Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Sécheresse de la bouche

La sécheresse buccale est aussi appelée xérostomie. C’est une diminution de la qualité de la salive et de la quantité produite. La salive aide à décomposer la nourriture et à entamer le processus digestif. Elle aide également à prévenir les infections de la bouche et les caries en réduisant le taux d'acidité et en nettoyant les dents et les gencives. S’il n’y a pas assez de salive, la bouche ne peut pas se nettoyer correctement et les dents peuvent perdre des minéraux.

La sécheresse de la bouche peut aussi causer une difficulté à mastiquer, à avaler et à parler. Si la sécheresse buccale est importante, elle peut nuire à votre capacité de bien vous nourrir.

Causes

La sécheresse de la bouche peut avoir différentes causes. Une radiothérapie dans la région de la tête, du cou ou de la bouche est la cause la plus courante de la sécheresse buccale chez les personnes atteintes de cancer. La radiation risque d’affecter les glandes salivaires, faisant en sorte qu’elles ne produisent pas autant de salive ou qu’elle ne s’écoule pas correctement. Cela peut rendre la bouche sèche.

La sécheresse de la bouche peut aussi être causée par les facteurs suivants :

  • chirurgie pour enlever les glandes salivaires (pour un cancer des glandes salivaires ou de la cavité buccale par exemple)
  • certains médicaments comme les antihistaminiques (contre les allergies), les antidépresseurs, les diurétiques et les opioïdesopioïdesNarcotique synthétique dont l'action est similaire à l'opium naturel qui réduit la douleur intense et qui cause de la somnolence ou une stupeur.
  • effets secondaires d’une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches comme la réaction du greffon contre l’hôte

Symptômes

Les symptômes de la sécheresse de la bouche peuvent varier selon sa cause et d’autres facteurs. Les symptômes peuvent être ceux-ci :

  • sensation d'avoir la bouche ou la gorge collante et sèche
  • salive épaisse et filante
  • sensation de brûlure dans la bouche
  • lèvres et langue sèches et fendillées
  • soif accrue
  • changements du goût
  • difficulté à mastiquer, à goûter ou à avaler
  • troubles de la parole
  • problèmes avec ses prothèses dentaires
  • lésions ou infections dans la bouche
  • caries dentaires

La sécheresse de la bouche peut se développer différemment selon la cause. Une radiothérapie à la tête et au cou peut assécher la bouche temporairement ou à long terme. La sécheresse buccale apparaît habituellement au cours des 2 à 3 premières semaines de radiothérapie. Dans de nombreux cas, une salivation et un écoulement de bave excessifs se manifestent avant la sécheresse buccale. Ces symptômes cessent soudainement avant que la bouche s’assèche. La sécheresse buccale causée par la radiothérapie peut s'aggraver avec le temps. Les glandes salivaires peuvent récupérer partiellement au cours de la première année qui suit la radiothérapie. Il est rare qu’elles se rétablissent complètement ou qu’elles reviennent à la normale après une radiothérapie.

La chimiothérapie peut rendre la salive épaisse, ce qui donne la sensation d’avoir la bouche sèche. La sécheresse buccale causée par la chimiothérapie est habituellement temporaire. La salive revient généralement à la normale de 2 à 8 semaines après le traitement.

Une chirurgie pratiquée pour enlever les glandes salivaires cause immédiatement une sécheresse buccale permanente.

Traitement de la sécheresse de la bouche

Une fois qu’elle connaît l’étendue et la cause de la sécheresse buccale, votre équipe de soins peut vous proposer des façons d’aider à la traiter. Vous pouvez aussi essayer les mesures suivantes.

Alimentation

Il peut être difficile d’avaler et de manger quand on a la bouche sèche. Essayez les mesures suivantes pour vous aider à continuer à bien vous alimenter si vous avez la bouche sèche.

Pour aider à garder votre bouche humide, sirotez fréquemment de l'eau, du jus et d’autres liquides tout au cours de la journée. Apportez toujours une bouteille d'eau avec vous puisque c'est pratique quand on veut souvent en prendre de petites gorgées. Vous pouvez aussi sucer des morceaux de glace, des bonbons durs sans sucre, des sucettes glacées ou encore mâcher de la gomme sans sucre pour stimuler vos glandes salivaires. Évitez les jus et liquides qui contiennent beaucoup de sucre ou qui sont acides, puisqu'ils favorisent la carie dentaire. Limitez votre quantité de breuvages à base de caféine, comme le café, le thé et certaines boissons gazeuses. La caféine peut assécher la bouche. Rincez votre bouche avec de l'eau tout au cours de la journée et avant de manger.

Sirotez de l'eau ou une boisson sans sucre lors des repas et prenez quelques gorgées entre chaque bouchée. Vous aurez ainsi plus de facilité à mastiquer et à avaler. Mangez des aliments mous qui sont tièdes ou à la température ambiante. Il peut être utile de passer les aliments au mélangeur pour en faire une purée. Utilisez le beurre, la margarine, la crème, le lait, le bouillon, la soupe ou les sauces pour aider à ramollir les aliments et ainsi les rendre plus faciles à mâcher et à avaler. Faites de la sauce d’avance afin qu’elle soit prête à ajouter à la viande, aux pommes de terre et aux légumes. Trempez les aliments secs dans des liquides. Évitez les aliments comme les muffins, les craquelins et le riz qui se défont en petits morceaux dans la bouche.

Ajoutez de la glace ou du lait écrémé aux suppléments nutritionnels ou aux laits fouettés  du commerce s’ils ont tendance à recouvrir la bouche ou sont difficiles à avaler.

Limitez votre consommation d'aliments salés, acides ou épicés. Évitez l'alcool et le tabac.

Hygiène bucco-dentaire

Il est important de continuer de bien s’alimenter et d’avoir une bonne hygiène buccale quand on a la bouche sèche. Pour éviter les troubles buccaux comme les caries, nettoyez votre bouche et vos dents au moins 4 fois par jour. Utilisez une brosse à dents à poils souples et rincez-la à l’eau chaude pour assouplir les poils. Brossez doucement votre langue. Votre équipe de soins peut vous recommander un dentifrice, un rince-bouche ou un gel à base de fluor.

Après les repas et avant d’aller dormir, rincez votre bouche avec une solution à base de sel ou de bicarbonate de soude et d'eau. Les différents centres de traitement du cancer peuvent recommander différentes quantités de sel ou de bicarbonate de soude, alors renseignez-vous auprès de votre équipe de soins. Vous pouvez aussi combiner le sel au bicarbonate de soude. Le bicarbonate pourrait aider à éclaircir la salive et ainsi atténuer l'effet acide de la sécheresse buccale, mais une baisse du taux d’acidité peut aussi favoriser la croissance des bactéries. N'utilisez pas de rince-bouche qui contiennent de l'alcool, puisqu'ils vont assécher davantage la bouche. Évitez d'utiliser des tampons à base de glycérine et de citron puisqu'ils assèchent la bouche.

Votre équipe de soins peut vous recommander des produits qui humidifient la bouche, comme un substitut de salive (salive artificielle). Ces produits sont offerts sous forme de rince-bouche, de vaporisateurs et de gels. Votre équipe de soins peut aussi vous prescrire un médicament appelé pilocarpine (Salagen), qui incite les glandes salivaires à produire de la salive.

Gardez vos lèvres humides à l'aide d'un baume pour lèvres à base d'eau. Demandez à votre équipe de soins quels types de baumes ou d'hydratants sont utiles.

Passez un examen dentaire régulièrement et demandez à votre dentiste s'il connaît d'autres façons de prendre soin de vos dents, de votre bouche et de vos gencives et de prévenir les caries. Consultez un dentiste au moins 2 semaines avant votre traitement pour une évaluation de votre bouche et de vos dents et pour faire faire les travaux dentaires nécessaires avant que la sécheresse buccale ne devienne un problème.

Un humidificateur peut aider à soulager la sécheresse. L’acupuncture peut aider à accroître la circulation de la salive. Demandez à votre équipe de soins si c’est une option pour vous.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus