Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Diarrhée

La diarrhée, c’est l’évacuation fréquente de selles molles et aqueuses. On parle de selles molles évacuées au moins 2 fois en 4 heures. Quand la diarrhée est importante, les selles molles sont évacuées 7 ou 8 fois en 24 heures. La diarrhée est un effet secondaire courant du traitement du cancer. Elle peut causer la déshydratation, ce qui risque d’engendrer de la fatigue et des déséquilibres électrolytiques. On doit traiter rapidement et efficacement la diarrhée pour le bien-être et la santé de la personne et pour prévenir des dommages à la peau.

Causes

La diarrhée peut être causée par de nombreux facteurs différents. Les personnes atteintes de cancer ont souvent la diarrhée en raison des traitements du cancer. Les cellules qui tapissent le tube digestif (tractus gastro-intestinal, ou GI) se divisent rapidement, c’est pourquoi elles peuvent être facilement endommagées par des traitements comme la chimiothérapie, la radiothérapie, la greffe de cellules souches et le traitement ciblé. Ces dommages amincissent le revêtement de l’intestin et font en sorte qu’il est incapable de fonctionner adéquatement, rendant ainsi les selles plus molles et plus aqueuses que d’habitude.

Certains médicaments peuvent causer la diarrhée, dont les antibiotiques et les laxatifs. Des antiémétiques comme la métoclopramide (Maxeran) et les prokinétiques peuvent aussi provoquer la diarrhée. Certains agents chimiothérapeutiques sont reconnus pour causer la diarrhée. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • irinotécane (Camptosar)
  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • méthotrexate
  • docétaxel (Taxotere)
  • cisplatine (Platinol AQ)
  • dactinomycine (Cosmegen, Actinomycin-D)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • trioxyde de diarsenic
  • gefitinib (Iressa)
  • oxaliplatine (Eloxatin)
  • capécitabine (Xeloda)

La diarrhée peut aussi être causée par les facteurs suivants :

  • radiothérapie à l'abdomen ou au bassin, causant l'inflammation de l'intestin (entérite radique)
  • troubles du pancréas qui font baisser la quantité d’enzymes nécessaires à la digestion dans l’intestin (insuffisance pancréatique)
  • cancer exerçant une pression sur la moelle épinière
  • réaction du greffon contre l’hôte (GVH) après une greffe de cellules souches
  • chirurgie gastro-intestinale
  • sensibilité alimentaire
  • stress et anxiété

Il arrive parfois qu’une infection gastro-intestinale causée par une bactérie, un virus, un parasite ou un champignon déclenche la diarrhée. Le Clostridium difficile (C. difficile) est une bactérie qui cause l'inflammation du côlon (colite) et parfois la diarrhée.

La constipation peut entraîner l’accumulation d’une grande quantité de selles dures et sèches dans l’intestin. On parle alors de fécalome. Des selles molles et liquides se trouvant plus haut dans l’intestin peuvent contourner les selles dures et s’écouler sous forme de diarrhée.

Symptômes

Les symptômes de la diarrhée peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. En plus des selles molles et aqueuses, vous pouvez éprouver les symptômes suivants :

  • gaz (flatulence)
  • crampes
  • ballonnement
  • perte de poids
  • déshydratation
  • douleur, saignement ou écoulement rectal

La diarrhée peut apparaître en cours de traitement. Elle le fait parfois des mois voire des années après le traitement.

Diagnostic

Votre médecin essaiera de trouver la cause de la diarrhée. Il peut donc vous poser des questions sur vos symptômes, vos habitudes intestinales, vos médicaments et vos traitements. Il peut aussi vous en poser sur la couleur et la taille de vos selles et le nombre de fois que vous allez aux toilettes chaque jour. Il est également possible que votre médecin vous fasse un examen physique, dont palper votre abdomen et vous faire un toucher rectal (TR) afin de savoir si vous avez un fécalome.

Vous devrez peut-être passer les analyses de laboratoire et les examens d’imagerie suivants :

  • analyses de selles à la recherche d’infections ou de sang dans les selles
  • radiographie abdominale
  • endoscopie, comme une coloscopie

Traitement de la diarrhée

Vote équipe de soins tentera de déterminer la cause de la diarrhée et vous proposera des façons de la traiter. Vous pouvez aussi essayer les mesures suivantes.

Remplacez les liquides et les éléments nutritifs perdus

Pour aider à prévenir la déshydratation, consommez des liquides clairs non gazéifiés et sans caféine. Vous pouvez essayer l’eau, le bouillon, le soda gingembre plat et les sucettes glacées. Ces liquides peuvent aider à remplacer l'eau et les sels importants (électrolytes) qui ont été éliminés par le corps lors de diarrhées graves. Vous pouvez aussi essayer de diluer les jus et les boissons pour sportifs, mais limitez-en la consommation puisqu'ils peuvent intensifier les diarrhées.

Assurez-vous de boire aussi entre les repas.

Lorsque la diarrhée est importante, l’équipe de soins peut recommander une diète liquide pour donner le temps à l’intestin de se reposer. Recommencer à manger des aliments faibles en fibres après 3 à 4 jours  afin que le corps obtienne tous les éléments nutritifs dont il a besoin. Il est possible qu’on doive vous administrer des liquides par intraveineuse afin de remplacer l’eau et les éléments nutritifs évacués si la diarrhée ne s’atténue pas.

Changez votre alimentation

Ce que vous mangez et la façon dont vous le faites peut vous aider à traiter la diarrhée. Des repas plus petits sont plus faciles à digérer par exemple. Alors essayez de prendre de plus petits repas tout au cours de la journée plutôt que 3 gros repas. Les aliments faibles en fibres n’absorbent pas toute l’eau du corps et sont plus faciles à digérer. Ce sont entre autres la banane, le riz, la compote de pommes, les patates pilées, les rôties sèches, les craquelins, les œufs, le poisson et la volaille.

Quand vous avez la diarrhée, essayez de consommer des aliments riches en potassium pour remplacer celui qui a été perdu :

  • nectar de pêche ou d'abricot
  • banane
  • orange
  • patates pilées ou au four

Essayez des aliments riches en protéines et en calories, mais faibles en fibres :

  • yogourt nature ou à la vanille
  • nouilles
  • semoule ou crème de blé
  • fruits en conserve ou cuits mais sans la pelure
  • fromage cottage
  • fromage à la crème
  • poulet ou dinde (sans la peau)
  • bœuf haché maigre

Évitez certains aliments

Certains aliments riches en fibres accélèrent l’action de l’intestin et la rapidité à laquelle les liquides sont retirés des tissus pour être absorbés par les selles. Le café et le thé ainsi que l’alcool peuvent stimuler l’activité intestinale. Ces aliments riches en fibres peuvent aussi accélérer l’action de l’intestin :

  • céréales et pains de grains entiers
  • riz brun
  • fruits séchés, comme les pruneaux et les raisins
  • maïs soufflé, noix et graines
  • haricots et légumineuses
  • fruits et légumes crus

Évitez de consommer des aliments qui sont des laxatifs naturels comme le pruneau, le jus de pruneaux, la rhubarbe et la papaye. La gomme et les bonbons sans sucre faits d'alcools de sucre, comme le sorbitol et le mannitol, peuvent aussi agir comme des laxatifs.

Évitez les boissons et aliments très sucrés, les aliments riches en matières grasses, comme la viande grasse et les aliments frits dans la graisse, et les aliments ou boissons extrêmement chauds ou froids.

Évitez de consommer des aliments qui causent des gaz, comme les haricots, les pois, les fruits et légumes crus, le brocoli, le maïs, le chou, le chou-fleur, les boissons gazeuses et la gomme à mâcher. Les aliments très épicés et ceux qui sont acides, comme les agrumes et les jus qui en contiennent, peuvent aussi barbouiller l’estomac et l’intestin et causer plus de diarrhée et d’inconfort.

Le lait et les produits laitiers peuvent aggraver la diarrhée. L’intolérance au lactose peut se développer si le corps ne fabrique pas suffisamment de lactase. La lactase est une enzyme nécessaire à la digestion du lait et des produits laitiers. L’intolérance au lactose peut se développer après une chirurgie à l’intestin, une radiothérapie à l’abdomen inférieur ou une chimiothérapie. Elle peut causer des crampes, des ballonnements et la diarrhée. Si vous développez une intolérance au lactose, essayez le lait ou les produits laitiers à faible teneur en lactose. Vous pouvez consommer du babeurre et du yogourt puisque le lactose qu’ils contiennent a déjà été dégradé (digéré). Si vous tolérez très mal le lactose, vous pouvez prendre un produit en vente libre comme Lactaid, qui contient de la lactase. Une diététiste peut aussi vous suggérer comment traiter votre intolérance au lactose.

Améliorez votre confort

Quand la diarrhée dure longtemps ou qu’elle est importante, elle peut vous rendre très fatigué. La partie inférieure de l’abdomen peut devenir assez endolorie à cause des crampes intestinales, et la peau du rectum risque d’être très douloureuse. Vous pouvez essayer les mesures suivantes afin d’accroître votre confort.

Mettez une bouillotte remplie d’eau tiède enveloppée dans une serviette sur votre abdomen pour soulager la douleur et l’inconfort. N’utilisez pas de coussin chauffant puisque votre peau peut être très sensible à la chaleur, en particulier en cours de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Après chaque selle, nettoyez doucement mais à fond la région anale avec de l’eau tiède pour réduire la rougeur et prévenir l’infection. Vous pouvez aussi prendre un bain d’eau tiède pendant 10 minutes. Appliquez une crème apaisante, un onguent ou des tampons astringents sur la région anale. Votre équipe de soins peut vous indiquer lesquels sont les meilleurs pour vous. Elle peut aussi vous proposer un onguent barrière pour aider à protéger la peau de l’anus. Appliquez-le sur une peau propre et sèche.

Prenez les médicaments prescrits

Dans des cas graves, le médecin peut prescrire des médicaments pour contrôler la diarrhée. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • lopéramide (Immodium)
  • diphénoxylate et atropine (Lomotil)
  • octréotide (Sandostatin, Sandostatin LAR) – pour les diarrhées importantes

Le médecin peut aussi prescrire une réhydratation par voie orale pour remplacer l'eau et les électrolytes importants. C’est habituellement une boisson qui contient du sodium, du potassium, du chlorure et des sucres.

Ne prenez pas de médicament contre la diarrhée sans en avoir d’abord parlé à votre médecin.

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus