A A A

Glossary


Compression de la moelle épinière

La compression de la moelle épinière est un trouble neurologique grave qui se produit lorsqu’une tumeur à la moelle épinière ou une tumeur métastatique se développe dans la colonne vertébrale et qu’elle détruit le corps vertébral osseux qui entoure la moelle, c’est-à-dire qui enveloppe la moelle épinière et ses racines nerveuses. Si le corps vertébral s’affaisse, il exerce une pression sur la moelle épinière et la comprime. Cette compression peut interrompre l’apport en sang à la moelle et affecter son fonctionnement engendrant ainsi :

  • l’enflure de la moelle épinière
  • une lésion à la moelle épinière
  • des troubles neurologiques à long terme

Emplacement

Les métastases à la moelle épinière se développent le plus souvent dans les régions suivantes :

  • centre du dos ou thorax (colonne thoracique) – 70 %
    • il y a plus de vertèbres thoraciques que de vertèbres dans le haut ou le bas du dos
  • bas du dos (colonne lombaire) – 20 %
  • haut du dos ou région du cou (colonne cervicale) – 10 %

Causes

La compression de la moelle épinière est le plus souvent liée aux cancers qui ont tendance à se propager (métastases) aux os, soit :

  • sein
  • poumon
  • prostate
  • rein
  • myélome multiple
  • lymphome

 

Les vertèbres sont le site le plus fréquemment affecté par les métastases osseuses.

Symptômes

La moelle épinière peut être comprimée soudainement et engendrer des symptômes en quelques minutes ou en quelques heures seulement ou plus lentement, soit en plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Les symptômes peuvent être assez légers si la compression est minime. Lorsqu’elle se fait plus présente, les symptômes peuvent s’aggraver. Ils sont généralement associés à l’emplacement de la lésion et à la force de la compression.

Mal de dos

  • symptôme le plus fréquent
  • causé par l’irritation des racines nerveuses par la tumeur
  • au départ, habituellement localisé
  • peut être décrit comme une douleur en ceinture au niveau de la compression
  • peut se déplacer ou irradier d’une région à une autre
  • peut être sourd et constant
  • peut être persistant ou progressif
  • s’aggrave lorsqu’on s’étend, qu’on tousse, qu’on éternue ou qu’on se déplace
  • peut être présent pendant quelques jours ou quelques mois
  • peut être le signe d’une compression imminente de la moelle épinière

Symptômes neurologiques

  • faiblesse musculaire
    • sensation de lourdeur ou de raideur dans les membres
  • changement de la façon de marcher (démarche)
  • changement ou perte de sensation
  • engourdissement et picotement
  • changement du transit intestinal ou urinaire comme la constipation ou l’incapacité d’uriner
  • perte de contrôle de l’intestin ou de la vessie(incontinence)

 

Si on ne traite pas la compression de la moelle épinière, elle peut engendrer des troubles neurologiques graves comme la paralysie. Moins du ¼ des personnes paralysées au moment du diagnostic de compression arriveront à nouveau à marcher après le traitement.

Diagnostic

Certains examens aident à diagnostiquer une compression de la moelle épinière dont :

  • examen physique et neurologique
    • le médecin peut déterminer quelle partie de la moelle épinière est affectée selon les symptômes et les résultats des examens physiques
  • examens d’imagerie
    • radiographie
    • imagerie par résonance magnétique (IRM) de la colonne vertébrale
    • myélographie de la colonne vertébrale à l’aide d’un produit de contraste injecté autour de la moelle épinière, et tomodensitométrie (TDM) si on ne peut effectuer d’examen par IRM

Traitement

Un diagnostic et un traitement précoces peuvent empêcher la formation d’une lésion permanente à la moelle épinière.

Buts du traitement

  • atténuer ou soulager la douleur
  • soulager la compression
  • atténuer ou améliorer les troubles neurologiques
  • stabiliser la colonne vertébrale
  • réduire la taille de la tumeur et en limiter le développement

Traitements possibles

Stéroïdes

  • atténuation de l’enflure de la moelle épinière et soulagement rapides de la douleur
  • administration de fortes doses de corticostéroïdes (dexaméthasone p. ex.) par voie intraveineuse
  • diminution graduelle des doses puis arrêt

Radiothérapie

  • diminution de la taille de la tumeur
  • emploi pour les tumeurs qui répondent à la radiothérapie comme le lymphome et le myélome multiple
  • le nombre de séances de radiothérapie ou la durée du traitement dépendent du type de cancer qui cause la compression de la moelle épinière et de la réponse de la personne atteinte au traitement

Chirurgie

  • stabilisation de la colonne vertébrale et soulagement de la compression de la moelle et des racines nerveuses (laminectomie ou résection du corps vertébral)
    • lors d’une laminectomie, on retire une partie de l’os d’une vertèbre
    • la résection du corps vertébral permet d’enlever des fragments osseux et l’os atteint
      • on a recours à des matériaux particuliers ou à des greffons osseux pour reconstruire l’os et à des broches ou à des tiges d’acier pour stabiliser davantage la colonne
  • ablation de la plus grande partie possible de la tumeur
  • emploi si la tumeur ne répond pas à la radiothérapie ou si la personne atteinte a déjà subi une radiothérapie
  • dans le cas où des déficits neurologiques importants sont observés avant la chirurgie, la personne bénéficie rarement de cette intervention

Chimiothérapie

  • emploi surtout dans les cas de cancers sensibles à la chimiothérapie (chimiosensibles) comme la maladie de Hodgkin
  • bisphosphonates : médicaments qui permettent de traiter les complications engendrées par les métastases osseuses comme la perte de substance osseuse – emploi possible pour retarder le déclenchement et réduire la fréquence de manifestations osseuses comme une fracture, la douleur osseuse ou la compression de la moelle épinière

 

On associe parfois plusieurs traitements. La radiothérapie peut être administrée après la chirurgie afin d’obtenir de meilleurs résultats.

 

Le médecin peut recommander la physiothérapie ou d’autres mesures de réadaptation après le traitement de la compression de la moelle épinière afin de maintenir et d’améliorer la mobilité et la fonction de la personne traitée.

 

References

Nous sommes là pour vous. Dites-nous ce que vous désirez savoir, et un de nos spécialistes en information vous répondra par courriel ou par téléphone.

500

Nom:

Courriel:

Numéro de téléphone:

Code postal:

Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.