A A A


Compression de la moelle épinière

Causes

Symptômes

Diagnostic

Traitement de la compression de la moelle épinière

 

La moelle épinière est une colonne de tissu nerveux. Elle part du tronc cérébral et descend le long du dos en passant au centre des vertèbres, qui sont les os de la colonne vertébrale. Les nerfs de la colonne vertébrale font circuler des messages (signaux électriques) entre le cerveau et le reste du corps. La compression de la moelle épinière, aussi appelée compression médullaire, est un problème qui se manifeste quand quelque chose, comme une tumeur, exerce une pression sur la moelle épinière. Cette pression provoque une enflure, ce qui signifie qu’il y a moins de sang qui atteint la moelle épinière et les nerfs.

 

La compression de la moelle épinière est un trouble grave qui doit être traité immédiatement.

Causes

La compression médullaire peut être causée par n’importe quel trouble qui exerce une pression sur la moelle épinière. Elle est susceptible de se produire si les vertèbres sont endommagées ou se sont tassées. Elle peut aussi se manifester si une tumeur exerce une pression sur la moelle épinière.

 

La cause principale de la compression médullaire chez les personnes atteintes de cancer est la formation de métastases dans la colonne vertébrale. Environ 60 à 70 % des métastases à la colonne vertébrale affectent la partie centrale du dos, qu’on appelle colonne thoracique. Environ 20 à 30 % des métastases se manifestent dans le bas du dos, qu’on appelle colonne lombo-sacrée. Seulement 10 % environ des métastases apparaissent dans la partie supérieure du dos, soit la région du cou, qu’on appelle colonne cervicale. Chez environ 30 % des personnes qui ont des métastases dans la colonne vertébrale, il y en a à plus d’un endroit dans la colonne.

 

Tous les types de cancers peuvent se propager à la colonne vertébrale, mais les cancers suivants le font plus couramment :

  • cancer du sein
  • cancer du poumon
  • cancer de la prostate
  • cancer du rein
  • lymphome
  • myélome multiple

 

Retour au menu

Symptômes

Les symptômes de la compression médullaire peuvent varier. Il est possible qu’au début ils soient légers ou que la douleur soit le seul symptôme. Au fur et à mesure que la tumeur exerce plus de pression sur la colonne vertébrale, les symptômes s’intensifient et s’aggravent.

 

La douleur au dos ou au cou est un symptôme courant. Vous pouvez avoir l’impression qu’une ceinture vous serre le thorax ou l’abdomen. La douleur est susceptible d’irradier, ou de s’étendre, jusque dans le bas du dos, les fesses et les jambes. Elle risque aussi de se propager jusque dans les bras. La douleur peut s’intensifier quand vous vous allongez.

 

Voici d’autres symptômes de la compression médullaire :

  • engourdissement des orteils ou des doigts ou du dessus des fesses
  • impression de ne pas être solide sur ses deux jambes ou difficulté à marcher
  • évacuation d’une très petite quantité d’urine ou incapacité d’uriner
  • perte du contrôle de la vessie ou de l’intestin, soit l’incontinence
  • constipation

 

Retour au menu

Diagnostic

Votre médecin essaiera de trouver la cause de la compression médullaire. Cela comporte habituellement un examen physique et un examen neurologique dont des questions et des tests permettant de vérifier la fonction de votre cerveau, de votre moelle épinière et de vos nerfs. Votre médecin vérifiera aussi votre coordination et l’efficacité de vos muscles et de vos réflexes.

 

On diagnostique habituellement la compression médullaire en faisant les examens d’imagerie suivants :

  • imagerie par résonance magnétique (IRM)
  • tomodensitométrie (TDM)

 

Si un centre n’offre pas l’IRM ou la TDM, votre médecin peut prescrire une myélographie. Lors de cette intervention, on fait une radiographie après avoir injecté un colorant dans le canal rachidien. C’est l’espace creux de la colonne vertébrale dans lequel se trouve la moelle épinière.

 

Apprenez-en davantage sur ces tests et interventions.

 

Retour au menu

Traitement de la compression de la moelle épinière

Il faut traiter immédiatement la compression médullaire pour tenter de prévenir des dommages permanents à la moelle épinière. Le but du traitement est de vous offrir la meilleure qualité de vie possible. Les traitements permettent de :

  • soulager la douleur et d’autres symptômes;
  • protéger les nerfs afin que les fonctions corporelles normales, comme aller à la selle, contrôler sa vessie et marcher, ne soient pas affectées;
  • prévenir une invalidité permanente.

 

On peut vous administrer un ou plusieurs des traitements suivants. Il est aussi possible que votre médecin vous prescrive une physiothérapie ou d’autres types de réadaptation après le traitement afin de vous aider à conserver et à améliorer votre capacité à bouger.

Corticostéroïdes

Les corticostéroïdes sont des médicaments qui atténuent l’enflure et la réaction immunitaire du corps. On y a recours pour réduire rapidement l’enflure et la pression autour de la moelle épinière. Ils peuvent aussi soulager rapidement la douleur.

 

L’équipe de soins commence habituellement à vous administrer tout de suite des corticostéroïdes si elle croit que votre moelle épinière est comprimée. Elle en réduit graduellement la dose avant d’arrêter de les administrer si les symptômes s’améliorent ou si vous commencez d’autres traitements.

Radiothérapie externe

La radiothérapie externe est le traitement le plus courant de la compression médullaire. C’est un type de radiothérapie lors duquel on utilise un appareil situé à l’extérieur du corps pour diriger la radiation vers la tumeur et le tissu qui l’entoure. On y a recours pour réduire la taille d’une tumeur qui exerce une pression sur la moelle épinière.

 

Vous commencerez la radiothérapie le plus tôt possible après un diagnostic de compression médullaire établi par votre médecin. La radiothérapie est habituellement de courte durée, ce qui signifie qu’on l’administre sur une courte période. Pour la plupart des types de tumeurs, les traitements peuvent varier d’une seule séance à des séances quotidiennes pendant 2 semaines. Si vous êtes atteint d’un lymphome ou d’un myélome multiple, la radiothérapie pourrait durer jusqu’à 4 semaines. Si vous avez besoin d’une chirurgie, on pourrait administrer une radiothérapie après l’opération.

Chirurgie

On peut proposer une chirurgie si la tumeur ne réagit pas à la radiothérapie ou si vous avez déjà reçu une radiothérapie. Mais la chirurgie n’est une option que pour quelques personnes. Que vous ayez cette chirurgie ou non dépend du type de tumeur, de l’emplacement de la tumeur et de la stabilité de votre colonne vertébrale. D’autres facteurs sont la présence de l’équipement spécialisé nécessaire et d’un neurochirurgien qualifié dans votre région ainsi que votre pronostic global.

 

On fait une chirurgie pour enlever la plus grande partie possible de la tumeur. On y a aussi recours pour stabiliser la colonne vertébrale et soulager la pression qui y est exercée.

 

Il est possible que le chirurgien enlève des parties de la vertèbre pour ôter la tumeur ou soulager la pression exercée sur la moelle épinière. Enlever des parties d’une vertèbre n’affaiblira pas la colonne vertébrale. Le chirurgien peut mettre des broches ou des tiges d’acier pour aider à stabiliser la colonne.

Traitement médicamenteux

Votre équipe de soins peut avoir recours à des médicaments pour traiter la tumeur. Le type de médicaments administré dépend du type de cancer dont vous êtes atteint. On peut administrer une chimiothérapie pour certains types de cancers comme le lymphome non hodgkinien (LNH) et le cancer du poumon. On peut administrer une hormonothérapie et une chimiothérapie après une radiothérapie ou une chirurgie pour d’autres types de cancers comme le cancer du sein ou de la prostate.

 

Si votre équipe de soins pense que votre moelle épinière risque un jour d’être comprimée, elle pourrait vous prescrire des bisphosphonates. Ces médicaments interrompent la dégradation osseuse réalisée par le corps. Ils aident aussi à renforcer les os. On a recours aux bisphosphonates pour aider à protéger les os de la colonne vertébrale contre les effets de certains cancers. Apprenez-en davantage sur les bisphosphonates.

 

Retour au menu

References

Nous sommes là pour vous. Dites-nous ce que vous désirez savoir, et un de nos spécialistes en information vous répondra par courriel ou par téléphone.

500

Nom:

Courriel:

Numéro de téléphone:

Code postal:

Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.