Vous êtes ici:

Troubles du cœur

Des troubles du cœur, ou troubles cardiaques, peuvent apparaître après certains types de traitement du cancer. Ils peuvent le faire au cours de la première année de traitement ou des années après le traitement. Il arrive que des troubles cardiaques se manifestent comme effet tardif des traitements du cancer reçus dans l’enfance.

Fonctionnement du cœur

Le cœur fait partie de l’appareil circulatoire. C’est un organe musculaire qui pompe le sang, qui contient de l’oxygène et des éléments nutritifs, dans tout le corps. Une membrane fine appelée péricarde enveloppe le cœur, le protégeant et le fixant solidement dans le thorax.

Le cœur est constitué de 4 cavités. Les cavités supérieures sont appelées oreillettes et les cavités inférieures sont appelées ventricules. Des valvules dirigent le sang dans les cavités jusqu'aux vaisseaux sanguins. Des nerfs contrôlent le rythme et la fréquence des battements, ou contractions, du cœur en envoyant des signaux électriques vers différentes parties du cœur.

Schéma du cœur

Causes des troubles cardiaques

Les traitements du cancer, dont certains types de chimiothérapie et de radiothérapie, peuvent causer des troubles cardiaques.

Chimiothérapie

On associe le plus souvent les troubles cardiaques à la dose totale d’un agent chimiothérapeutique ou à l’administration d’associations d’agents chimiothérapeutiques. Des troubles cardiaques peuvent apparaître même quand la dose de chimiothérapie est faible si on a déjà administré une radiothérapie au thorax.

Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent causer des dommages au cœur :

  • anthracyclines comme la doxorubicine (Adriamycin), la daunorubicine (Cerubidine, daunomycine) et l’épirubicine (Pharmorubicin)
  • cisplatine
  • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)
  • paclitaxel (Taxol)
  • cyclophosphamide (Procytox)

Radiothérapie

La radiothérapie au thorax, à l’abdomen ou à la colonne vertébrale ainsi que l’irradiation corporelle totale, qui peut être administrée avant une greffe de cellules souches, peuvent causer des troubles cardiaques. Cela dépend de la dose totale de radiothérapie administrée au thorax et de la quantité de tissus cardiaques qui se trouvent dans le champ de traitement.

Les troubles cardiaques liés à la radiothérapie sont moins fréquents qu’avant puisqu’on a modifié les méthodes de traitement et les doses administrées.

Âge

Les jeunes et les personnes âgées sont plus susceptibles d'être atteints de troubles au cœur, ceux qui sont traités à un plus jeune âge présentant le risque le plus élevé.

Maladie cardiaque

Les personnes qui ont des antécédents de maladie du cœur risquent davantage d’avoir des troubles cardiaques à cause du traitement du cancer.

Autres médicaments

Des traitements à base d’autres médicaments peuvent affecter le cœur et ainsi accroître le risque de troubles cardiaques.

Autres facteurs

Voici d’autres facteurs qui risquent d’accroître le risque de troubles cardiaques causés par la chimiothérapie ou la radiothérapie :

  • obésité
  • pression artérielle élevée
  • diabète
  • antécédents familiaux de troubles cardiaques, de pression artérielle élevée ou de diabète
  • tabagisme
  • mode de vie sédentaire
  • alimentation riche en matières grasses
  • ménopause précoce

Types de troubles cardiaques

La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent causer des problèmes de fonctionnement du cœur et des anomalies du rythme cardiaque (arythmie). Voici certains types de troubles cardiaques susceptibles de se produire :

  • cardiomyopathie et insuffisance cardiaque congestive, qui endommagent et affaiblissent le cœur et sa capacité à pomper le sang
  • dommages à une valvule cardiaque, qui la font rétrécir ou fuir
  • maladie coronarienne (durcissement ou rétrécissement des artères du cœur)
  • péricardite (inflammation du péricarde)
  • fibrose péricardique (épaississement ou cicatrisation du péricarde)
  • épanchement péricardique (accumulation anormale de liquide dans le péricarde)
  • maladie de l’artère carotide (durcissement ou rétrécissement des artères du cou)

Symptômes des troubles cardiaques

Les symptômes des troubles cardiaques peuvent varier selon le type de problème. Les troubles cardiaques qui sont légers à modérés pourraient ne pas causer de symptômes. Il est possible que le trouble ne soit identifié que par épreuves diagnostiques.

Les symptômes des troubles cardiaques comprennent ceux-ci :

  • essoufflement
  • étourdissements ou sensation d'avoir la tête légère
  • fatigue importante qui empêche de faire de l'exercice ou de jouer normalement
  • douleur thoracique semblable à une forte pression ou à une lourdeur qui se propage jusqu'au bras, au menton ou au visage
  • transpiration, nausée ou essoufflement qui accompagne une douleur thoracique
  • douleur vive au centre du thorax ou du côté gauche du thorax (souvent plus importante quand on respire profondément)
  • périodes où le cœur s'emballe ou bat fort, ou sensation que le cœur saute un battement
  • manque d'appétit
  • enflure des pieds, des chevilles ou de l’abdomen
  • toux et respiration sifflante qui ne disparaissent pas

Si les symptômes s’aggravent ou ne disparaissent pas, mentionnez-le à votre médecin ou à votre équipe de soins sans attendre au prochain rendez-vous prévu.

Diagnostic des troubles cardiaques

Avant que le traitement du cancer commence, il est possible que l’équipe de soins fasse des examens afin de vérifier votre cœur. On refait les mêmes examens pendant et après le traitement pour détecter tout changement. Ces examens peuvent être les suivants :

  • électrocardiogramme (ECG), pour vérifier la fréquence et le rythme cardiaques
  • échocardiogramme (écho ou échographie du cœur), pour vérifier le muscle du cœur et savoir comment il pompe le sang
  • ventriculographie isotopique (MUGA), pour vérifier le mouvement du cœur et son efficacité à pomper le sang dans le corps
  • analyses sanguines, pour mesurer le taux de substances chimiques comme les électrolytes
  • épreuve d’effort, pour voir comment votre cœur fonctionne pendant l’exercice alors qu’il bat plus vite

Apprenez-en davantage sur ces tests et interventions.

Prévention des troubles cardiaques

Pour prévenir les dommages au cœur, l’équipe de soins surveille attentivement les personnes qui sont à risque. Elle a recours à des examens pour surveiller et vérifier leur cœur quand elles reçoivent un traitement du cancer susceptible de causer des dommages cardiaques. Si les médecins croient que le cœur peut être endommagé, ils peuvent réduire la dose du médicament ou de la radiothérapie ou bien cesser complètement le traitement afin d'empêcher l'apparition d'autres dommages.

Il arrive qu'on administre un médicament, comme la dexrazoxane (Zinecard), avant la chimiothérapie pour protéger le cœur.

Avec l’âge, le risque d'être atteint de certains types de maladie cardiaque, comme une crise cardiaque et le durcissement des artères, augmente. Les facteurs susceptibles d'accroître le risque de troubles cardiaques comprennent le tabagisme, la consommation de drogues, la consommation d'aliments riches en matières grasses, le manque d'exercices et un poids qui n’est pas santé. Les affections médicales qui font augmenter le risque de maladie cardiaque sont entre autres le diabète, une pression artérielle élevée et un taux de cholestérol élevé.

Vous pouvez aider à réduire votre risque de troubles cardiaques en :

  • ne fumant pas ou en cessant de fumer;
  • atteignant un poids santé et en le conservant;
  • ayant une alimentation saine et en limitant la quantité de matières grasses que vous consommez;
  • faisant de l'exercice modéré sur une base régulière.

Traitement des troubles cardiaques

Si vous avez reçu un traitement du cancer susceptible de causer des dommages à votre cœur, vous devrez peut-être consulter un cardiologue pour avoir une évaluation et un traitement plus poussés.

Certains troubles cardiaques sont traités à l’aide de médicaments. Si une valvule cardiaque est endommagée au cours du traitement, il pourrait être nécessaire de pratiquer une chirurgie pour la remplacer. Une maladie coronarienne peut au besoin être traitée par chirurgie (angioplastie ou pontage). L’oxygénothérapie peut être utile lorsque l'essoufflement est important.

La vie après le traitement

Si un traitement comme une chimiothérapie ou une radiothérapie au thorax cause des dommages à votre cœur, vous devrez prendre des mesures afin de protéger votre cœur pour le reste de votre vie.

  • L'exercice aérobique est généralement sain et bénéfique pour le cœur. Mais certains types d'exercice sont particulièrement stressants pour le cœur. Consultez votre équipe de soins avant de faire du sport ou de commencer un programme d'exercices.
  • Certains états, comme une grossesse ou une maladie accompagnée d'une forte fièvre, peuvent accentuer le stress exercé sur votre cœur. Certaines drogues comme la cocaïne, les coupe-faim, l’éphédrine et les substances qui augmentent le rendement peuvent accroître le stress exercé sur le cœur et aggraver l’état de la fonction cardiaque.
  • Si une valvule cardiaque est endommagée, un antibiotique pourrait être administré avant une réparation dentaire ou toute autre intervention médicale effractive. Cela permet de prévenir une infection grave du cœur (endocardite) qui pourrait être causée par l'introduction de bactéries dans la circulation sanguine lors de telles interventions.

Suivi

Toutes les personnes traitées pour un cancer doivent avoir un suivi régulier. L’équipe de soins établira un plan de suivi en fonction du type de cancer, des traitements reçus et de vos besoins.

Le suivi peut comporter un examen physique ainsi qu’un ou plusieurs des tests de la fonction cardiaque suivants :

  • ventriculographie isotopique (MUGA)
  • échocardiogramme (écho)
  • électrocardiogramme (ECG)

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus