onguents;
      • des suppléments vitaminiques ou minéraux;
      • des remèdes à base de plantes médicinales et autres produits de santé naturels;
      • des thérapies complémentaires et parallèles.
    • Prendre d'autres médicaments en cours de radiothérapie peut :
      • engendrer des effets secondaires ou aggraver les effets secondaires de la radiothérapie;
      • nuire à l'efficacité de la radiothérapie.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand lors de la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart se résorbent habituellement dans les 2 mois qui suivent la fin du traitement. Cependant, il y en a qui risquent de persister puisque les cellules saines prennent du temps à se rétablir de la radiothérapie. Des effets tardifs peuvent apparaître des mois voire des années à la suite de ce traitement. Si les doses de radiation sont assez élevées, certaines cellules pourraient ne pas être en mesure de se réparer. Il est donc possible que des effets secondaires durent longtemps ou soient permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à l'équipe de radiothérapie. La plupart peuvent être soulagés par la prise de médicaments, un changement alimentaire ou d'autres méthodes. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la radiothérapie si les effets sont importants.

Fatigue

La fatigue est l'un des effets secondaires les plus courants de la radiothérapie. Elle peut être causée par l'anémie, une perte d'appétit, la dépression ou bien des substances toxiques produites lorsque les cellules cancéreuses se décomposent et meurent. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d'énergie pour se guérir, c'est pourquoi la fatigue n'est pas toujours soulagée par le repos. Se déplacer fréquemment et quotidiennement pour recevoir son traitement peut aussi être source de fatigue.

L'irradiation de n'importe quelle région du corps peut rendre une personne plus fatiguée que d'habitude, mais cet effet est plus courant lorsqu'on traite de grandes régions. L’anémie est plus susceptible d’apparaître quand la zone de traitement comprend des régions où les cellules sanguines se forment dans la moelle osseuse, comme les os du bassin.

La fatigue s'installe habituellement lors de la deuxième semaine de radiothérapie ou après. Les symptômes de la fatigue peuvent s'accentuer ou s'aggraver en cours de traitement. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées plusieurs semaines ou des mois après ce traitement.

Retour au menu

Réactions cutanées

Des réactions cutanées se produisent parce que les radiations externes circulent à travers la peau jusqu'à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans la région irradiée peut devenir rouge, sèche ou bien démanger. Elle peut changer de couleur (plus foncée ou d’aspect bronzé). La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie. Elles se dissipent habituellement quelques semaines après le traitement, mais certains changements cutanés, comme le brunissement de la peau ou la formation de tissu cicatriciel, peuvent être permanents. Il y a des gens chez qui aucune réaction cutanée ne se produit à la suite d'une radiothérapie.

Retour au menu

Changements de l'appétit

La radiothérapie peut affecter l'appétit de différentes façons. Il est possible que l'irradiation de la tête et du cou cause temporairement des changements du goût ou de l'odorat, susceptibles de rendre les aliments moins appétissants. Certaines personnes ne sont plus du tout intéressées par la nourriture et ne mangent plus, même si elles savent qu'elles doivent le faire. La perte d'appétit est un trouble fréquent qui peut engendrer une perte de poids. Il y a un gain de poids chez certaines personnes puisqu'elles prennent souvent des collations pour soulager les nausées lors du traitement.

La perte d'appétit survient typiquement une fois que des effets secondaires, comme des lésions dans la bouche, la sécheresse buccale, la difficulté à avaler ou les nausées et vomissements, se manifestent, soit après 2 à 3 semaines de radiothérapie. Elle peut se prolonger jusqu'à 2 à 3 semaines ou plus une fois le traitement terminé. Bien s'alimenter pendant et après la radiothérapie est important pour qu'une personne se remette du traitement.

Retour au menu

Perte de poils et de cheveux

La perte de poils et de cheveux (alopécie) ne se produit que dans la région traitée par radiothérapie. Il est possible que les poils ou cheveux s'amincissent ou tombent, peu importe la région traitée par radiothérapie. L'étendue de la perte et de la repousse varie d'une personne à l'autre et dépend de la dose de radiation administrée.

La perte de poils ou de cheveux peut débuter après 2 à 3 semaines de radiothérapie. De petites doses de radiation engendrent habituellement une perte temporaire, tandis que la perte permanente est plus courante quand les doses sont élevées. Lorsque les poils ou les cheveux repoussent, généralement de 3 à 6 mois après la radiothérapie, leur couleur ou leur texture peut être différente et ils peuvent être plus fins ou repousser en plaques.

On recommande de ne pas permanenter, raidir ou colorer les cheveux en cours de traitement. Ces produits contiennent des substances chimiques qui peuvent endommager les cheveux. Il est préférable d'attendre qu'une nouvelle pousse de cheveux se stabilise et qu'ils retrouvent leur état d'origine. Renseignez-vous auprès de votre équipe de radiothérapie afin de savoir quand il sera possible de refaire usage de ces produits.

Retour au menu

Mal des rayons

Le mal des rayons est caractérisé par une perte d'appétit, des nausées et des vomissements. C'est un effet secondaire courant de la radiothérapie si l'estomac et l'abdomen se trouvent dans la zone de traitement. Il peut aussi se manifester comme effet secondaire général peu importe la région traitée. Le mal des rayons est causé par la libération de substances toxiques par les cellules cancéreuses qui se décomposent et meurent. Cet effet secondaire se dissipe habituellement quelques semaines après la fin de la radiothérapie externe.

Retour au menu

Aplasie médullaire

L'aplasie médullaire est une affection caractérisée par la diminution du nombre d'un ou de plusieurs types principaux de cellules sanguines.

  • Une réduction du nombre de globules blancs (neutropénie ou leucopénie) accroît le risque d’infection.
  • Une réduction du nombre de plaquettes (thrombocytopénie) accroît le risque d’ecchymoses et de saignements.
  • Une réduction du nombre de globules rouges (anémie) engendre de la fatigue, de la pâleur et un malaise. (Habituellement, la radiothérapie n’affecte pas beaucoup les globules rouges, sauf s'il y a un saignement et une perte de sang.)

La baisse du nombre de cellules sanguines est un effet de la radiothérapie sur les cellules sanguines fabriquées dans la moelle osseuse. Le nombre de cellules sanguines est plus susceptible d'être affecté si :

  • une chimiothérapie est administrée en même temps qu'une radiothérapie
  • les os du bassin (où est fabriqué un grand nombre de cellules sanguines chez l'adulte) se trouvent dans la zone de traitement
  • on fait une irradiation corporelle totale (ICT) avant une greffe de cellules souches

Une diminution du nombre de cellules sanguines est rarement grave au point de causer des problèmes. Lorsqu'il y a un arrêt de traitement pendant quelques jours, leur nombre revient habituellement à la normale.

Retour au menu

Diminution de la croissance osseuse

La croissance osseuse diminue à cause de l'effet de la radiation sur les cellules immatures à division rapide des os qui se trouvent dans la zone de traitement. On le remarque davantage chez les très jeunes enfants puisque la plupart de leurs os ne se sont pas développés au point ou ils peuvent tolérer la radiation. La grandeur de l'enfant ou la longueur de ses membres peuvent être réduites. L’enfant risque également d’avoir une scoliose (colonne recourbée) ou une cyphose (être bossu) ou bien sa colonne vertébrale peut raccourcir. De plus, les os traités par radiation ont tendance à casser facilement.

Retour au menu

Anxiété ou dépression

Chaque personne réagit différemment à un diagnostic de cancer et s'y adapte de diverses façons. Commencer une radiothérapie peut engendrer de nouvelles inquiétudes ou peurs et causer de l'anxiété, de la tristesse et une dépression. Si vous ressentez ces émotions la plupart du temps, parlez-en à l'équipe de soins de santé. Ils peuvent vous prescrire des médicaments ou vous diriger vers un professionnel, comme un travailleur social ou un psychologue.

Retour au menu

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, en particulier l'insomnie, sont courants lors du traitement. Les signes de l'insomnie sont entre autres ceux-ci :

  • incapacité de s'endormir
  • réveils fréquents la nuit
  • réveil très tôt et incapacité de se rendormir
  • somnolence le jour

La douleur, l'anxiété, la dépression et certains médicaments peuvent affecter les habitudes de sommeil. Si vous éprouvez des troubles du sommeil en cours de radiothérapie, dites-le à l'équipe de soins de santé.

Retour au menu

Changements sexuels

Certaines personnes ne ressentent plus la même chose, tout comme leur attitude peut changer, face à la sexualité en cours de radiothérapie. Il y en a qui sont moins intéressées par le sexe à cause du stress physique et affectif engendré par le cancer et la radiothérapie . Les stresseurs peuvent être les suivants :

  • inquiétude face aux changements de l'apparence
  • adaptation aux effets secondaires du traitement, dont la fatigue et les changements hormonaux
  • anxiété face à sa santé, sa famille et ses finances

Les peurs et préoccupations du conjoint peuvent aussi affecter la relation sexuelle. Essayez d'exprimer vos sentiments l'un envers l'autre et aussi de les partager avec l'équipe de soins de santé. Si parler de sexualité, du cancer ou bien de ces deux sujets est difficile, un conseiller pourrait vous aider à parvenir à avoir une discussion plus ouverte.

Retour au menu

Cancers secondaires

Un très petit nombre de personnes développent un cancer secondaire causé par une radiothérapie. En général, les avantages du traitement surpassent largement le risque de développer un cancer secondaire dû à la radiothérapie. Le risque le plus élevé d'être atteint d'un cancer secondaire affecte les personnes ayant reçu une chimiothérapie ainsi qu'une radiothérapie. Un cancer secondaire peut se manifester quelques années après une radiothérapie, mais la plupart n'apparaissent pas avant 10 ou 20 ans ou plus après le traitement.

Retour au menu

Histoires

Stella Gentil-Perret C’est un formidable système de soutien

Lisez l'histoire de Stella

Une célébration pour les survivants du cancer au Relais pour la vie

Illustration du Relais pour la vie

La Société canadienne du cancer fournit une occasion en or de célébrer le courage des survivants du cancer dans la bataille contre la maladie. Lors des centaines d’événements du Relais pour la vie qui ont lieu d’un bout à l’autre du pays, des milliers de gens se réunissent pour effectuer le Tour des survivants.

Apprenez-en plus