Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Perte d’appétit

La perte d’appétit peut aussi être appelée anorexie. Beaucoup de personnes atteintes de cancer voient leur appétit diminuer. C’est ainsi parce que le cancer ou ses traitements affectent le goût de la nourriture ou parce qu’elles n’ont pas envie de manger. Si vous ne mangez pas suffisamment, vous pouvez perdre du poids. La perte de poids est l’un des effets secondaires les plus courants du cancer et de son traitement. Elle risque d’affaiblir le système immunitaire, d’affecter la guérison des plaies et de vous rendre fatigué et inconfortable. Pendant le traitement, vous devez continuer de bien vous alimenter pour aider votre corps à faire face au cancer et à son traitement. C’est également vrai pour les enfants atteints de cancer qui doivent continuer d’être bien nourris pour que leur croissance et leur développement se fassent normalement.

Causes

La perte d’appétit peut être causée par le cancer même, en particulier s’il est avancé. Les traitements du cancer peuvent provoquer des symptômes qui risquent d’engendrer une perte d’appétit. Ces traitements sont entre autres la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie. Les symptômes comprennent ceux-ci :

  • nausées et vomissements
  • constipation
  • diarrhée
  • douleur dans la bouche, bouche sèche, difficulté à mastiquer ou à avaler, changements du goût et de l’odorat
  • fatigue

La perte d’appétit peut aussi être causée par les facteurs suivants :

  • changements du métabolisme, possiblement attribuable au cancer
  • douleur ou antidouleurs
  • odeurs ou images désagréables
  • baisse du nombre de globules rouges, ou anémie
  • infection
  • réduction des activités
  • difficulté à respirer
  • déprime ou anxiété
  • sensation de plénitude causée par une accumulation de liquide dans l’abdomen (ascite)

Symptômes

Les symptômes de la perte d’appétit peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. Une importante perte d’appétit peut engendrer une perte de poids et la malnutrition. Elle risque également de provoquer une perte de masse musculaire, qu’on appelle aussi atrophie musculaire ou cachexie.

La perte d'appétit peut être temporaire. L'appétit revient souvent lorsque le traitement, comme la radiothérapie ou la chimiothérapie, est terminé, mais plusieurs semaines à la suite du traitement peuvent être nécessaires pour retrouver un appétit normal.

Les symptômes de la perte d'appétit peuvent être les suivants :

  • se plaindre du drôle de goût de la nourriture;
  • être repoussé par les odeurs de nourriture;
  • ne pas aimer un aliment qui a déjà été parmi les préférés;
  • avoir de la difficulté à mastiquer et à avaler;
  • être fatigué de manger et laisser tomber après quelques bouchées;
  • manger seulement 1 ou 2 types d’aliments;
  • se sentir plein plus vite que prévu (satiété précoce).

Traitement de la perte d’appétit

Il est important qu'une personne atteinte de cancer maintienne son poids même si son appétit a changé. Une alimentation adéquate aide votre corps à combattre la maladie et à faire face aux effets du traitement. Votre équipe de soins peut vous suggérer des façons de vous aider à traiter votre perte d’appétit. Vous pouvez aussi essayer les méthodes suivantes.

Avoir des heures de repas et de collations flexibles

S’inquiéter de ne pas manger peut affecter davantage votre appétit. Essayez d’accepter qu’il est possible que seuls quelques types d’aliments vous intéressent. Faites de votre mieux pour que les aliments que vous consommez soient nombreux et variés.

Essayez de ne pas sauter de repas. Efforcez-vous de manger régulièrement même si ce n’est que quelques bouchées. Essayez de prendre de petits repas et des collations tout au cours de la journée. Certaines personnes ont plus d’appétit le matin, alors il faut prendre un gros déjeuner. Essayez de prendre une collation avant d’aller dormir.

Si vous prenez soin de quelqu’un qui est atteint de cancer, essayez de ne pas le blâmer parce qu’il ne mange pas. Ne l’achetez pas et ne le menacez pas pour qu’il mange.

Rendre les repas appétissants et amusants

L'appétit est très affecté par l'apparence de la nourriture et par l'environnement dans lequel on mange. Essayez de rendre les repas appétissants et amusants. Vous pouvez changer la forme de la nourriture par exemple. Au lieu de manger un fruit frais, faites-en un lait frappé. Essayez divers aliments dont les goûts et les textures sont nouveaux pour vous afin de savoir lesquels vous intéressent le plus. Il faut admettre qu’un aliment qui vous plaît un jour peut ne pas vous plaire le lendemain.

Essayez différentes façons de présenter la nourriture. Mettez de petites portions dans l’assiette. Faites différents mélanges dans l’assiette. Changez la taille de l’assiette. Tamisez les lumières et mettez de la musique douce ou bien écoutez de la musique enlevante pour faire des repas un moment de détente et de plaisir. Mettez un centre de table ou une fleur dans un plateau. Utilisez de la vaisselle qui est belle ou amusante. Décorez la nourriture. Servez-la dans un panier ou une boîte.

Prenez vos repas avec votre famille et vos amis ou invitez quelqu’un de spécial si vous vous en sentez capable. Faites de certains repas un rituel amusant, comme la journée des crêpes le dimanche.

Déguiser les goûts et les odeurs

Le traitement du cancer peut parfois changer le goût des aliments. Vous pouvez essayer différents aliments pour aider à déguiser les goûts et les odeurs qui vous rebutent et à rendre de nouveau la nourriture appétissante.

Essayez de nouvelles épices comme le basilic, la muscade, la cannelle, le persil, le cari, la coriandre, la menthe, l'origan et le romarin. Les épices font saliver et changent le goût des aliments. Ajoutez de nouvelles saveurs comme le citron, les cornichons, la sauce à salade, le vinaigre, la mayonnaise, la relish ou le jus de fruit.

Faites mariner la viande dans des liquides pour en changer le goût et la rendre plus appétissante. Essayez des marinades à base de jus de fruit, de sauce à salade, de sauce aigre-douce, de sauce soya ou de sauce barbecue

Servez la nourriture froide ou à température ambiante pour réduire les odeurs et les goûts prononcés. Utilisez des ustensiles de plastique pour aider à prévenir un goût amer ou métallique. Nettoyez votre bouche avant et après avoir mangé afin de vous débarrasser de tout goût et de rafraîchir votre bouche.

Faire que chaque calorie compte

Vous pouvez aider à prévenir la perte de poids en augmentant la valeur nutritive des aliments que vous mangez, en particulier les calories et les protéines.

Mangez ce que vous voulez, quand vous le voulez. Prenez un déjeuner au souper si c’est ce qui vous tente le plus.  Prenez une petite collation ou un petit repas aux 1 à 2 heures tout au cours de la journée. Mangez bien quand votre appétit revient.

Conservez à portée de la main des collations saines, riches en protéines et en calories qui sont prêtes à consommer quand votre appétit revient. Ce sont entre autres le fromage et les craquelins, la crème glacée, le beurre d'arachide, les poudings, les muffins, les mélanges à déjeuner instantané et les noix.

Consommez des aliments riches en calories et en protéines quand vous avez peu d’appétit. Ce sont entre autres le poisson, le poulet, la dinde, les œufs, le fromage, le lait, la crème glacée, le tofu, les noix, le beurre d’arachide, le yogourt, les haricots et les lentilles.  Ajoutez du beurre ou de la margarine aux légumes, soupes, pâtes, céréales cuites et riz pour avoir plus de matières grasses et de calories. Entre les repas, consommez des boissons riches en calories et en protéines comme les laits frappés, les boissons fouettées et les suppléments nutritionnels du commerce. Ajoutez du sucre, du sirop, du miel ou de la gelée aux légumes, viandes, céréales, gaufres et brioches pour avoir plus de calories.

Ajoutez de la crème sûre ou du fromage à la crème sur les pommes de terre, légumes ou craquelins pour avoir plus de matières grasses et d'éléments nutritifs et aussi pour rendre les aliments plus faciles à avaler. Ajoutez de la crème fouettée aux chocolats chauds, à la crème glacée, aux tartes, aux poudings, à la gélatine et autres desserts. Ajoutez du colorant à café en poudre ou du lait en poudre aux sauces, soupes et céréales chaudes. Utilisez du lait au lieu de l'eau pour faire les soupes, les céréales chaudes et autres recettes. Augmentez la quantité de matières grasses et de calories en utilisant de la mayonnaise au lieu de la sauce à salade et de la crème légère au lieu du lait dans les recettes.

Augmentez la quantité de protéines et de calories que contiennent les produits laitiers. Doublez la quantité de protéines et de calories du lait entier en y ajoutant du lait en poudre. Optez pour la demi-crème ou le lait évaporé, qui sont plus riches en matières grasses, en protéines et en calories et qui offrent des minéraux et des éléments nutritifs essentiels. Prenez les mélanges à déjeuner instantané pour avoir plus de calories.

Mettez des céréales écrasées, des noix, des graines ou du germe de blé dans les laits fouettés et les desserts. Si l'enfant boit encore à la bouteille, optez pour une préparation riche en calories.

Consultez votre équipe de soins ou une diététiste pour avoir d'autres suggestions sur la façon d'accroître votre appétit. Une personne dont le système immunitaire est affaibli ou le nombre de globules blancs est bas pourrait devoir prendre certaines précautions de base quant à la salubrité des aliments telles que proposées par la diététiste.

Stimuler l’appétit

Il arrive parfois qu'une personne atteinte de cancer perde l'appétit à cause du traitement ou d'un trouble émotif. Vous pouvez essayer les méthodes suivantes pour stimuler votre appétit.

Essayez de faire un exercice léger ou de marcher avant les repas, à l'air frais si possible. S'activer davantage juste avant les repas et prendre l'air stimulent tout deux l’appétit.

Prenez vos repas dans une ambiance plaisante et détendue. Mangez avec les membres de votre famille ou vos amis quand c'est possible. Essayez de ne pas manger seul. Manger avec quelqu'un détourne l’attention de la nourriture et peut accroître la quantité consommée.

Si votre bouche n’est pas endolorie, buvez de la limonade ou du jus d'orange puisque les jus qui sont acides peuvent stimuler l'appétit.

Prévenez la sensation précoce d'avoir le ventre plein (satiété précoce). Buvez les liquides entre les repas au lieu d'aux repas afin qu'ils ne remplissent pas votre estomac.  Prenez de plus petits repas plus souvent. Évitez certains aliments qui produisent des gaz : haricots, fruits et légumes crus, brocoli, maïs, chou, chou-fleur, boissons gazeuses et gomme à mâcher par exemple.

Certaines personnes trouvent que la consommation d'une petite quantité d'alcool, comme un verre de vin ou de bière, les aide à stimuler leur appétit et qu'elle leur permet d'apprécier leur repas. Cependant, l'alcool est peu nourrissant et riche en calories, c'est pourquoi la consommation d'un verre ou deux peut faire qu'une personne se sente pleine et qu'elle n'ait pas le goût de manger autre chose. L'alcool peut aussi nuire à certains médicaments ou traitements du cancer et les rendre moins efficaces ou aggraver les effets secondaires. L'alcool accroît également le risque d’apparition de certains types de cancers. Consultez donc votre médecin ou votre équipe de soins avant de consommer des boissons alcoolisées.

Prendre des suppléments nutritionnels

Demandez à votre médecin si vous pouvez prendre des suppléments de vitamines ou de minéraux afin d’améliorer votre nutrition globale. Votre médecin peut vous recommander des suppléments nutritionnels du commerce si vous êtes incapable de répondre à vos besoins nutritionnels seulement par les aliments et les boissons.

Beaucoup de suppléments sont offerts. Ils se présentent sous plusieurs formes et saveurs dont celles-ci :

  • boissons prêtes à boire
  • poudres
  • poudings
  • barres

Ces suppléments peuvent être consommés seuls ou ajoutés à des repas légers afin de fournir plus de calories ou de protéines. Vous pouvez acheter des suppléments nutritionnels du commerce, comme Boost et Ensure, à la pharmacie et à l'épicerie. Certains suppléments ont été conçus pour répondre à des besoins particuliers comme l'intolérance au lactose et le diabète. Consultez une diététiste pour en apprendre davantage sur les suppléments du commerce et pour savoir lesquels sont les meilleurs pour vous.

Être alimenté par sonde

Si la perte d'appétit devient importante et que la malnutrition est possible, l'équipe de soins peut suggérer l'utilisation d'une sonde d'alimentation. C’est un tube mince et flexible qui est inséré dans le nez et qu’on fait descendre jusqu’à l'estomac ou l'intestin. Une fois qu'il est en place, on y fait circuler des suppléments nutritionnels liquides. On parle alors d’alimentation entérale.

La sonde d’alimentation peut aider à répondre à vos besoins nutritionnels quand il vous est trop difficile de manger ou de boire ou si vous avez perdu beaucoup de poids. La sonde d’alimentation peut être appropriée si votre perte d’appétit est temporaire et si elle n’est pas causée par un cancer avancé.

Prendre des stimulants de l’appétit

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour stimuler votre appétit. Ces médicaments comprennent le mégestrol (Megace) et les corticostéroïdes (stéroïdes).

Certaines personnes prétendent que la marijuana les aide à avoir plus d’appétit. Jusqu’à ce jour, les études n’ont pas démontré que la marijuana peut accroître efficacement l’appétit. Apprenez-en davantage sur la marijuana et les cannabinoïdes médicaux.

Considérations particulières pour les enfants

Demandez à votre équipe de soins comment vous pouvez aider à traiter la perte d’appétit de votre enfant et à vous assurer qu’il obtient tous les éléments nutritifs dont il a besoin. Laissez votre enfant vous aider à planifier et à faire les repas quand il le peut. Essayez de servir des aliments et des boissons que votre enfant demande ou qui sont faciles à manger ou à boire. Rappelez à votre enfant quand il faut manger et incitez-le à manger plus quand il se sent bien.

Pour les jeunes enfants, essayez de rendre les repas plus attrayants. Faites un pique-nique sur une couverture dans la cour ou sur le plancher. Faites un pique-nique pour les oursons en peluche avec de la vraie nourriture. Faites des blagues ou jouer à des jeux lors des repas. Vous pouvez utiliser des tasses et des pailles de couleur pour aider votre enfant à boire. Servez des aliments colorés ou essayez de faire des visages drôles avec les fruits et légumes. Vous pouvez aussi utiliser des emporte-pièces pour faire des sandwichs, du pain, de la viande et du fromage de toutes sortes de formes afin de les rendre plus attrayants.

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus