Vous êtes ici:

Lymphœdème

Le lymphœdème, c'est l'enflure qui se produit quand la lymphe ne peut pas circuler normalement et qu’elle s'accumule dans les tissus mous d’un membre. Le lymphœdème apparaît habituellement dans des parties du corps où des ganglions lymphatiques ont été enlevés ou endommagés par le traitement d’un cancer. Ces régions sont entre autres l'aisselle (creux axillaire), le cou, l'aine et le bassin. Le risque de lymphœdème augmente en fonction du nombre de ganglions lymphatiques affectés. Les ganglions lymphatiques font partie du système lymphatique.

Schéma du système lymphatique

La lymphe est un liquide jaunâtre et transparent qui contient des éléments nutritifs, des lymphocytes (type de globules blancs) et des anticorps. Elle circule dans tout le corps par les vaisseaux lymphatiques. Les ganglions lymphatiques reposent sur les vaisseaux lymphatiques. Leur travail est de filtrer la lymphe.

Causes

Le lymphœdème peut être causé par :

  • une chirurgie lors de laquelle on enlève des ganglions lymphatiques (curage ganglionnaire);
  • une radiothérapie aux ganglions lymphatiques;
  • un cancer qui s’est propagé (métastases) aux ganglions lymphatiques;
  • une infection ou une inflammation qui a endommagé des vaisseaux lymphatiques;
  • une blessure aux ganglions lymphatiques.

Les personnes à qui on enlève des ganglions lymphatiques à l’aisselle dans le cadre d’un traitement du cancer du sein risquent de voir un lymphœdème apparaître dans ce bras. Le lymphœdème peut se manifester dans les jambes après le traitement de différents types de cancers comme le lymphome et le mélanome, de même que les cancers de l’utérus, de la prostate, de la vulve et de l’ovaire.

Symptômes

Les symptômes peuvent varier selon la gravité du lymphœdème. Les symptômes du lymphœdème sont entre autres ceux-ci :

  • enflure d’un bras ou d’une jambe, ce qui peut comprendre les doigts ou les orteils
  • sensation de plénitude, de gonflement ou de lourdeur dans le bras, la jambe ou la région génitale
  • douleur continue ou sensation de brûlure dans le membre
  • sensation de resserrement ou de chaleur dans la peau du bras, de la jambe ou de la région génitale
  • difficulté à bouger une articulation dans le bras ou la jambe
  • durcissement ou épaississement de la peau
  • sensation que les vêtements ou les bijoux sont trop serrés

Diagnostic

Le diagnostic est le processus qui permet d’identifier la cause d’un problème de santé. Votre médecin essaiera de trouver la cause du lymphœdème et vous posera des questions sur vos antécédents de santé, comme les maladies dont vous avez déjà été atteint et les traitements que vous avez reçus. Votre médecin vous fera également un examen physique puisque le lymphœdème présente habituellement des signes évidents. Il peut entre autres mesurer le contour du bras ou de la jambe enflé (sa circonférence) et le comparer à celui de l’autre bras ou de l’autre jambe.

Les médecins peuvent attribuer un stade ou un grade au lymphœdème, selon la gravité des symptômes. Cela inclut la façon dont la peau réagit au toucher, le fait que l’enflure diminue lorsque le membre est en élévation, ainsi que la présence de marques sur la peau ou une sensation différente de la peau. Tous ces renseignements serviront à planifier le traitement.

Vous pourriez aussi avoir à passer ces examens d’imagerie pour aider votre médecin à déterminer la cause du lymphœdème :

Prévention et traitement du lymphœdème

Le traitement du lymphœdème varie selon la cause. Votre équipe de soins vous proposera des façons de le prévenir ou d’aider à le traiter s’il apparaît.

Il est important d’empêcher le lymphœdème de s’aggraver, et ce, même si votre système lymphatique a déjà subi des dommages permanents. Un lymphœdème dans le bras ou la jambe peut entraîner de sérieuses complications, comme une infection bactérienne de la peau (cellulite) ou une infection des vaisseaux lymphatiques (lymphangite).

Les traitements du lymphœdème sont basés sur son degré de gravité et visent à :

  • atténuer l’enflure;
  • soulager la douleur;
  • l’empêcher de s’aggraver;
  • prévenir l’infection;
  • accroître les mouvements et l’utilisation du bras ou de la jambe.

Soins de la peau

Des soins de la peau adéquats peuvent aider à prévenir les infections. Ils peuvent aussi empêcher le lymphœdème de s’aggraver et votre peau de s’assécher et de craquer. Tout dommage causé à la peau, que ce soit une brûlure, une coupure, une gerçure ou une déchirure, peut entraîner une infection.

Gardez votre peau propre en prenant régulièrement un bain. Assurez-vous d’évaluer la température de l'eau parce que le membre atteint de lymphœdème risque de ne pas sentir la température comme un membre normal. Évitez le froid ou la chaleur extrême comme en appliquant un coussin chauffant ou une compresse froide. La chaleur peut aggraver le lymphœdème, alors consultez votre équipe de soins avant d’aller dans un sauna, un bain à vapeur ou un spa.

Appliquez un écran solaire afin de prévenir les coups de soleil, en particulier sur le membre affecté. Portez des manches longues et un pantalon si vous devez être au soleil.

Gardez vos mains, pieds et cuticules souples en y appliquant une lotion au moins une fois par jour. Coupez vos ongles d'orteils en ligne droite et limez vos ongles de doigts. Ne coupez pas et n’arrachez pas vos cuticules. Gardez vos pieds propres et portez des bas de coton. Portez des chaussures confortables qui offrent un bon soutien. Changez de bas dès que possible s’ils sont mouillés.

Portez des bijoux qui ne sont pas serrés et des vêtements dont la taille et les manches n’ont pas de bandes élastiques serrées.

Protégez-vous lorsque vous pratiquez des activités pouvant endommager votre peau. Portez des gants pour cuisiner et jardiner. Utilisez un dé quand vous faites de la couture. Servez-vous d’un rasoir électrique. Évitez de marcher nu-pieds, en particulier à l’extérieur.

Évitez les égratignures d’animaux et les piqûres d’insectes. Utilisez un chasse-moustiques lorsque vous allez dehors.

Soignez rapidement les coupures ou brûlures sur le membre atteint de lymphœdème. Nettoyez la surface, appliquez-y une crème antibactérienne, puis couvrez-la d'un pansement propre. Changez-le autant qu'il est nécessaire pour éviter de développer une infection.

N’exercez pas de pression sur le bras ou la jambe atteint de lymphœdème. Ne mettez pas votre courroie de sac à main du côté traité et ne croisez pas vos jambes ou vos chevilles quand vous vous assoyez ou vous vous allongez par exemple. Évitez de faire prendre votre pression artérielle sur le bras affecté. Si on vous a enlevé des ganglions lymphatiques aux deux aisselles, changez de bras chaque fois qu’on prend votre pression.

Évitez les piqûres d'aiguille de tout genre dans le membre atteint de lymphœdème ou la région affectée. Ce sont entre autres les prélèvements sanguins, les intraveineuses (IV), les injections et l'acupuncture.

Vêtements de compression

Les vêtements de compression sont aussi appelés vêtements compressifs, manches de compression et manches ou bas pour lymphœdème. Ils sont faits d’un tissu élastique. Ils exercent une pression contrôlée sur différentes parties du bras ou de la jambe pour aider la lymphe à circuler et l’empêcher de s’accumuler. Il est possible que vous deviez les porter toute la journée (lorsque vous êtes éveillé), quand vous travaillez et que vous faites de l'exercice. Il est important de porter des vêtements de compression au cours des voyages en avion, car l’altitude risque d’aggraver le lymphœdème.

Les vêtements de compression ne devraient être portés que sur recommandation du médecin ou du physiothérapeute. Ils sont ajustés à chacun et on vous dira comment et quand les porter.

Exercice

On vous donnera peut-être des exercices à faire pour permettre de relâcher les tissus à certains endroits ou d’évacuer la lymphe. Un exercice léger facilite la circulation (mouvement) de la lymphe et réduit l’enflure. Mais l’exercice accroît également l’apport de sang vers les muscles, ce qui peut augmenter la quantité de lymphe. Consultez un professionnel de la santé, comme un physiothérapeute, avant de commencer une routine d’exercice qui comporte des activités vigoureuses et répétitives. Vous devriez porter un vêtement de compression pendant l’exercice si vous avez un lymphœdème.

Maintien d’un poids santé

Un surplus de poids risque d’entraîner le lymphœdème. Il peut aussi rendre le lymphœdème plus difficile à maîtriser. Vous pouvez réduire votre risque en ayant un a poids santé. Bien manger et être actif physiquement peut aider. La perte de poids peut atténuer le lymphœdème.

Pansements

Panser ou envelopper un membre enflé aide les vaisseaux lymphatiques à faire circuler la lymphe. Une fois que la lymphe a été évacuée du membre enflé, panser ou envelopper ce membre peut aider à prévenir une autre accumulation de lymphe dans la région. Demandez à votre physiothérapeute comment envelopper correctement le membre.

Élévation

Garder élevé (ou soulevé) le membre affecté peut aider la lymphe à sortir du membre et à réduire l’enflure. Mais souvent, il n’est pas possible de garder un bras ou une jambe élevé pendant une longue période.

Drainage lymphatique manuel (DLM)

Le drainage lymphatique manuel (DLM), aussi appelé thérapie lymphatique manuelle (TLM), est un type particulier de massage léger. C’est habituellement un massothérapeute ou un physiothérapeute ayant une formation spéciale en traitement du lymphœdème qui s’en charge. Votre thérapeute peut aussi vous apprendre comment le faire vous-même.

Lors du DLM, on frotte, tapote et effleure légèrement les tissus mous du corps. Cela améliore le drainage du membre affecté en dégageant les principales voies lymphatiques.

Physiothérapie décongestive complexe

La physiothérapie décongestive complexe, aussi appelée physiothérapie complexe, associe le drainage lymphatique manuel, les soins de la peau, le port de pansements compressifs, l'exercice et le port de vêtements de compression. Ces thérapies sont gérées par un massothérapeute ou un physiothérapeute ayant suivi une formation spéciale. Le thérapeute administre de nombreux traitements sur une courte période pour aider à réduire l’enflure de façon considérable. Vous pouvez ensuite continuer le programme à la maison pour contrôler l’enflure.

Dispositifs de compression

Les dispositifs de compression sont des pompes reliées à une manche qui enveloppe le bras ou la jambe. Le dispositif pompe de l’air dans la manche de façon intermittente pendant un cycle minuté. Ce pompage peut aider à faire circuler la lymphe dans les vaisseaux lymphatiques et les veines afin qu’elle ne s’accumule pas. Ces dispositifs peuvent être utiles si on les associe à un autre type de thérapie. Leur utilisation devrait être supervisée par un professionnel qualifié puisqu’une trop grande pression pourrait endommager les vaisseaux lymphatiques situés près de la surface de la peau.

Traitement au laser

Le traitement au laser peut aider à atténuer le lymphœdème et la dureté de la peau. Un thérapeute formé à l’utilisation de lasers se sert d’un appareil à main pour diriger des faisceaux lasers de faible intensité vers la région où se trouve le lymphœdème.

Liposuccion

La liposuccion est une intervention chirurgicale qui permet d’aspirer les dépôts de graisse dans des régions spécifiques du corps. On peut y avoir recours pour traiter un lymphœdème sous le menton (lymphœdème sous-mental). Du liquide peut s’accumuler dans cette région après un traitement à la tête et au cou.

La liposuccion a aussi engendré de bons résultats dans la réduction de la quantité de liquide dans le membre atteint d’un lymphœdème grave lié à un traitement du cancer du sein. Elle est des plus efficaces quand le liquide s’est accumulé surtout dans des tissus fibreux et adipeux. Mais si vous avez une liposuccion pour traiter un lymphœdème, vous devrez porter une manche de compression 24 h par jour durant une longue période et peut-être pour toujours.

Dérivation lymphoveineuse

La dérivation lymphoveineuse est une nouvelle intervention utilisée pour traiter certaines personnes atteintes de lymphœdème. Cette chirurgie ne guérit pas le lymphœdème, mais elle permet de réduire l’enflure de façon permanente. Elle ne peut être pratiquée que par des chirurgiens ayant suivi une formation spéciale. Elle consiste à attacher les vaisseaux lymphatiques à des veines voisines dans la région où des ganglions lymphatiques ont été enlevés.

Transfert de ganglions lymphatiques

Le transfert de ganglions lymphatiques est une chirurgie actuellement à l’étude dans des essais cliniques pour le traitement des personnes atteintes de lymphœdème. Elle consiste à déplacer des ganglions lymphatiques, habituellement situés autour de la clavicule ou du cou, vers la région où les ganglions lymphatiques ont été enlevés.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

La Dre Jean Marshall, chercheuse La Dre Jean Marshall étudie une nouvelle stratégie prometteuse pour mettre le cancer du sein en échec.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus