Vous êtes ici:

Effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie cause des dommages aux cellules cancéreuses, mais elle peut aussi endommager les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Les dommages causés aux cellules saines provoquent des effets secondaires. Les effets secondaires dépendent de la partie du corps qui reçoit la radiothérapie. Les divers tissus et cellules du corps tolèrent différemment la radiation. Les cellules les plus affectées sont celles qui se divisent rapidement, comme les cellules de la peau, les cellules qui tapissent la bouche et le tube digestif (tractus gastro-intestinal, ou GI) et les cellules sanguines contenues dans la moelle osseuse.

Des effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent habituellement de quelques semaines à 2 mois après le traitement. Mais il y en a qui risquent de persister puisque les cellules saines prennent du temps à se rétablir de la radiothérapie. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). Si les doses de radiation sont assez élevées, certaines cellules pourraient ne pas être en mesure de se réparer. Il est donc possible que des effets secondaires durent longtemps ou soient permanents.

En général, les effets secondaires de la radiothérapie dépendent des éléments suivants :

  • type de radiothérapie
  • partie du corps traitée
  • quantité (dose) de radiation et modalités d’administration
  • état de santé global

Effets secondaires généraux de la radiothérapie

La fatigue est l'un des effets secondaires les plus fréquents de la radiothérapie. Elle apparaît habituellement après quelques semaines de radiothérapie et peut s’intensifier au fil du traitement. Elle peut être causée par un certain nombre de choses. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d'énergie pour se guérir. La fatigue est plus fréquente lorsqu'on traite de grandes régions du corps. L’anémie peut apparaître quand la radiothérapie est dirigée vers des régions du corps où il y a de la moelle osseuse, comme le bassin. L’anémie peut engendrer la fatigue. Des troubles de l’alimentation ou du sommeil peuvent accentuer la fatigue. Des changements à votre horaire, comme les déplacements quotidiens à l’hôpital, peuvent aussi causer de la fatigue. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées plusieurs semaines ou des mois après ce traitement.

Les problèmes de peau sont fréquents avec la radiothérapie puisque les radiations circulent à travers la peau jusqu'à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans la région irradiée peut devenir rouge, sèche ou bien démanger. Elle peut changer de couleur (plus foncée ou d’aspect bronzé). La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie. Elles se dissipent habituellement quelques semaines après le traitement, mais certains changements cutanés, comme le brunissement de la peau ou la formation de tissu cicatriciel, peuvent être permanents. Il y a des gens chez qui aucune réaction cutanée ne se produit.

La perte de poils ou de cheveux (alopécie) ou leur amincissement ne se produit que dans la région traitée par radiothérapie. L'étendue de la perte et de la repousse varie d'une personne à l'autre et dépend de la dose de radiation administrée. La perte de poils ou de cheveux peut débuter après 2 à 3 semaines de radiothérapie. De petites doses de radiation engendrent habituellement une perte temporaire, tandis que la perte permanente est plus fréquente quand les doses sont élevées. Lorsque les poils ou les cheveux repoussent, généralement de 3 à 6 mois après la radiothérapie, leur couleur ou leur texture peut être différente et ils peuvent être plus fins ou repousser en plaques.

La perte d'appétit peut apparaître au cours des premières semaines de radiothérapie et se prolonger après le traitement. Des effets secondaires comme une douleur dans la bouche, la sécheresse buccale, la difficulté à avaler ou les nausées et vomissements peuvent causer une perte d’appétit. Une radiothérapie à la tête et au cou peut causer temporairement des changements du goût ou de l'odorat, susceptibles de rendre les aliments moins appétissants. Certaines personnes ne sont plus du tout intéressées par la nourriture et ne mangent plus, même si elles savent qu'elles doivent le faire. Bien s'alimenter pendant et après la radiothérapie est important pour qu'une personne se remette du traitement.

Les nausées et vomissements peuvent être un effet secondaire fréquent de la radiothérapie externe, en particulier si la zone de traitement comprend l’estomac et l’abdomen. Ils peuvent aussi se produire comme effet secondaire général peu importe la zone traitée. Ces symptômes qu’on appelle mal des rayons disparaissent habituellement quelques semaines après la radiothérapie.

Il y a une baisse du nombre de cellules sanguines parce que la radiation affecte les cellules sanguines fabriquées dans la moelle osseuse. Cet effet secondaire est plus fréquent quand on administre une chimiothérapie en même temps qu’une radiothérapie ou si la zone de traitement comprend les os du bassin, où de nombreuses cellules sanguines sont fabriquées.

Effets secondaires de la radiothérapie au cerveau

La radiochirurgie stéréotaxique (RCS) dirige une forte dose de radiation vers une petite région du cerveau. Les effets secondaires dépendent de la région où la radiothérapie est administrée. Il arrive que tout le cerveau soit traité par radiothérapie, bien que les doses soient alors souvent moins élevées. L’administration de fortes doses de radiothérapie au cerveau est plus susceptible de causer des problèmes à long terme. Chez l’enfant, plus il est jeune, plus les cellules du cerveau sont sensibles aux effets secondaires de la radiation.

Les effets secondaires de la radiothérapie au cerveau peuvent être ceux-ci :

  • problèmes de peau
  • perte de poils et de cheveux
  • enflure du cerveau (hypertension intracrânienne)
  • crises d’épilepsie
  • maux d’oreille ou difficulté à entendre si l’oreille se trouve dans la zone de traitement
  • maux de tête
  • nausées et vomissements
  • perte d’appétit
  • troubles cognitifs, comme des problèmes de mémoire et de la parole
  • fatigue extrême (parfois appelée syndrome de somnolence)
  • lésions des nerfs si la radiothérapie cause des dommages aux nerfs crâniens provoquant ainsi des changements de la vision, des troubles de l’ouïe ou une faiblesse du visage, de la langue, du cou ou de l’épaule
  • troubles hormonaux – de faibles taux d’hormones peuvent être un effet tardif de la radiothérapie à l’hypothalamus, à l’hypophyse ou à la glande thyroïde

Effets secondaires de la radiothérapie à la tête et au cou

La radiothérapie peut irriter les muqueuses qui tapissent la bouche, la gorge et la partie supérieure de l’œsophage. Elle peut aussi affecter d’autres structures dans la zone de traitement.

Les effets secondaires de la radiothérapie à la tête et au cou peuvent être ceux-ci :

Effets secondaires de la radiothérapie au thorax

La radiothérapie administrée pour traiter un lymphome ou un cancer du poumon, de l’œsophage, de la moelle épinière ou du sein est souvent dirigée vers des structures contenues dans le thorax. Une radiothérapie de la partie supérieure du thorax peut irriter la gorge et l’œsophage.

Les effets secondaires de la radiothérapie au thorax peuvent être ceux-ci :

Effets secondaires de la radiothérapie à l’abdomen

Une radiothérapie administrée à la partie supérieure de l’abdomen peut irriter l’œsophage et l’estomac. Une radiothérapie administrée à la partie inférieure de l’abdomen est plus susceptible d’irriter l’intestin grêle et le gros intestin. Les gens risquent davantage d’éprouver des effets secondaires si on traite une grande partie de leur abdomen.

Les effets secondaires de la radiothérapie à l’abdomen peuvent être ceux-ci :

Effets secondaires de la radiothérapie au bassin

Une radiothérapie administrée au bassin peut irriter le gros intestin et l’intestin grêle et causer des troubles digestifs. Elle peut aussi irriter la vessie et affecter les organes reproducteurs.

Les effets secondaires de la radiothérapie au bassin peuvent être ceux-ci :

Effets secondaires tardifs

Il arrive que des effets secondaires apparaissent bien après le traitement. Ce sont des effets tardifs. Ils peuvent varier selon l’endroit du corps qui a reçu la radiothérapie. Voici certains effets tardifs possibles :

  • troubles de la fertilité (si vous avez reçu une radiothérapie au bassin)
  • troubles cardiaques (si vous avez reçu une radiothérapie au thorax)
  • troubles pulmonaires (si vous avez reçu une radiothérapie au thorax)
  • changements de la couleur de la peau
  • troubles mentaux ou émotionnels (si vous avez reçu une radiothérapie à la tête et au cou ou au cerveau)
  • ostéoporose
  • cancers secondaires

gastro-intestinal (GI)

Terme qui désigne tout ce qui a rapport aux organes digestifs.

Le tractus gastro-intestinal (GI), ou tube digestif, comprend la bouche, le pharynx (gorge), l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin.

syndrome de somnolence

Groupe de symptômes qui incluent une somnolence, une léthargie (somnolence anormale ou manque d’énergie), une perte d’appétit et de l’irritabilité.

Le syndrome de somnolence peut se manifester chez un enfant ayant subi un traitement de radiothérapie à la tête.

Histoires

Le Dr Michael Chaiton, chercheur Le Dr Michael Chaiton recueille des données sur le nombre de tentatives effectuées avant l’abandon du tabagisme.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus