Vous êtes ici:

Évaluation de la douleur

La première étape du traitement de la douleur est l’évaluation. Votre équipe de soins peut avoir recours aux méthodes suivantes pour en savoir davantage sur votre douleur.

Parler de la douleur

Parler de votre douleur est la meilleure façon d’aider les membres de votre équipe de soins à la comprendre. Plus vous les renseigner sur votre douleur, plus ils seront en mesure d’aider à la soulager ou à la maîtriser. Voici quelques questions que votre équipe de soins vous posera afin de mieux comprendre votre douleur :

  • Quand la douleur a-t-elle commencé? Que faisiez-vous lorsqu’elle est apparue? S’est-elle manifestée à un certain moment du jour ou de la nuit? Est-elle plus intense à un certain moment du jour ou de la nuit? Vous garde-t-elle éveillé? S’est-elle intensifiée au fil du temps ou est-elle restée à peu près la même?
  • Où est située la douleur? Affecte-t-elle une seule partie de votre corps? La ressentez-vous à plus d’un endroit? Apparaît-elle à un endroit avant de se déplacer? Vous semble-t-elle bien profonde ou près de la surface?
  • À quoi votre douleur ressemble-t-elle? Quels mots utiliseriez-vous pour la décrire? Est-elle vive (comme un coup de poignard) ou sourde (continue)? Se propage-t-elle (irradier) à partir d’une région spécifique?
  • Quelle est l’intensité de la douleur? Apparaît-elle puis disparaît-elle? Combien de temps dure-t-elle? Jusqu’à quel point avez-vous mal lorsqu’elle est la plus intense? Jusqu’à quel point avez-vous mal lorsqu’elle est la moins intense? Est-ce que quelque chose atténue ou amplifie la douleur?
  • Quels types de traitements avez-vous essayé pour soulager votre douleur? Sont-ils efficaces? Si oui, pendant combien de temps?
  • Comment la douleur affecte-t-elle votre vie? Comment faites-vous face à la douleur et au stress? Que signifie la douleur pour vous et votre famille? Votre humeur a-t-elle changé (dépression ou anxiété) à cause de la douleur? Avez-vous déjà éprouvé de la douleur auparavant? Si oui, comment vous a-t-elle affecté?
  • Comment votre diagnostic de cancer affecte-t-il votre vie? Comment affecte-t-il votre famille? Jusqu’à quel point comprenez-vous votre diagnostic et votre traitement?
  • Que savez-vous du traitement de la douleur? La prise d’antidouleurs vous préoccupe-t-elle? Le prix des antidouleurs ou des traitements vous préoccupe-t-il? Quels objectifs visez-vous par rapport à la prise en charge de votre douleur?
  • Quelles sont vos croyances spirituelles relatives à la douleur et à la maladie? Des croyances spirituelles ou religieuses affectent-elles votre façon de faire face à la douleur? Avez-vous des croyances relativement au recours à la médecine traditionnelle pour guérir?

Examen physique

L’examen physique, dont un examen neurologique, est très important pour évaluer la douleur. Votre équipe de soins observera la région douloureuse afin de savoir s’il y a des signes d’infection, de blessure (trauma), de dégradation des tissus ou de changements dans les structures osseuses. Selon l’emplacement de la douleur, il est possible que l’équipe de soins examine votre abdomen, vos hanches, votre colonne vertébrale, vos mains ou vos pieds. Elle peut aussi vérifier si des ganglions lymphatiques sont enflés sous vos bras, aux aines ou à la base de votre cou.

Votre équipe de soins peut faire un examen neurologique afin de vérifier le fonctionnement de votre cerveau, de votre moelle épinière et de vos nerfs. Cet examen comporte habituellement une série de questions et de tests permettant d’évaluer votre état mental, la fonction de vos nerfs crâniens, votre coordination, vos mouvements ainsi que le fonctionnement de vos muscles, de vos sens et de vos réflexes.

Tests

Votre équipe de soins peut effectuer différentes épreuves diagnostiques pour essayer de trouver la cause de votre douleur. Ces épreuves peuvent comprendre des analyses sanguines comme un test de la fonction hépatique ou rénale et le dosage de marqueurs tumoraux. Vous pourriez aussi passer des examens d’imagerie tels qu’une radiographie, une scintigraphie osseuse, une TDM ou une IRM.

Échelles de la douleur

Votre équipe de soins peut vous demander d’évaluer votre douleur selon une échelle. Elle peut prendre en considération comment la douleur affecte votre vie en fonction de vos changements d’humeur, d’appétit ou d’habitudes de sommeil. Votre équipe peut aussi vous demander d’utiliser l’une des échelles d’auto-évaluation suivantes pour l’aider à mesurer l’intensité de votre douleur. Ces échelles, ainsi que vos propres mots, aident l’équipe de soins à évaluer votre douleur.

Les échelles numériques ont recours à des numéros pour décrire l’intensité de la douleur. Ces échelles varient habituellement de 0 (absence de douleur) à 10 (douleur la plus intense).

Les échelles des visages ont recours à une série de dessins ou de photographies d’expressions faciales. À l'une des extrémités de l'échelle, on trouve un visage neutre ou joyeux qui ne révèle pas de douleur, alors qu'à l'autre bout, on trouve un visage qui démontre la pire douleur possible. On vous demande d'indiquer quel visage exprime la douleur que vous éprouvez.

Les échelles visuelles analogues ont recours à une ligne pour vous aider à décrire l’intensité de votre douleur. Vous faites un trait sur une ligne ou vous glissez un curseur sur une règle en plastique pour indiquer l’intensité de votre douleur.

Considérations particulières

Évaluer la douleur d’un enfant ou d’une personne handicapée peut être difficile. Il est important d’évaluer la douleur chez l’enfant en fonction de son âge et de son stade de développement. L’équipe de soins peut avoir recours à différentes techniques pour évaluer les personnes atteintes de troubles d’apprentissage ou du développement intellectuel, dont observer les changements d’humeur, de comportement, d’activités ou d’autres expressions.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus