Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Hoquet

Le hoquet est un spasme involontaire du diaphragme qui se répète et qui est suivi de la fermeture rapide des cordes vocales. Le spasme se produit entre deux inspirations normales et fait un bruit particulier. Le diaphragme est le muscle mince qui se trouve sous les poumons et le cœur et qui sépare la cavité thoracique de l’abdomen. C’est le muscle principal de la respiration.

Causes

On ne connaît pas la cause exacte du hoquet. Les personnes atteintes de cancer peuvent avoir le hoquet sans raison évidente, mais il peut être lié aux éléments suivants :

  • certaines tumeurs au cerveau
  • cancer de l’œsophage
  • cancer de l’estomac
  • cancer du pancréas
  • tumeurs au médiastin, qui est l’espace situé entre les poumons, le sternum et la colonne vertébrale dans le thorax
  • cancer du poumon
  • occlusion intestinale
  • chirurgie à l’abdomen
  • certains médicaments

Le hoquet peut résulter de l’irritation du nerf qui contrôle le diaphragme. Cette irritation peut être causée par les facteurs qui suivent :

  • tumeur qui grossit
  • foie enflé
  • accumulation de liquide dans l’abdomen (ascite)
  • excès d'air dans l'estomac (distension gastrique)
  • inflammation de l'œsophage (œsophagite)

Symptômes

Les symptômes du hoquet peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. En général, ils se manifestent occasionnellement sur une courte période. Un hoquet qui dure plus longtemps est défini en fonction de sa durée :

  • le hoquet aigu dure jusqu’à 48 h;
  • le hoquet persistant, ou prolongé, dure plus de 48 h;
  • le hoquet chronique dure plus de 1 mois.

Si les symptômes s’aggravent ou ne disparaissent pas, mentionnez-le à votre médecin ou à votre équipe de soins sans attendre au prochain rendez-vous fixé.

Diagnostic

Si le hoquet est aigu, votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et vous fera un examen physique. Les examens suivants peuvent être nécessaires si le hoquet dure longtemps et n’a pas de cause évidente :

  • analyses biochimiques sanguines
  • radiographie pulmonaire
  • électrocardiogramme (ECG)
  • endoscopie de l’œsophage, de l’estomac et de la partie supérieure de l’intestin grêle
  • TDM du thorax
  • IRM du cerveau

Apprenez-en davantage sur les tests et interventions.

Traitement du hoquet

Une fois que la cause du hoquet est connue, votre équipe de soins peut vous proposer des façons de le traiter, dont vous prescrire des médicaments ou mettre en place une sonde nasogastrique (NG) si le hoquet est important, très pénible ou s’il dure plus de quelques jours. La sonde NG est un tube flexible qu’on insère dans le nez et qu’on fait descendre le long de la gorge puis de l’œsophage jusqu’à l’estomac. On enlève la sonde dès que le hoquet cesse.

Vous pouvez aussi essayer les méthodes suivantes pour soulager le hoquet :

  • respirez lentement et profondément dans un sac en papier;
  • buvez lentement un verre d'eau froide;
  • mangez 1 c. à thé de sucre;
  • retenez votre souffle aussi longtemps que vous le pouvez.

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus